Interview : Carking, le costationnement autour des aéroports

Rédigé par Alan, le 4 Dec 2012, à 16 h 22 min

Le partage des places de parking se répand et plusieurs sites proposent à présent ce service. Spécialisé, le nouveau venu Carking propose des places non loin des aéroports de Paris. Naïm Lalam, cofondateur de Carking, nous a expliqué le concept plus en détails.

Garer pour prendre l’avion à Paris : mission délicate

Orly matinUn problème que connaissent beaucoup d’entre nous, parisiens ou non : dès que nous devons prendre l’avion vient la difficulté du transport. Parfois, les transports en commun sont idéaux bien entendu, mais si l’avion est à 6h du matin, cela devient plus délicat. Un problème que connaissent bien Naïm et Imar, co-gérants de Carking et avant tout grands voyageurs, habitant respectivement à l’ouest et au sud de Paris. “Il n’est pas toujours évident de se donner rendez-vous“, explique Naïm Lalam,  “et surtout de trouver des amis disponibles à des heures matinales.” L’idée de Carking a donc germé : proposer une solution de parking indépendante des aéroports et sécurisée, ainsi que le transfert.

Vers un service de costationnement

Au départ, Naïm et Imar étaient “dans l’optique de trouver un terrain, mais ça ne court pas les rues.  On s’est alors dit ‘pourquoi pas proposer cela chez les gens ?” Évoquant l’idée autour d’eux, ils ont rencontré un “accueil positif“. En se renseignant un peu, ils ont découvert qu'”un site aux États-Unis, Parking Panda, propos[ait] un service équivalent“. Alors, les deux hommes se sont “lancés dans une étude de marché“, “d’abord les amis, la famille puis les voisins et le street marketing“.

Des emplacements pavillonnaires en partie inoccupés

avions au-dessus maisonsSi Paris est très dense, c’est moins le cas de sa banlieue. Les habitations proches des aéroports font avec les conséquences négatives éventuelles de cette proximité, mais n’en restent pas moins des terrains intéressants. “Beaucoup d’habitations sont des pavillons“, confirme Naïm Lalam, “bon nombre de voisins ont une grande allée, voire même un garage supplémentaire. Et quand on regarde bien, les gens n’utilisent pas tout l’espace disponible. Même s’ils ont deux véhicules, l’un est à l’intérieur et l’autre à l’extérieur. Il y a parfois de la place pour quatre véhicules“.

Une idée bien accueillie

Un courrier explicatif et les rencontres avec la population locale, les voisins, ont vite porté leurs fruits. “Les retours ont été excellents. Autour de l’aéroport d’Orly beaucoup de gens sont en retraite” notamment, et beaucoup “trouvaient le concept très intéressant, puisque rémunéré“. Le système peut en effet rapporter “jusqu’à 4000€ pour quatre places, si elles sont occupées toute l’année.” De quoi “se payer une police d’assurance“, par exemple. Ensuite tout est allé très vite : l’idée a été lancée au début de l’année 2012, puis “les véhicules ont été acquis, avec une assurance responsabilité civile et transport de personnes“, avant le site internet et les premières annonces.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis