Le premier parti animaliste voit le jour

Si le bien-être des animaux vous tient à coeur, sachez qu’il existe désormais en France un Parti animaliste.

Rédigé par Anton Kunin, le 18 Nov 2016, à 11 h 05 min

Le programme du nouveau parti n’est pas encore élaboré, mais une chose est sûre : il sera construit autour des intérêts des animaux. Les questions épineuses entourant l’abattage, l’élevage et l’expérimentation animale y seront abordées.

Une préoccupation réelle

Divers sondages montrent que les Français tiennent à la cause animale. Dans un sondage Eurobaromètre, 88 % des personnes ont estimé que le bien-être des animaux devrait être mieux protégé qu’il ne l’est actuellement. Un sondage IFOP réalisé en 2013 montre que 89 % des Français étaient favorables à l’inscription dans le Code civil du statut juridique de l’animal comme être vivant et sensible. Et en octobre 2016, 85 % se sont dits favorables à la généralisation de la vidéosurveillance dans les abattoirs.

Quel programme ?

Le programme du parti n’est pas encore prêt, mais le principe est de prôner des politiques publiques qui respecteraient les intérêts des animaux, ainsi que leurs ressources et leurs territoires.

Le Parti animaliste a déjà une « Charte des valeurs », qui stipule que « Les animaux sont des êtres sensibles, conscients et doués d’une volonté et d’intérêts propres. Tout être sensible est un individu possédant une valeur intrinsèque. » Dans la Charte, on peut également lire que dans une société libre, « chaque individu doit être le sujet de sa propre vie », et que lorsqu’il y a un conflit, celui-ci doit être résolu « en vertu d’un principe de proportionnalité de l’atteinte portée à ces libertés ».

Le Parti espère réintégrer dans les programmes scolaires l’enseignement du respect des animaux, interdire le prosélytisme des loisirs générateurs de souffrance animale (pêche, chasse, corrida) et former à l’éthique toutes les personnes qui seront en contact avec des animaux de par leur métier. Si le parti ne compte pas s’opposer à la pratique d’avoir des animaux de compagnie, il préconise la création d’une assurance-maladie obligatoire pour ceux-ci. Il s’agit aussi d’interdire de tirer un profit financier de la cession d’animaux de compagnie. Enfin, le Parti compte prohiber la consommation et le commerce de la viande de cheval.

Le Parti a d’ores et déjà annoncé qu’il ne présentera pas de candidat aux élections présidentielles de 2017, mais qu’il soutiendra le candidat dont il jugera les positions comme étant le plus proches de la cause animale.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. Aimer les animaux, d’accord, mais il y a tellement d’autres points pour avoir une société ” idéale, utopique’ “, penser au bonheur et à la simplicité, ne pas soutenir ce qui est destructeur pour le monde vivant, et devenons encore plus exigeant- sachant que la multiplication de l’homme sans limite détruit toute vie sur terre à très brève et moyenne échéance ” le soleil vert “, lutter pour la survie du monde vivant, homme inclus en limitant les naissances à 1 enfant pour chaque couple de la planète, alors là il sera possible de revivre l’âge d’or ou du moins ce qu’il en restera pour nos petits enfants, en réalité le compteur indique 20/25 ans avant l’effondrement, le programme Mars qui paraît être une info parmi d’autres n’est que le substitut du fameux sauve qui peut, j’ai croisé différentes données de production alimentaire, population, prélèvement: pêches, minerais, forêts… depuis 1970, nous sommes depuis 2014 en plateau pour la population supportable 4,5 Mds pour la planète sachant que déjà il y a 2,9 Mds d’humains en excédant, en 2017, c’est l’effondrement qui commence,
    nous avons une courbe de Gauss pour la population supportable, pour l’excédant toujours une augmentation depuis 1971, 6,2Mds en 2050 pour 2,8 MDS en supportable.
    Il faut ouvrir les yeux, QUEL MONDE VOULONS NOUS POUR NOS ENFANTS ET LES SUIVANTS?

  2. D’accord avec la défense des animaux, mais pourquoi devrait-on interdire le commerce et la consommation de viande chevaline? La vie d’un cheval vaut-elle plus que celle d’un cochon, d’une vache ou d’un mouton? Ce programme me semble un peu dogmatique et arbitraire…

  3. Enfin !!! C’est très bien. Merci pour eux.

  4. le seul qui inclus les animaux est JLM2017!!! alors rejoignez nous!!!

  5. Moi aussi, comme Bobby la Pointe, je les aime bien.

  6. En ce qui concerne la création d’un parti animaliste, je ne peux qu’être d’accord évidemment,étant moi même amoureux de ceux ci ..Prendre la défense des sans voix, d’êtres vivants c’est super ..Là où j’aurais un petit bémol c’est le fait de soutenir un,une politique qui se rapprochera ou aura une démarche pour les animaux sans compter sur le reste de son programme qui pourrait être destructeur sur d’autres plans ….En agissant ainsi ce peut être contre productif , sachant que beaucoup ont une vision de la politique tout en étant de fervents défenseurs de la cause animale…En ce qui me concerne (ce n’est que mon avis , il vaut ce qu’il vaut) rester neutre, attendre celui ou celle qui sera désigné (e) par la majorité des électeurs, seulement là il faudra se manifester…..Enfin e n’est que mon humble avis….Amitiés……..

    • Entièrement d’accord avec LIONEL BRAY…
      Sinon, il faut avoir “un programme”, pour les animaux entièrement d’accord, mais pour le reste de la population également…!
      Amitiés

  7. En ce qui concerne la création d’un parti animaliste, je ne peux qu’être d’accord évidemment ..Prendre la défense des sans voix, d’être vivants sue cette terre ne pouvant par leur st

Moi aussi je donne mon avis