Le Football plus sensible au développement durable ?

Rédigé par Aurore, le 11 Aug 2011, à 17 h 44 min

Football : créateur de pollution et de déchets

Le football est un sport dit populaire, qui encourage la ferveur nationale lors des grands rendez-vous et qui passionne des milliers d’amateurs, de sportifs et de bénévoles partout en France.

Mais la popularité de ce sport a un coût environnemental…

Football : se déplacer pour jouer et encourager

C’est le lot de chaque sport ou presque : pour pouvoir échanger, participer à des compétitions, affronter l’adversaire, il faut se déplacer.

Cela vaut pour les supporters des grands clubs qui n’hésitent parfois pas à parcourir des centaines de kilomètres pour encourager leur équipe préférée, mais également pour les petits clubs qui chaque week-end jouent en compétition.

Ainsi, la Fédération du Football estime à 3 millions le nombre de kilomètres qui sont parcourus chaque week-end pour le football, ce qui correspond à 35.000 tonnes de CO2 émises chaque année.

Des rejets importants alors qu’une partie du réchauffement climatique est imputée aux transports et au CO2 qu’ils rejettent. Et cela est sans compter les trajets en semaine pour se rendre sur les terrains d’entrainement.

Le poids des déplacements dans le bilan carbone

Aujourd’hui, des solutions existent comme les transports en commun qu’il conviendrait de davantage utiliser.

La solution du covoiturage apparait également pour une solution concrète et facilement applicable afin de préserver un peu plus l’environnement (voir notre annuaire du coivoiturage). Le club de FC Isle d’Abeau, en Rhône-Alpes l’a d’ailleurs bien compris.

Le club a obtenu le second prix des « Trophées Philippe Séguin de la Fondation du Football » catégorie Environnement en 2009, en proposant aux parents accompagnateurs sur les lieux de compétition de dédommager leurs frais kilométriques en fonction du « taux de remplissage » de leur véhicule.

Une astuce parmi tant d’autres alors que la Fondation du Football fait également la promotion de tournois plus « verts », faisant alors l’éloge de l’eau du robinet plutôt qu’en bouteille, de la vaisselle compostable plutôt que celle en plastique.

*

La suite p.4> Trier ses déchets : une nécessité

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. c’est génial

  2. d’accord

Moi aussi je donne mon avis