Google s’apprête à lâcher 40 millions de moustiques dans la nature

Google a annoncé que sa filiale Verily allait lâcher plus de 40 millions de moustiques génétiquement modifiés dans la nature pour lutter contre la propagation des virus.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 20 Jul 2017, à 11 h 05 min

En relâchant ces millions de moustiques, Verily, l’une des filiales du groupe Alphabet de Google, espère endiguer le virus Zika, dont certains cas ont été découverts en Californie. Ces moustiques ont une particularité : lorsqu’ils s’accouplent avec des espèces plus néfastes, leurs oeufs ne peuvent pas éclore.

40 millions de moustiques relâchés pour lutter contre le virus Zika et la dengue

390 millions de personnes sont infectées chaque année par la dengue et un tiers de la population vit dans une zone où le virus Zika pourrait encore se propager. Pour lutter contre la prolifération des moustiques porteurs de ces virus, une branche de l’entreprise Google a mené une expérience avec MosquitoMate, une société de l’Est des États-Unis. “Les moustiques tuent plus d’humains que tous les autres animaux réunis“, précise le communiqué de Verily.

Lire aussi : 5 astuces naturelles pour soulager les démangeaisons de piqûres de moustiques

La filiale de Google a eu l’idée de créer un moustique génétiquement modifié pour réduire voire éradiquer la population de moustiques Aedes aegypti, porteurs du virus Zika, de la fièvre jaune, de la dengue ou du Chikungunya. Après avoir relâché 20 millions de moustiques dans la nature, Verily lâchera un million de moustiques supplémentaires chaque semaine pendant 20 semaines dans le comté californien de Fresno. L’Agence américaine de protection de l’environnement a donné son accord pour ce projet. S’il fonctionne, ce dernier pourrait se développer dans d’autres pays comme l’Australie.

moustiques

Nuage de moustiques © JopsStock

Objectif : modifier le patrimoine génétique des moustiques

Lancée en octobre dernier, cette initiative baptisée “Debug Project” consiste à créer des moustiques mâles infectés par la bactérie Wolbachia. Ces derniers iront féconder les oeufs des femelles et les rendront stériles. “On introduit un gène qui rend les moustiques dépendants à un antibiotique. Ces mâles sont porteurs du gène et lorsqu’ils s’accoupleront aux femelles, les larves développeront cette dépendance“, ajoute Frédéric Jourdain, ingénieur au Centre National d’Expertise sur les Vecteurs (CNEV).

Cette expérience, qui a déjà été développée aux Îles Caïmans, en Malaisie et au Brésil, est surveillée de près par l’Agence américaine de protection de l’environnement. Frédéric Jourdain rappelle cependant qu’il faut rester vigilant : “Si on arrive à supprimer une espèce, cela libérera une niche écologique qui pourrait favoriser l’arrivée de nouveaux vecteurs“.

Illustration bannière : Moustique Aedes aegypti – © khlungcenter
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




5 commentaires Donnez votre avis
  1. Apprentis sorciers, une emmerde de plus à l’arrivée, à coup sûr

  2. Mouais, Alphabet Inc c’est 70000 personnes dont des chercheurs et ingénieurs. On est assez loin de l’effectif de Mao Zedong. Et technologiquement on est environ 50 ans plus tard.
    Je ne dis pas non plus qu’ils savent forcément ce qu’ils font. Loin de là.
    Ensuite, Google a largement assez de poids financier et politique pour se voir accorder de tels essais. Il ne s’agit pas du premier clampin venu qui peut faire ce qui lui chante sans demander d’autorisation.

    Inutile de tout mélanger juste pour donner son avis.

  3. Franchement, ça m’inquiètes plus qu’autre chose cette nouvelle !! Et à long terme, ça va donner quoi, tous ces millions de moustiques génétiquement modifiés dans la nature ?? Ok, leurs oeufs n’éclosent pas s’ils s’accouplent avec des espèces plus néfastes…mais tous les autres ??, Pas sure que ce soit une bonne idée …Et c’est les habitants de ces régions qui vont etre contents…!! A vos moustiquaires !!!

  4. D’abord, comment se fait-il qu’on parle d’une chose faite, plutôt que d’un projet à analyser, à autoriser ou à interdire. Est-ce qu’on peut décider comme ça de choses pouvant entraîner des répercussions néfastes sans même avoir à demander d’autorisation ????? Personne ne devrait avoir le droit de prendre de telles initiatives. Est-on à la merci de n’importe quel urluberlu qui pense trouver une solution mais qui vient ajouter de nouveaux problèmes, comme s’il y en avait déjà pas assez !!! Souvenez vous quand Mao Setoun avait décidé d’empêcher les oiseaux de se poser dans les arbres pour les faire mourir parce qu’il les jugeaient indésirables, ils ont été infestés d’insectes qui ont ravagé les récoltes. Là on envoie des insecte OGM sans savoir quelles seront les répercussions, quel irresponsabilité, QUELLE FOLIE

Moi aussi je donne mon avis