Les jeux coopératifs, tout le monde y gagne

Le jeu coopératif est un jeu de société où il n’y a ni gagnant ni perdant : une nouvelle manière de jouer et de mieux vivre ensemble. Pour les enfants, il s’agit d’apprendre la coopération plutôt que la compétition. Zoom sur une pratique qui monte.

Rédigé par Pauline Petit, le 22 Jul 2016, à 10 h 10 min

Il est parfois difficile de jouer à des jeux de société avec des enfants. Entre le grand qui est mauvais perdant et le plus petit qui a tendance à s’impatienter entre deux tours, on a vite fait de laisser tomber. Or le jeu est important pour les enfants puisqu’il permet de développer leurs capacités intellectuelles et de vie en société, et ce de façon on ne peut plus ludique. L’été est une saison idéale pour jouer davantage avec ses enfants. Et si l’on en profitait pour essayer les jeux coopératifs ?

Comment jouer coopératif ?

Le principe du jeu coopératif est de jouer non pas l’un contre l’autre mais ensemble, avec un objectif commun. Les jeux coopératifs existent pour les enfants mais aussi pour les adultes. On les pense réservés aux milieux alternatifs mais le jeu télévisé Fort Boyard par exemple, constitue un exemple de jeu coopératif, où les candidats jouent ensemble pour résoudre des énigmes. Ils possèdent plusieurs avantages.

Ni gagnant ni perdant

Dans les jeux de société classiques, il y aura un gagnant individuel. Si cela valorise l’enfant qui a gagné, les autres, au contraire, se sentent dévalorisés et moins confiants en leurs capacités. Cela peut être le reflet de leur place à l’école où la compétition individuelle est de mise : à terme, si l’enfant est toujours perdant dans les jeux comme à l’école, il se sentira rabaisser vis-à-vis de la société, ce qui pourrait générer un sentiment d’exclusion.

entraide coopération

En tant que parents, on peut avoir tendance à laisser gagner les mauvais perdants ou les plus jeunes : une fausse bonne idée qui donne à l’enfant une perspective biaisée. L’avantage avec les jeux coopératifs, c’est que les joueurs avancent ensemble : ils ont donc tout intérêt à s’entraider.

Un plaisir de jouer accru

S’il peut être parfois déstabilisant pour les enfants habitués à gagner, de jouer à des jeux coopératifs, le plaisir de gagner ensemble est souvent accru.

Dans les jeux coopératifs, chacun contribue à la réussite collective : cela génère un plaisir plus profond que de gagner contre les autres.
Sylvie M., sur jeux-coopératifs.com

Cela se répercute sur la vie en collectivité : on aura plus envie de réaliser des activités en commun, comme faire la cuisine ou se balader. C’est pourquoi le jeu coopératif est souvent utilisé dans les colonies de vacances comme outil de découverte. Chez les adultes, le jeu coopératif est utilisé par certains professionnels pour renforcer l’esprit d’équipe entre les collaborateurs.

De même, il est parfois difficile, dans le cas des jeux de société classiques, de faire jouer ensemble petits et grands. Les capacités des plus grands, qu’elles soient physiques ou intellectuelles, vont souvent jouer en leur faveur, au détriment des plus petits. Les jeux coopératifs permettent de dépasser ces limites.

Quelques exemples

Il existe de nombreux types de jeux coopératifs : d’adresse, de plein air, de réflexion, de rôle… On peut les réaliser soi-même avec peu de matériel ou les acheter.

Découvrez de nombreuses références de jeux sur : www.jeux-cooperatifs.com

Un exemple de jeu à faire soi-même ? Les chaises musicales coopératives. Le principe est le même que pour les chaises musicales classiques mais tout le monde doit pouvoir tenir sur les chaises. De belles acrobaties en perspective lorsqu’il ne reste plus qu’une ou deux chaises : prévoyez du matériel solide. À vous de jouer donc et que tout le monde gagne !

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis