Home Care, un nouveau label qui dit non aux meubles toxiques

Rédigé par Aurore, le 5 Aug 2012, à 15 h 10 min

On se souvient tous d’une sombre affaire de fauteuils rappelés en urgence par l’enseigne Conforama car accusés de provoquer eczéma et brûlures. Pour que cela ne se reproduise plus, un label a été créé, Home Care.

Home Care : bannir les substances toxiques des meubles

Mis en place à titre privé par le groupe Cauval, le label Home Care est actif depuis quelques mois déjà et certifie aux acheteurs l’absence de substances dangereuses dans les produits d’ameublement labellisés.

Pour mettre au point ce label et en définir les bases, Jacques Bouquet du groupe Cauval explique être parti du règlement REACH, qui fait autorité en la matière.

REACH : une directive européenne incontournable

Derrière REACH se cache un texte européen visant à harmoniser les règlements et connaissances autour des substances chimiques en Europe. Il s’agit d’enregistrer, d’évaluer, de restreindre et d’autoriser les substances chimiques présentes au quotidien tout en listant celles qui s’avèrent être dangereuses.

Au total, REACH a recensé 30.000 substances dites CMR (cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques). Une fois ces substances identifiées, il s’agit de les interdire afin d’éviter la multiplication des maladies et affections provoquées par le contact, l’ingestion ou le travail au contact de ces produits définis comme toxiques.

Sur ces 30.000 substances, entre 15 et 30 pourraient prochainement être interdites tandis que 300 sont considérées comme préoccupantes. 60 % ne sont pas détectées en assez grande quantité pour faire l’objet d’une réglementation pour le moment.

Si REACH est une référence au niveau européen, il s’impose de plus en plus au niveau international, auprès des entreprises étrangères qui souhaitent s’implanter sur notre territoire.

Label Home Care : surveiller les substances et matériaux utilisés

Sur son site officiel, l’association émettrice du label Sécurité et Bien-Être Home Care explique : “Conscient de notre responsabilité particulière quant à la qualité du cadre de vie de nos clients et à l’éventuelle influence sur leur santé des matériaux utilisés dans l’ameublement, nous avons toujours été très attentifs à la sélection des composants de nos productions, avec une rigueur toute particulière sur les substances chimiques“.

Pour attribuer le label, Home Care recherche les éventuelles substances chimiques qui pourraient nuire à notre santé dans les produits d’ameublement. Dans les textiles, une recherche est effectuée concernant les phtalates, le cadmium, le formaldéhyde. Pour les matériaux alvéolaires, ce sont les métaux lourds, les COV et les retardateurs de flammes qui sont particulièrement recherchés, le formaldéhyde, les COV et les polychlorophénols pour les bois et les colorants azoïques, le diméthylfumarate et les retardateurs de flamme pour les matériaux de garnissages.

Concrètement, ce sont les revêtements de meubles, les produits de garnissage, les bois vernis, peints ou teintés, les éléments en bois et les accessoires de literie qui sont particulièrement étudiés.

Si les meubles étudiés selon le cahier des charges ne présentent pas de substances chimiques susceptibles d’être nocives pour la santé et l’environnement, alors il peut recevoir le label Home Care.

Les contrôles sont au nombre de 350 minimum par an, effectués par des organismes d’audit et des laboratoires accrédités. Pour pouvoir adopter le label, les fournisseurs de meubles et les marques devront directement faire appel à Home Care qui se chargera de mettre en place un programme d’analyses poussé et de lancer une procédure d’alerte si des substances chimiques sont repérées.

Le groupe Cauval à l’origine de ce label privé en profite pour rappeler que ses produits n’utilisent que du bois FSC ou PEFC et qu’une usine de recyclage de matelas en fin de vie a été inaugurée en France par ses soins dernièrement. Les matelas sont désinfectés en association avec l’Institut Pasteur afin d’être démantelés pour fabriquer des matériaux recyclés qui serviront à de nouveaux matelas.

Une bonne nouvelle, un pas de plus vers un air plus sein chez nous !

