Purifier la chambre de votre enfant

Pour purifier la chambre de votre enfant, voici quelques gestes simple à mettre en oeuvre au quotidien.

Rédigé par Consoglobe, le 15 Mar 2010, à 12 h 17 min

Après avoir dépollué l’air de la chambre de votre enfant, comment éviter l’accumulation des polluants au quotidien ? L’aération, le purificateur d’air et les plantes dépolluantes sont utiles pour assainir l’air, mais voici d’autres gestes indispensables pour limiter le développement des allergènes dans la chambre de votre petite tête blonde…

Nettoyer la chambre d’enfant avec des produits sains

Pour dépoussiérer les meubles une fois par semaine, évitez les plumeaux qui font valser la poussière. Dépoussiérez plutôt avec un chiffon humide ou pensez aux chiffons microfibres, excellents pour limiter la poussière en suspension dans l’atmosphère.

Pas d’eau de javel non plus pour nettoyer la chambre de l’enfant ! Si vous souhaitez que la chambre de votre enfant sente bon le frais, ayez recours aux nettoyants écologiques.

Par ailleurs, passez l’aspirateur sur les surfaces recouvertes de moquette une à deux fois par semaine, surtout sous le lit. Attention, n’utilisez pas n’importe quel aspirateur ! Il doit être équipé d’un filtre de sortie H.E.P.A. qui rejette moins de débris d’acariens et autres particules dans l’air.

Pour une chambre d’enfant saine, n’oubliez pas la poussière sous le lit ©Yuganov Konstantin

Enfin, pas de sprays dépoussiérants, ni détergents irritants. La plupart du temps, pour nettoyer la chambre de votre enfant, une serpillière avec de l’eau suffit.

Limitez la présence de peluches, tapis et rideaux

Les peluches, c’est mignon et votre enfant a du mal à s’en passer. Mais ce sont pourtant de véritables nids à poussières. De même pour les tapis et rideaux. Donnez à votre enfant qu’une seule peluche que vous laverez régulièrement en machine.

Limitez également les bibelots, les cadres et les étagères qui récoltent très vite la poussière.

Quant aux rideaux, si vous voulez vraiment en mettre, privilégiez les tissus légers faciles à décrocher et rapides à laver régulièrement à 60°.

Travaux ou rénovation : privilégiez les matériaux écolo

Si vous décidez de rénover la chambre de votre enfant, veillez à ce que les peintures que vous achetez produisent le moins de formaldéhyde possible et le moins de composés organiques volatils (COV). Observez les labels européens d’environnement ou le label « Ange bleu ».

Attention aux émanations toxiques des peintures dans les chambres d’enfants © Matva

Par ailleurs, choisissez un mobilier massif et des revêtements naturels. Évitez les revêtements collés qui dégagent une odeur irritante.

Le truc en plus 
Les meubles « lisses » sont plus faciles à nettoyer et limitent les dépôts de poussières !

Si vous décidez d’acheter un matelas neuf, sachez que ce dernier se contamine au bout de deux mois. Pour y remédier, à défaut d’avoir une housse anti-acariens, laissez le plastique qui enveloppe le matelas lors de l’achat. Cette solution doit être provisoire car elle n’est valable que quelques temps.

Photo de bannière © Evgeny Atamanenko
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis