Un homard de 132 ans relâché après 20 ans de captivité

Louie est un homard de 132 ans. Il a passé 20 ans de sa vie dans un aquarium de restaurant, qui a finalement décidé de le relâcher dans l’océan.

Rédigé par Pauline Petit, le 22 Jun 2017, à 10 h 20 min

Butch Yamali est le propriétaire du Peter’s Clam Bar à Hampstead, près de New York. C’était l’heureux propriétaire de Louie le homard géant. Il a été relâché dans l’Atlantique vendredi dernier, après 20 ans de vie dans un aquarium.

Louie le homard libéré dans l’Atlantique

Louie est un homard impressionnant par sa taille et par son âge : il aurait 132 ans. C’est l’un des plus vieux homards vivants en captivité : le plus vieux aurait atteint l’âge de 140 ans.

homard

Comme un animal de compagnie

La semaine dernière, un client propose à Butch Yamali 1.000 dollars pour acheter ce homard et le déguster chez lui. Butch  a refusé malgré l’offre alléchante :  » c’est comme un animal de compagnie maintenant, je ne pouvais pas lui vendre« , raconte-t-il au New York Post. Butch s’était attaché à cet animal et décide finalement de le libérer lors de la Semaine Nationale du Homard.

Pour ceux qui s’inquiètent du sort de ce homard libéré après tant d’années, les experts rassurent : « il ira bien. Il n’y a pas beaucoup de prédateurs qui veulent manger un homard de cette taille« , a dit Bob Bayer, de l’Institut du Homard du Maine. « On espère qu’il trouvera une compagne et vivra heureux jusqu’à la fin de ses jours ! »

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Vous auriez du expliquer la souffrance qu’endure les homards qui sont consommés:

    Homards ébouillantés : BON A SAVOIR

    Les homards peuvent vivre plus d’un siècle et ont une vie sociale complexe.
    Leur système nerveux sophistiqué les rend sensibles à la douleur : les nœuds neuraux sont dispersés sur tout le corps et ne sont pas centralisés dans le cerveau, ce qui signifie qu’ils sont condamnés à souffrir jusqu’à ce que leur système nerveux soit complètement détruit.

    Séparer la moelle épinière et le cerveau en coupant l’animal en deux fait même sentir la douleur à chacune des parties encore vivante !

    De plus, le homard ne dispose pas du mécanisme dont disposent par contre les humains (entre autres), qui fait qu’en cas de douleur extrême, le choc intervient pour court-circuiter la sensation.

    Or, d’après le Dr Robb, de l’Université de Bristol, un homard plongé directement dans l’eau bouillante reste vivant quelques quarante secondes !

    Placé dans de l’eau froide portée à ébullition, il peut survivre pendant cinq minutes ! Tué par la méthode industrielle qui consiste à l’immerger tout simplement dans de l’eau douce, il agonise pendant deux heures…

    De leur capture jusqu’à la fin de leurs misères, ils doivent aussi endurer une privation quasi totale de mouvements pendant des semaines dans de minuscules cages métalliques dans les entrepôts, dans les aéroports, puis dans les chambres frigorifiques, puis dans les aquariums, les grands magasins et les restaurants.

    Par facilité, mais aussi pour éviter qu’ils ne salissent leur cage de leurs déjections, on les laisse jeûner pendant tout ce temps ; pour cette raison, de crainte que, affamés, ils ne s’en prennent les uns aux autres, on les laisse tout ce temps avec les pinces liées avec un ruban adhésif. Plus de 80 millions de homards vivent ce calvaire chaque année de par le monde!

    Conclusion: vous aimez les animaux?vous les respectez alors devenez VEGAN

Moi aussi je donne mon avis