Faut-il oui ou non se curer le nez ? La science nous répond

La science nous explique pourquoi il vaut mieux éviter d’enlever ses crottes de nez avec son doigt…

Rédigé par Stéphanie Haerts, le 11 Sep 2022, à 18 h 45 min
Faut-il oui ou non se curer le nez ? La science nous répond
Précédent
Suivant

Nous l’avons tous fait. Se curer le nez discrètement dans notre bureau quand personne ne regarde ou au volant de notre voiture… Ce geste naturel pourrait cependant nuire à nos voies respiratoires. Explications.

Alors, on se cure le nez oui ou non ?

Même si nous ne le faisons pas en public, nous sommes amenés de temps à autre à nous curer le nez que ce soit pour enlever un mucus gênant ou alors tout simplement par habitude. Cela s’appelle la rhinotillexomanie, soit la chasse aux crottes de nez. Pour ceux, qui les mangent, il s’agit de mucophagie. D’ailleurs, les enfants, qui n’ont pas encore de notion de normes sociales s’en donnent à coeur joie sans parler des primates qui ont également l’habitude de se curer le nez. Cependant, est-il bon d’aller fouiller dans ses narines ? Pas si sûr nous répond la science.

En effet, les crottes de nez sont indispensables. Elles ont une fonction de filtre biologique. Alors que chaque jour nous effectuons 22.000 cycles respiratoires, nous respirons, en plus de l’oxygène dont nous avons besoin, des pollens ainsi que des poussières et autres particules. Le mucus, qui se transforme peu à peu en crottes de nez, permet de retenir toutes ces pollutions qui pourraient alors accéder à nos voies respiratoires.

Se curer le nez

Piéger les virus grâce aux crottes de nez

Ce qui semblait alors un geste naturel et habituel pourrait devenir une menace pour notre organisme. En effet, le mucus produit vient alors filtrer les bactéries, mais aussi les virus. D’autres substances comme l’amiante ou le plomb peuvent également être captées par le mucus nasal afin de nous en protéger. Les crottes de nez sont donc la première barrière nous protégeant face aux agressions extérieures.

Éviter de se curer trop souvent le nez permet donc de se protéger face aux infections. De même, si le mucus est ingéré au lieu d’être expulsé, vous pourriez donc être davantage contaminé par ces bactéries et infections déjà retenues dans votre mucus. Mieux vaut donc simplement se moucher plutôt que de renifler ou de manger ses crottes de nez.

Se curer le nez

Le doigt dans le nez : des risques à ne pas négliger

Pire encore, plusieurs études ont mis en avant que se mettre les doigts dans le nez était lié au portage nasal du staphylocoque doré. Cette bactérie qui peut se retrouver sur la peau, mais aussi dans les narines d’une personne, peut parfois causer des infections graves. De plus, le curage de nez est également associé au Streptococcus pneumoniae, une infection pneumococcique, qui entraîne des otites, des pneumonies ou encore des méningites. Se mettre trop souvent les doigts dans le nez accroît donc les risques d’absorber des germes.

Enfin, mieux vaut éviter de se mettre les doigts dans le nez de façon récurrente ce qui pourrait causer des légions ou endommager les parois nasales. Si vous avez du mucus gênant dans votre nez, utilisez tout simplement un mouchoir sinon n’y touchez pas. N’oubliez pas bien sûr de vous laver les mains afin d’éviter de répandre d’autres virus infectieux.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis