Innovation. Quand les crottes de chien se transforment en énergie

Rédigé par Annabelle, le 1 May 2013, à 16 h 12 min

Comment fonctionne Streetkleen Bio System ?

streetkleen-bioStreetkleen Bio System requiert de récupérer les déjections canines collectées dans les poubelles prévues à cet effet. Le système fonctionne par méthanisation des déchets : ce processus biologique sous-vide (anaérobie) décompose les bactéries et aboutit à la fermentation d’un biogaz. Ce biogaz est composé de méthane et de CO2.

Le système développé par Downie est garanti sans odeur. En outre, il permettrait également de récupérer les plastiques afin de les recycler (non sans les avoir parfaitement nettoyés avant !).

Et à Paris ? Kilos de crottes de chien sur les trottoirs de Paris

Le biogaz produit par les cacas de Médor sera revendu à National Grid (l’équivalent de notre RTE) tandis que le chauffage et l’électricité fourniront une serre, dont les plantes seront nourries à l’engrais provenant lui aussi des déjections. « Nous allons faire pousser des sapins de Noël, qui pourront être donnés aux écoles chaque année et retournés à la serre pour grandir avec les enfants », explique Gary Downie.

Streetkleen bio peut traiter de 500 kg à 3 tonnes de crottes de chien par jour ! Cela équivaut à une production de 200 000 kWh d’électricité par an, soit de quoi alimenter 60 foyers. En outre, pour 1 tonne d’excréments collectés, ce sont 450 kg de CO2 de moins dans l’atmosphère.

poopleMapsEn parallèle, Gary Downie qui ne manque pas de ressources prévoit de développer une application pour smartphone qui signale aux utilisateurs les « terrains minés » ! Clean Responsible Application ou « Crap« (merde en anglais) est une application participative, via laquelle la communauté indique aux autres les trottoirs jonchés de déjections.

Des Français ont déjà eu cette brillante idée, avec Pooplemaps (bien trouvé, non ? !). Cette appli géolocalise les crottes de chien des trottoirs et espaces verts des villes. L’objectif : faire prendre conscience de ce fléau aux citoyens et aux collectivités au travers d’un outil ludique.

*

Bonus : les déjections animales en France

dejections animales francesource de l’image : Ademe

Je réagis

D’autres articles sur… les crottes de chien !

Source : The Independent Fido strikes gold with Britain’s most noxious biofuel : dog excrement

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

11 commentaires Donnez votre avis
  1. Il faut rendre les canisites avec annexes pour dépôt des déjections venant des « bacs à gravier pour chats » en appartement et dans nos grandes villes obligatoires.Pour ce qui nous concerne,nous humains,je pense que nous devons plaider pour une réforme du système des égouts.Une meilleure gestion du réseau permettra de devoir gérer moins de déchets humains à retraiter.Si l’on fait en sorte que les toilettes soient faites de telle manière à ce qu’excréments et urines puissent etre traités séparément pour permettre une biométhanisation optimale,ce serait un progrès et des économies d’énergie pour tous!Dès lors,je pense que nous devons inciter nos villes,nos régions,nos niveaux nationaux à tout cela.Donc,rien de mieux pour cela que de remettre une pétition:vous pourrez:au niveau européen:en fabriquer une via l’onglet pétitions de l’Union Européenne,à savoir: europa.eu/int;vous trouverez également des sites nationaux et internationaux de pétitions via moteur de recherche. Réagissons,ainsi,nous forcerons les politiques à réagir:vous trouverez leurs adresses e mail européennes via europa.eu/int et les sites de leurs partis.

  2. et nos déjections à nous, on pourrais peut être le transformées en biogaz aussi, on pourrais par exemple ce chauffer et produire notre électricité… par exemple

  3. C’est une bonne idée – que l’on connait déjà-, mais çà n’arrêtera pas les chiens de continuer à faire leurs besoins sur les trottoirs (au contraire les gens vont penser que la merde de leur chien vaut de l’or); à moins qu’il y aient des endroits spécifiques pour cela, sinon ce ne serait pas une économie.Il faut vraiment que les propriétaires de chiens soient mieux éduqués pour que leurs chiens fassent dans les caniveaux ou dans un endroit spécial(le ramassage sera plus facile donc plus économique)

  4. Donc le trou du cul de mon chien vaut de l’or? Ça c’est une surprise, et vue sa production l’OPEP n’a qu’a bien se tenir.

    • Vu le nombre d’animaux présents sur terre,il y a évidemment moyen de faire des milliards d’euros d’économies en matière de gaz et d’électricité.

      Je trouve que le jeu en vaut vraiment la chandelle.

  5. MERDE ALORS!!!
    Le système est connu depuis que j’allais à l’univ dans les années 57-60 ;le tout , c’est de savoir faire la pub et le faire appliquer

  6. Si ce procédé vient en France, il faudra qu’il soit accessible aux communes. Fini les regards méprisant des gens sur les maîtres à qui tu n’as pas mis ton sac sous leur nez pour prouver ta bienveillance.

  7. Génial ! Il faut vite que Bruxelles et les grandes villes belges se connectent à cette technologie. Cela permettra aux touristes de ne plus s’inquiéter et de pouvoir lever le nez sur les beautés architecturales de certains quartiers, que de faire faire attention à ne pas s’étaler de tout leur long dans les productions des toutous, après avoir glissé dedans.

  8. Ce n’ est pas nouveau. Tout le monde sait que les crottes de tout animaux ainsi que celles des humains fermentent et produisent du méthane avant de produire de l’ engrais. On à tore de négliger ce phénomène car ce méthane non contrôlé s’ évapore dans la nature et va détruire la couche d’ ozone sans compter qu’ il pourrait se produire juste en France plus de gaz que d’ exploiter le gaz de schiste..
    Il est donc indispensable d’ intervenir rapidement et utilement dans ce domaine. L’ écologie ce n’ est pas inventer un impôt pour la taxe carbone c’ est intervenir avant la pollution.

    • En tous cas ça fait moins de pollution et plus d’énergie, un double gain. En Chine, ça fait déjà un moment qu’on fait la même chose avec les déjections humaines, bonne idée, car quel volume utilisable !
      En occident on fait encore la fine bouche, on se demande pourquoi ? Fait-on semblait que tout cela ne vient pas de nous ? Le recycler est pourtant une solution très positive, à tous points de vue !

    • Tout le monde doit contribuer.Car,comme vous l’avez constaté,en Bretagne et dans d’autres régions d’Europe,l’épendage du lisier de cochon dans les terres agricoles causent des problèmes de pollution,il y a eu de graves problèmes qui ont vu apparaître des algues nocives pour la santé des gens.L’épendage du lisier est un problème qui doit etre éliminé.Certains écologistes n’ont pas été écoutés,alors qu’ils avaient la solution au problème:transformer les déjections des animaux de ferme,donc les retraiter et les biométhaniser pour,donc,les transformer en gaz et électricité,mais,et c’est un scandale,les politiques,prétextant des couts onéreux pour la construction de ces sites de retraitement et de biométhanisation.Une fois de plus,faisons pression:contactez votre échevin des travaux publics où de l’environnement,voire votre maire où votre bourgmestre via e mail,via le site de votre commune.Contactez également vos députés nationaux où régionaux via le site de leurs partis respectifs.N’hésitez pas à contacter votre député européen via son adresse e mail que vous trouverez via le site de l’Union Européenne, europa.eu/int.Sur ce site,vous pouvez également fabriquer,via l’onglet pétitions,une pétition européenne.Vous pouvez aussi en fabriquer;si vous souhaitez faire une pétition française où internationale

Moi aussi je donne mon avis