Déforestation : le Brésil dépassé par l’Indonésie

Déforestation : le Brésil dépassé par l'Indonésie

A priori, on ne sait pas très bien si on peut regarder cette information sous l’angle du verre à moitié plein  ? Le Brésil moins catastrophique que l’Indonésie en terme de déforestation, est-ce le signe d’une amélioration coté brésilien ou d’une aggravation coté indonésien ?

La déforestation s’accélère en Indonésie

Déjà en 2005, on déplorait les effets de la déforestation sur le paysage indonésien. Entre 1990 et 2005, un quart de la surface forestière indonésienne avait disparu. A l’époque, le pays comptait 88.495.000 hectares de forêt.

A l’heure actuelle, près de la moitié de la surface (terrestre) du pays comporte des forêts mais le pays en perd 1,18 million d’hectares chaque année, selon les informations du ministère de la Forêt.

foret-amazonienne-amazonie-bresil-deforestation-01

La forêt amazonienne, elle, reste sous surveillance : la déforestation y fait encore rage.

Et on a atteint le stade où l’Indonésie abat deux fois plus d’arbres que le Brésil, pourtant numéro un es abattage de forêt vierge pendant des années… C’est le résultat d’une étude parue dans le magazine Nature Climate Change (“changement climatique“)1, une des publications du groupe Nature.

La forêt vierge en danger

L’équipe de Belinda Margono a étudié les forêts indonésiennes, et notamment les images satellite de 2000 à 2012. L’étude montre que le pays, composé de 13.466 îles, a perdu 6,02 millions d’hectares de forêt originelle en 12 ans (l’équivalent de 2/3 de la surface du Portugal).

Outre la forêt en elle-même, ce sont ses habitants qui disparaissent, puisque de nombreuses espèces végétales et animales y ont leur habitat exclusif (à l’image des orangs-outans ou des tigres de Sumatra), et sont en danger.

sumatra-orang-outanEn cause : essentiellement le commerce du bois et les plantations d’huile de palme en augmentation massive, ce qui avait poussé des personnalités indonésiennes à lancer une pétition d’ampleur internationale : orangs-outans vs mines et huile de palme