Global Forest Watch : un projet de suivi mondial sur la couverture forestière

Rédigé par Hugo Quinton, le 2 May 2015, à 15 h 11 min

Le Global Forest Watch découle d’une initiative lancée en 1997 par le World Resources Institute afin de préserver nos forêts encore non exploitées. La particularité de ce projet est l’utilisation de nouvelles technologies, avec une amélioration de la mise en réseau de nombreux partenaires, qui, en 2011, ont permis une surveillance systématisée de l’ensemble de la couverture forestière dans le monde.

Une déforestation toujours aussi présente

déforestation-couverture-forestière

La déforestation reste en légère augmentation depuis près de dix ans. Alors que l’on considérait l’année 2014, comme une année pas trop mauvaise, cinq pays ont été identifiés : ils ont subi la perte de couvert forestier la plus grande sur la période 2011-2013 :

  • la Russie,
  • le Canada,
  • le Brésil,
  • les Etats-Unis,
  • l’Indonésie.

Pour cette dernière, après des années de hausse, une baisse de moitié de la déforestation a été constatée pour l’année 2013, et cela pourrait se confirmer pour plusieurs raisons : la baisse de l’huile de palme, une économie moins dynamique et la mise en place d’un moratoire sur une surface de la taille du Japon.

Pour parvenir efficacement à contrer la tendance l’organisation Global Forest Watch (GFW) a été aidée par de nombreux partenaires tels que la NASA, qui fournit les images satellitaires. L’entreprise Google est aussi impliquée, et a permis le stockage en ligne de ces données, grâce notamment au cloud. GFW a aussi bénéficié de la participation de chercheurs de l’université du Maryland, qui ont développé des algorithmes afin d’analyser l’immense quantité de données pour fournir aux utilisateurs une information en quasi-temps réel.

Un outil disponible pour tous

L’outil de surveillance est disponible pour tout le monde gratuitement, et montre l’évolution du couvert forestier dans le monde. Autre point intéressant, l’accès des données aux utilisateurs fonctionne à double sens car le projet est aussi ouvert au crowdsourcing.

Les utilisateurs peuvent fournir des données complémentaires à travers un témoignage répertorié sur la carte, permettant ainsi de donner un éclairage, mais aussi de publier une contribution afin de faire remonter une évolution sur la situation locale. Les utilisateurs peuvent également donner leur point de vue sur le processus d’évaluation et de validation des données satellitaires.

couverture-forestière-déforestation

Etant donné que cet outil est disponible en libre-service, il pourra servir, notamment dans le cadre de négociations climatiques, pour un suivi des efforts de réduction de la déforestation par des pays n’ayant pas les moyens de réaliser un tel suivi. C’est aussi un bon moyen de lancer des alertes puisque les données sont rapidement analysées.

Espérons maintenant que cet outil sera efficace et permettra de renverser la tendance sur la déforestation dans le monde.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je suis passionné par le web et tout ce qui entoure, de près ou de loin, les réseaux sociaux. A ce titre, j'ai contribué à plusieurs media en ligne, en...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis