La promenade du Paillon devient le poumon de Nice

Rédigé par Eva Souto, le 30 Dec 2013, à 11 h 49 min

La promenade du Paillon

Double avantage : la biodiversité se trouve ainsi accrue et le duo humidité/fraîcheur permet de diminuer l’effet « îlot de chaleur » urbain.

Et tout cela en instaurant un effet de « micro climat ». Qui plus est, l’eau, ressource précieuse est utilisée de façon respectueuse de l’environnement, comme tous les matériaux et mobiliers qui ont été pensés pour se fondre par essence dans la nature urbaine où ils sont implantés.

Des matériaux aux mobiliers, en passant par les éclairages : tout a été pensé « vert » !

La volonté première a été de faire de cette promenade, un lieu qui respecte à la fois la nature et l’identité propre de la ville. Ainsi, rien n’a été laissé au hasard pour faire du paillon un havre de paix.

Les matériaux

Le choix des matériels et matériaux a été dicté par un souci d’économie d’énergie et de réduction des pollutions. Et également en prenant en compte la durabilité des matériaux (mobilier urbain et revêtement de sols).

Ainsi, parmi les matériaux choisis, on trouve du bois local ou obligatoirement certifié et issu de forêts gérées durablement. Les bancs par exemple, sont en bois, matériau renouvelable.

Les sources lumineuses

Afin de réduire la « pollution lumineuse », l’éclairage est modulé en fonction des heures de fréquentation des lieux et des événements. Un système de modularité de l’éclairage dans le temps, avec programme d’allumage et de mise en arrêt progressif au cours de la nuit a donc été mis en place. Ceci permet de limiter les émissions d’UV et d’infra-rouges, et d’éviter l’émission de lumière au-delà de l’horizontale. Ainsi que d’avoir une gestion rationnelle de l’éclairage.

La consommation d’eau

MEDION Digital Camera

Le réseau d’arrosage est alimenté par le réseau d’eau brute. Des stations météorologiques couplées de sondes tensiométriques avec un système de pilotage, permettent de gérer des installations d’arrosage, uniquement en fonction des besoins des végétaux.

Ceci permet d’éviter le gaspillage et de développer une responsabilité écologique dans le traitement des éléments qui composent le jardin.

Le choix des végétaux

Les végétaux choisis l’ont été en fonction de critères et notamment de leur caractère économes en eau. Ont également été sélectionnés, une flore ayant un substrat absorbant au maximum l’eau, ce qui permet en outre de limiter le gaspillage d’une denrée précieuse lors de l’arrosage.

La gestion des eaux pluviales

L’eau Flore Promenade Paillonpotable n’est pas utilisée pour l’arrosage.

Seul le réseau d’eau brute pour les usages horticoles est concerné. La gestion de l’eau conduit à diminuer les surfaces aménagées et imperméabilisées et à absorber puis infiltrer de façon naturelle, les eaux pluviales.

Pour cela, les allées sont légèrement en pente vers les espaces plantés. A noter qu’aucune des eaux utilisées n’est renvoyée au réseau.

Grâce à ces aménagements ainsi qu’au côté protecteur de l’environnement, la promenade du Paillon devient un véritable lieu de bien-être et de détente, loin du stress environnant de la ville. Allons donc y faire un tour !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. le ciel de nice est souillé par les épendages (chemtrails) tout les jours le ciel est bleu les avions arrivent,le ciel se voile et le ciel est blanc donc les niçois respirent des nano particules chimique et toxique telles que baryum,aluminium,soufre,strontium,polyméres synthétiques .et c la meme chose dans toute les villes de france et européennes.

Moi aussi je donne mon avis