La lactoferrine, l’alliée du système immunitaire de votre bébé

Protéine naturellement présente dans le lait maternel, la lactoferrine joue un rôle important dans la construction de l’immunité du bébé.

Rédigé par Pauline Petit, le 4 Nov 2020, à 9 h 05 min

Le lait maternel contient l’ensemble des nutriments et vitamines dont a besoin bébé. La lactoferrine fait partie de ces nutriments importants ; zoom sur cette protéine aux vertus remarquables.

La lactoferrine dans le lait maternel

L’Organisation Mondiale de la Santé conseille un allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois du bébé.  A partir de 6 mois, il faut commencer à introduire de nouveaux aliments en plus de continuer l’allaitement. Le lait maternel est particulier de par sa composition, qui s’adapte en fonction de l’âge de l’enfant, et de ses besoins. Les bienfaits du lait maternel sont donc incontestables.

L’allaitement maternel est conseillé jusqu’à six mois ©Evgeny Atamanenko

De quoi a besoin un bébé dans son alimentation pour se développer ?

Les recommandations en matière de nutrition sont claires pour les tout-petits : uniquement du lait maternel exclusivement les quatre premiers mois (on conseille même d’éviter l’eau, le lait maternel en contenant en quantité suffisante). Dans le cas où les mamans ne peuvent ou ne souhaitent pas allaiter, des préparations pour nourrissons peuvent prendre le relai. Entre quatre et six mois, on peut commencer la diversification alimentaire tout en continuant l’allaitement ou bien les préparations infantiles.

La composition du lait maternel ; quel rôle de la lactoferrine dans le développement du nourrisson ?

Le colostrum est le premier lait que produit la maman juste après la naissance : il est très riche en anticorps et en protéines, dont la lactoferrine pour booster le système immunitaire du bébé.

Après quelques jours, le lait est mature : la teneur en lipides et glucides augmente, celle des protéines diminue. Cependant, il contient toujours de la lactoferrine. Le nom de la lactoferrine vient du fait que cette protéine se lie au fer. Ce faisant, elle prive ainsi de fer les bactéries, qui en ont besoin pour survivre ; d’où ses propriétés anti-bactériennes remarquables.

En outre, la lactoferrine participe au développement et à la maturation du système intestinal chez les tout-petits. En effet, elle stimule la multiplication et la différenciation des cellules de l’intestin ce qui permet de le rendre de moins en moins perméable aux microbes.(2)

De plus la lactoferrine aide au bon développement de la flore intestinale du bébé en éliminant notamment les bactéries indésirables(3). La maturation du système digestif du nourrisson permet de limiter les reflux gastriques et les coliques, des troubles digestifs bénins qui touchent beaucoup de bébés.

Cette protéine, dont la science découvre encore aujourd’hui certains bienfaits, possède ainsi des vertus fascinantes ; elle est donc importante pour le développement des tout-petits.

La lactoferrine contenue dans le lait maternel est donc fascinante par ses multiples actions comme l’amélioration de l’absorption du fer, ses actions anti-bactérienne, anti-virale… qui permettent aux nourrissons de mieux lutter contre les infections.

Illustration bannière : La lactoferrine contenue dans le lait maternel pour l’immunité du bébé © HTeam

 

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



A la découverte du monde de demain, initiatives positives, personnalités inspirantes, nouveaux modèles économiques. Sans cesse dans les livres, sur le Net...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis