Forêt tropicale : l’Indonésie annonce un plan contre la déforestation

Forêt tropicale : l'Indonésie annonce un plan contre la déforestation

Le nouveau président d’Indonésie a annoncé ses plans pour protéger la forêt tropicale et les tourbières. Le pays est toujours le plus dégradé du monde en ce qui concerne les forêts.

Un espoir pour la forêt tropicale en Indonésie ?

objectifs climat actualitésToutes les deux minutes, 2000 arbres sont coupés dans le monde : chaque année, nous détruisons en forêt, l’équivalent de la surface de la Belgique. Parmi les zones de déforestation, quatre se distinguent : le Paraguay, la Colombie-Britannique, la Sibérie et l’Indonésie. Dans ce dernier pays, dont le taux de déforestation a dépassé celui du Brésil, le problème est notamment l’huile de palme et donc une bonne raison de dégrader sans reboiser, et pour cause : on y plante autre chose.

La majorité de la déforestation en Indonésie est illégale, on l’estime à 80 %. La plupart du temps il s’agit d’huile de palme ou d’exploitation forestière. Résultat : les émissions de dioxyde de carbone du pays sont en forte hausse et la forêt disparaît comme peau de chagrin.

Un virage politique symbolique

Le nouveau président indonésien, Joko Widodo, a visité le village de la communauté Sungai Tohor, dans la province de Riau et y a annoncé que les plantations allaient être examinées : “S’ils sont vraiment en train de détruire l’écosystème à cause de monocultures, il faudra que cela cesse. Ca doit être arrêté, nous ne devons pas permettre que notre forêt tropicale disparaisse à cause de plantations comme l’huile de palme“.

Feux forêts

Widodo a également évoqué les tourbières qui doivent être protégées légalement : elles stockent des quantités gigantesques de carbone et sont moins sujettes aux incendies à condition de ne pas être surexploitées : “Les tourbières ne peuvent être sous-estimées, elles doivent être protégées car elles constituent un écosystème spécial“.

Widodo avait participé en 2011 à l’élaboration d’un canal destiné à combattre l’assèchement d’une forêt de tourbe, de manière à combattre les feux de forêt, qui mettent la région à mal depuis cette année-là. Pour le Président, le “canal est vraiment bon et doit être installé de manière permanente. Le mieux est de rendre la terre à la communauté pour qu’ils puissent cultiver leur sago. Le management communautaire est la plupart du temps respectueux de l’environnement tandis que les entreprises qui y arrivent n’y font plus que de l’acacia et de l’huile de palme“.

Pour l’instant ce ne sont que des mots mais la législation indonésienne, trop faible jusque là, pourrait être transformée radicalement dans les années à venir.

*Je réagis

 

La déforestation dans le monde en 10 données clés

Indonésie : le pays s’engage dans la lutte contre les nuages de pollution

L'Amazonie, le coffre-fort de la biodiversité en danger ?

Amazonie, le coffre-fort de la biodiversité en danger !