Le loup plus intelligent que l’homme ?

Rédigé par Paul Boucher, le 8 Sep 2015, à 14 h 58 min

A l’heure où on s’interroge encore en France sur la bonne méthode pour aider les éleveurs tout en protégeant les loups(1), d’autres se rendent compte que restaurer les grands fauves est bénéfique à l’écosystème(2). Si on a beaucoup parlé de l’intelligence du chien, et de la relation qu’il entretient avec l’homme, qu’en est-il du loup : serait-il sous-estimé ? Il semblerait bien selon des études récentes, qui vont même jusqu’à affirmer que le loup… est bien plus qu’un loup pour l’homme.

L’intelligence et les capacités du loup réveillent les fantasmes

Dans Lone Wolf, l’Américaine Jodi Picoult(3) raconte l’histoire romancée de Luke Warren, spécialiste du comportement des loups, qui s’est rendu célèbre en partageant la vie d’une meute pendant près d’un an dans le Grand Nord canadien.

Dans ce livre, la romancière montre Luke en train de manger une carcasse avec des loups en captivité. En voix off, le héros explique que les loups mangent selon un rituel très précis : tel pourcentage de telle partie du corps pour le loup alpha, tel autre pour le loup béta, et ainsi de suite. Il attribue des qualités extra-sensorielles fantastiques aux loups, surtout au loup alpha, toujours une femelle selon lui. Elle peut simuler une grossesse pour contrôler le comportement des autres membres de la meute. Elle sait, avant leur naissance, combien de petits elle mettra bas, leur sexe et s’ils resteront avec la meute ou la quitteront. Elle sent si l’homme en face d’elle est malade, anxieux, en colère. Quand la meute chasse un élan, l’alpha envoie deux loups chasseurs se poster près de l’animal pour percevoir les battements de son coeur et ainsi l’aider à choisir la meilleure proie. Et ainsi de suite.

Le portrait des loups donné dans ce livre a suscité de vives critiques parmi des scientifiques qui travaillent sur les loups. Barbara King, journaliste au Washington Post, souligne le côté invraisemblable et scientifiquement infondé de ces idées(4). Contactée à la publication de son article par l’International Wolf Center, elle en parle avec le Dr. David Mech, biologiste et spécialiste du comportement des loups depuis 1958, qui a notamment vécu auprès d’une meute sur l’Ile d’Ellesmere, au Canada, au cours de 25 étés(5).

Le docteur Mech rejette totalement ces idées de comportement quasi surnaturel
intelligence des loups loup homme

Petit chien-loup © Shutterstock

Au sujet du partage rituel de la nourriture, il dit : « Au contraire, les loups sont en compétition pour les meilleurs morceaux. » Le couple alpha, toujours un mâle et une femelle et non une femelle seule, mange les morceaux de choix, puis les autres loups partagent le reste. Quant aux capacités mentales que Jodi Picoult attribue au loup alpha, Mech les rejette en bloc. Les loups ne peuvent pas pressentir quelle maladie porte un être humain, ni lire avec précision leurs émotions, bien qu’ils soient très doués pour lire le langage corporel. D’après lui, exagérer à ce point la réalité ne fait qu’ajouter à la confusion générale concernant les loups et n’aide en rien à comprendre leurs véritables qualités et pouvoirs.

Lire page suivante : que sait-on vraiment sur les loups ?
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Professeur d’université à la retraite, Paul aime observer le monde moderne et ses évolutions. Il s’intéresse tout particulièrement à l’économie...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Contrairement a ce que l’ont pourrait croire, l’être humain n’ait pas arriver a ce stade simplement grâce à son intéligence (les main font grandement partie de son évolution). Mais aussi sa taille, pile poil ce qui faut, et le faite de vivre sur terre. D’autre animaux comme la pieuvre, résolve des équations mathématique à peine aprés être née. Nous, il faut attendre d’arriver au moin au collège. Si nous avions dévelloper notre intéligence c’est 1 un refroidissement climatique a fait que nous grand singe, nous retrouvion en pleine savane rempli de prédateur au lieu d’être sur la canopée. De 2, a part la vision binoculaire en couleur et ce vers l’avant pour évaluer les distances, nos mains et notre famille, on avait que notre cerveau, le reste, on pouvait même pas courrir. On c’est donc retrouver DOS AU MUR et c’est comme ça que fonctionne l’évolution. Cette pieuvre nous surpasseras si elle pouvait vivre plus de 2 ou 3 ans, si elle pouvait allez sur terre et donc si elle avait un squellete. Voila en gros pourquoi la pieuvre n’est pas à notre place. Beaucoup de scientifique (allodidacte) se foute de l’évo-dévo. Ce que je peut dire du loup c’est que déja il maîtrise l’art de la guerre, mais aussi qu’il est capable d’analyser les situations car si, il peut analyser les molécules avec son odorat, il peut se représenter une image virtuèle. Il sait aussi très bien observer. Son organisation est martiale, il a tout compris à Sun Tsu. Je veut aussi donné un bonne exemple. Ils ont fabriquer un joli système de panneaux solaire heliotrope et on dit qu’il était intéligent (parce qu’il on crée) et c’est vrai que c’est un système intéligent. Mais les plantes font beaucoup mieux, et elle, parce qu’elles n’ont pas été fabriquer par l’homme ne mérite pas qu’on les juges intéligente. Comme si l’intéligence était à la foi acquis (avec le titre) mais ne pouvait jamais fluctuer.

    • Vous oubliez les araignées, qui tissent, qui tissent. Et les taupes, qui creusent, qui creusent.

  2. Effectivement, le plus grand prédateur du monde est l’homme… Qui plus est, imbus de lui même il se croit supérieur à tout même au cosmos !
    Pauvre imbécile qui ne connaît rien de la nature même après des millénaires !
    Preuve en est qu’il scie allègrement la branche sur laquelle il est assis.
    PARTOUT où il passe, il salope, détruit.
    Mais ce que la plupart (au moins 98% ne savent même pas, c’est qu’au final, c’est lui,
    l’humain, qui sera le dindon de la farce parce que la Nature aura toujours le dernier mot !!! Elle l’a déjà prouvé et le fera encore et toujours.
    Pour le moment, notre espèce n’est qu’en survie, qui plus est en mauvaise santé et par sa propre faute. Cupide,faux, menteur et du plus veule acabit que la Terre ait jamais porté ! Quelques spécimens sortent du lot, aussi, s’il y a beaucoup d’élus, il y aura très peu d’appelés lorsque le moment de payer sera venu !!! Nous n’en sommes peut-être pas si loin que ça !!! Alors, le loup plus intelligent que l’homme ? Certes OUI ! TOUT le démontre et dans TOUTES les espèces animales.
    L’histoire en regorge ainsi que les découvertes de certains scientifiques SÉRIEUX ( D’AILLEURS PEU NOMBREUX – dont certains ont été assassinés afin qu’ils se taisent (…), et de gens qui ont du vécu parmi les animaux.
    Alors le pseudo « Dr » Davis Mech là, qu’il la ferme ! Je mettrais ma main au feu qu’il ne sait même pas communiquer avec un chien ! Pauvre type ! Ça m’amuserait de mettre ce type au milieu d’un troupeau d’éléphants d’Afrique… Il ne vivrait même pas un quart d’heure !

    • Bravo Fran, très vrai ce que vous avez écrit, du début à la fin.
      J’approuve totalement…
      L’homme est l’être le plus vil au moins de cette planète, peut être aussi de
      l’Univers, mais ne connaissant que notre planète, je ne mettrai pas ma main au feu en disant cela.
      Les animaux sont de très loin beaucoup plus sensibles et instinctifs que l’homme qui est imbu de sa personne et se croit le maître partout où il passe. Quant aux scientifiques, il y a de tout dans ce monde-là… je les connais pour avoir travaillé dans ce milieu-là, alors lorsqu’ils « s’imaginent être « LE » « MEILLEUR », plus personne n’existe, à part « LUI »…
      J’en ai connu, très peu, qui restaient humbles et avouaient qu’ils n’arriveront jamais à savoir tout ce qu’il faudrait…, mais j’en ai connu que 2 comme cela, les autres… ne sont en fait pas sérieux…!

    • Il y a beaucoup de phantasmes autour du loup, comme le montrent les commentaires de Fran et de Janine. Le but de mon article était justement de montrer que la réalité biologique est souvent bien différente. Le loup n’est pas plus intelligent que l’homme, au sens strictement cognitif. Il a à peu près la même intelligence que le chien (voir mon article sur la différence entre les deux), à la différence près qu’il vit en meute et à l’etat sauvage. Autrefois le monde sauvage était craint, maintenant on a tendance à le sacraliser. Les deux approches sont erronées. Il faut comprendre l’homme ET les animaux pour arriver à faire vivre les deux ensemble.

  3. Le loup, sujet très complexe et intriguant.
    Si ce sujet vous intéresse, je vous conseille fortement la lecture du livre « Un homme parmis les Loups » de Shaun Ellis. Il n’est pas un scientifique et est aussi mis au banc du fait qu’il n’est pas du tout diplômé, mais a réussi à me convraincre de par ses expériences empiriques.

    Ce livre est aussi très intéressant pour ce qu’il permets de remettre en cause la définition de l’Homme.

    Bonne lecture à tous les passionnés

  4. le loup est un loup, beau ou pas, intelligent ou pas au regard de l’humain, il a le droit de vivre lui aussi sur cette planète.
    De nuisible, il n’y a que l’humain, seule espèce capable de détruire l’environnement qui permet sa propre survie. Faut-il être con pour cela !
    Pas besoin de test pour savoir qu’en ce domaine, l’humain est assurément le roi…

Moi aussi je donne mon avis