Vrai ou faux ? 5 idées reçues sur l’énergie

À l’heure où il faut faire baisser sa facture énergétique pour non seulement économiser de l’argent mais aussi protéger la planète, les recommandations fusent de tous côtés. Si bien qu’il est souvent difficile de déceler le vrai du faux… On démêle aujourd’hui quelques idées reçues.

Rédigé par Séverine Bascot, le 25 Sep 2019, à 17 h 00 min

La consommation d’énergie moyenne d’un logement varie fortement selon une multitude de facteurs, mais surtout de l’efficacité énergétique des appareils domestiques et des habitudes de chacun dans le logement… Or en matière d’énergie aussi, les rumeurs et idées reçues vont bon train ! On démêle ça ensemble…

5 idées reçues que l’on a couramment sur l’énergie et la façon de faire des économies

Tout le monde veut comprendre comment faire baisser sa consommation et faire des économies sur les factures d’électricité et/ou de gaz. Pour cela, sur les conseils de proches ou de l’Internet, on essaye de changer ses habitudes et d’adopter les écogestes, tellement dans l’air du temps… Mais parfois, ils peuvent ressembler à de fausses bonnes idées.

#1 – Pour moins chauffer et faire des économies, mieux vaut laisser le chauffage allumé quand on n’est pas là ou qu’on dort

Vrai – Inutile d’éteindre les radiateurs pendant une absence la journée ou la nuit : les économies réalisées seraient anéanties par l’énergie nécessaire pour rattraper les degrés perdus.

idées reçues énergie

Laissez le chauffage allumé, le chat sera (sûrement) reconnaissant ! © mama_mia

Les radiateurs récents disposent de programmations moins énergivores durant ces périodes (mode nuit par exemple).

Sachez aussi que baisser la température de 1°C permet de réduire de 7 % la consommation énergétique à l’année.

Pour rappel, les températures recommandées dans un logement sont de 20°C la journée et 18°C la nuit

Autre rappel important

Quelle que soit la saison, il convient d’ouvrir en grand les fenêtres quotidiennement pendant 5 à 10 minutes pour renouveler l’air intérieur. En effet, l’air humide (dû aux douches, à la cuisson des aliments, la respiration des habitants, etc.) fait accroitre le taux d’humidité. Or, un air humide est plus difficile à chauffer qu’un air sec. Il faudra donc moins d’énergie pour produire de la chaleur dans un logement régulièrement aéré.

Illustration bannière : On se fait parfois des idées sur l’énergie, de la consommation aux économies – © Peshkova

Lire page suivante : ordinateur fixe vs portable

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Désolé mais la réponse à la première question dépend de son isolation…
    terraeco.net/Faut-il-eteindre-ou-baisser-son,47838.html

Moi aussi je donne mon avis