*

Je réagis

Pollution de l’air intérieur

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

10 commentaires Donnez votre avis
  1. Nous vivons une époque extrêmement dangereuse, alors que ce devrait être tout le contraire !
    Tout a été mis en oeuvre pour plus de modernité, mais le reste n’a au fond aucune importance puisque tout ce qui a compté jusqu’à présent, c’est uniquement le progrès !
    Hors on s’aperçoit qu’il n’y a eu aucun progrès à partir du moment où celui-ci engendre des morts, on ne peut plus parler de progrès.
    Et encore, il y a ce qui est mis au grand jour parce que cela fait beaucoup de bruits… mais il y a de nombreux domaines, où les affaires sont volontairement… etouffées, et tout cela pourquoi ???, tout simplement parce que ça rapporte beaucoup d’argent principalement aux actionnaires… on peut également se poser les bonnes questions!!!

  2. Je ne comprend pas qu’un vernis sur du bois massif puisse être toxique, puisque les vernis forment une barrière dans le sens extérieur- bois. je pense qu’ils la forment aussi dans l’autre, sauf peut être quand ils viennent d’être vernis.

    • tout dépend du vernis. Certains sont fait à partir de produits naturels d’autres non. Le vernis peut être toxique. Et certains bois sont traités pour éviter qu’ils ne “bougent” dans le temps ou qu’ils ne soient bouffés par les mites. C’est tous ces trucs je pense qui sont nocifs.

  3. Coquilles : “les métaux lourdes” lourds “le duméthyfumarate et” diméthylfumarate
    J’ai acheté des meubles (chêne) avec mortaises et cie, comme dans le temps, mais sont vernis (je crois qu’il existe des cire et vernis écolo ?). Les meubles modernes, ils ont l’intérêt de pouvoir être démontés !
    Le fumarate des fauteuils irritants, je ne crois pas qu’il soit CMR. A voir. Éviter les CMR, c’est bien, mais ça n’est que le minimum.
    Le problème de mesure des effets des substances est quand ils se trouvent en mélange. Testés un par un, ça va. S’il y a un effet de synergie quand deux, trois, cinq molécules sont présentes en même temps, c’est l’inconnu.

  4. Le label Home Care est actif depuis quelques mois déjà et certifie aux acheteurs l’absence de substances dangereuses dans les produits d’ameublement labellisés.
    TRES BONNE INITIATIVE ET JEVOUS INVITE A ALLER PLUS LOIN AVEC MOI DANS UN PROJET INNOVANT EN MATIERE DE MEUBLES SECURISES FACE AUX TREMBLEMENT DE TERRE. PRENDRE CONTACT, PAR MAIL! LA FRANCE A ESOIN D’INNOVATION CREDIBLE
    Emmanuel MARIE- LUCE
    Concepteur de la Marque “Sékirit li”
    Chevalier de la Légion d’honneur
    Tel 0696228154

  5. Et qu’en pense le géant IKEA, qui nous abreuve de pancartes sur la nature et ses toilettes qui fonctionnent avec de l’eau de pluie, mais qui est totalement muet sur la nocivité de ses meubles souvent produits à l’autre bout du monde ? A quand la fin de l’hypocrisie ?

    • c’est clair ! Que du contre-plaqué toxique que l’on peut jeter si on doit déménager !

  6. Les meubles anciens(en bois massif), qui n’ont plus la cote auprès des jeunes générations,parce que trop lourds, trop encombrants, plus dans l’air du temps etc… semblent, eux,ne jamais avoir occasionné de problèmes toxiques..Ou bien est-ce que je me trompe?

    • Vous avez raison ces meubles étaient non toxiques, mis à part les litres d’encaustique, de vernis ou d’O’Cedar et compagnie que les mamies se croyaient obligées d’appliquer dessus, empoisonnant des générations… Idem pour le parquet massif, sans danger sauf quand on se croit obligé de le vitrifier…

    • a partir du moment où il était vernis il devenait toxique, ainsi qu’avec tous les produits utilisés par nos grands mères. Mais il est vrai que ces vieux meubles était réalisés sans colle ni solvant… En plus avec les nouvelles maisons super isolées, toutes les substances toxiques sont emprisonnées si on ne pense pas à bien aérer tous les jours.

Moi aussi je donne mon avis