La chasse à courre, une pratique d’un autre temps ?

La polémique sur l’abattage récent d’un cerf apeuré et épuisé dans une propriété privée à l’issue d’une partie de chasse à courre en forêt de Compiègne rouvre le débat sur l’abolition de la chasse à courre.

Rédigé par Valérie Dewerte, le 30 Oct 2017, à 11 h 42 min

Régulièrement, lors des chasses à courre, des animaux sont pourchassés dans des propriétés privées, et ce jusque dans les habitations. C’est ce qui est arrivé à Lacroix-Saint-Ouen, dans l’Oise, où un cerf traqué à été abattu dans le jardin d’un particulier le 21 octobre dernier.

« J’irai tuer chez vous »

Le maitre d’équipage a depuis été démis de ses fonctions. Pour élucider cette affaire, et calmer l’indignation populaire, deux enquêtes ont été ouvertes. En effet, c’est l’attitude du chasseur qui est remise en cause puisque « Le cerf n’était pas blessé, il suffisait de le laisser se reposer avant qu’il reparte », selon le collectif Abolissons la Vénerie Aujourd’hui (AVA), des militants avait filmé la scène et diffusé la vidéo.

L’affaire a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux, rassemblant des milliers de soutiens à l’association de défense des animaux .

La chasse à courre, une pratique barbare d’un autre âge

Ouverte du 15 septembre au 31 mars, la chasse à courre totalise 15.000 journées de chasse et permet à environ 450 équipages (soit 10.000 pratiquants avec environ 100.000 suiveurs, 20.000 chiens et 7.000 chevaux) d’aller chasser le cerf, le chevreuil, le sanglier, le renard, le lièvre ou le lapin.

chasse à courre

© david muscroft

Cette pratique est très controversée d’une part, car elle suscite souffrance et stress pour les animaux poursuivis,vet la brutalité de la mise à mort violente de l’animal chassé à la dague ou à l’épieu est choquante.

Modification de l’article 424.4 du code de l’environnement

De nombreuses pétitions sur la toile, comme celles de 30 millions d’amis ou encore Mesopinions, demandent la modification de l’autorisation de chasser à courre et remettent en cause la légalisation de la cynégétique en général. D’autant que selon un sondage, une majorité de Français sont pour l’abolition.

Lire aussi : Les Français ne veulent plus de chasse le dimanche

Portée par Barbara Pompili, ex-députée EELV, désormais députée LREM de la Somme, une proposition de loi visant à interdire la chasse à courre avait d’ailleurs été enregistrée, en 2013, à l’Assemblée nationale par le groupe écologiste. Mais, « faute de temps« , le texte n’avait même pas été présenté en séance, a-t-elle expliqué à 20 Minutes.

Illustration bannière : Chasse à courre – © Richard Chaff
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. Désolée, mais… je n’ai jamais compris comment on peut par plaisir, chasser et tuer des bêtes qui ne vous ont rien fait. Pour certains, ce que je dis, est très certainement incompréhensibles, je ne dois certainement rien comprendre à la chasse pour eux, eh bien, c’est parfait car je ne suis pas un monstre qui tuera les bêtes par plaisir, moi.
    Quand est-ce que l’espèce dite humaine se conduira comme on l’appelle… humaine et humanité avec ces gens-là, ne veut plus rien dire… ou bien ce ne sont pas des êtres humains et sous prétexte d’être riches s’octroient tous les droits…
    Honte à ces gens-là!
    Bien à vous

  2. CE QUE J AIME DANS LA CHASSE CE SONT LES FAITS DIVERS . PLAISIR SI ON PEUT DIRE MAIS DEPASSE .
    EN VENDEE UN ENFANT TUE PAR SON GRAND PERE ET LA MEME CHOSE DANS LE VAR…..
    AMENER UN GAMIN A LA CHASSE…. POUR LE RAMENER DANS SES BRAS A LA MAISON…. AMBIANCE .

    • Il ne faut pas généraliser de très regrettables accidents, certes de trop, mais somme toute très rares compte tenu du nombre de chasseurs.
      Si je suis votre raisonnement, on devrait également supprimer les voitures sur les routes. Combien de parents « tuent » ou blessent gravement leurs proches dans de tragiques accidents de la route ?
      Ce n’est pas parce qu’on n’apprécie pas ou qu’on ne comprend pas que certains apprécient et pratiquent la chasse qu’on doit la supprimer.
      Si on ne devait autoriser seulement ce qui fait l’unanimité, on aurait une palette de loisirs et une vie bien tristes.

      Cordialement.

Moi aussi je donne mon avis