Environnement : des packagings écologiques de plus en plus innovants

Rédigé par Eva Souto, le 6 Nov 2013, à 15 h 52 min

Le consommateur, acteur principal du développement des éco-emballages

éco-emballageNul doute qu’au-delà de la réglementation de plus en plus pressante (directive 94/62/CE, Plan national d’allocation de quotas de CO2, Grenelle de l’environnement…), la prise de conscience du grand public a été un élément déclencheur. Et ce grand public… n’est autre que les consommateurs !

Ainsi, cette course effrénée à l’éco-emballage et cette volonté substantielle des marques à proposer des packagings de plus en plus innovants ne serait-elle pas le fruit de la concurrence ?

Comme le souligne Louis Comolet, président de CLTG, agence de design, « l’innovation répond à des attentes précises, elle ne doit pas être gratuite et chaque marché génère ses propres règles ».

Les marques, en proposant des éco-emballages cherchent donc à répondre à la demande de leurs consommateurs, et à fournir des emballages respectueux de l’environnement, proche de leurs préoccupations. Derrière la volonté affichée de réduire l’impact écologique de leurs produits, les marques sont donc soucieuses de cadrer avec les nouvelles problématiques sociétales, portées par leurs consommateurs. Ainsi, en proposant des éco-packagings, elles marquent des points, y compris face à une concurrence qui ne se plierait pas à ces nouveaux modèles.

Eco-emballages : attention à la ligne blanche !

GreenwashingMais, malgré la bonne volonté affichée par les marques, le risque est grand pour elles de tomber dans un phénomène souvent décrié : le greenwashing.

Le greenwashing ou écoblanchiment, est un procédé de marketing  utilisé par une organisation dans le but de se donner une image écologique responsable. Le problème, c’est que la plupart du temps, l’investissement écologique qui en découle est davantage utilisé pour la publicité que pour de réelles actions en faveur de l’environnement. Or, par-delà la communication, les marques devraient soigner l’attention qu’elles prêtent à la réduction de l’impact écologique de leurs produits, sous peine d’être sévèrement réprimandé par leurs consommateurs.

L’éco-packaging est donc un phénomène à suivre de près et à essayer d’influencer par notre acte d’achat.

Packagings – Les repères :

Eco-Emballages, créée il y a 20 ans par les entreprises, pilote le dispositif national de tri et de recyclage des emballages ménagers.

3,187 millions de tonnes En 2012, grâce à leur geste de tri, 63.37 millions de Français ont permis le recyclage de 3.187 millions de tonnes d’emballages ménagers. Cela représente l’équivalent de 2.03 millions de tonne de CO2 évitées.

67 % taux de recyclage en 2012 C’est le taux de recyclage des emballages ménagers en 2012. L’objectif fixé par le grenelle de l’environnement est d’atteindre 75 %.

Le bioplastique en théorie, on a tous envie d’y adhérer ! Cependant, il est loin de ne comporter que des avantages :

Voir l’article : Bioplastique : le plastique végétal pas si fantastique ?

*

Je réagis

La semaine prochaine, 2 reportages sur le sujet :
– A quoi sert le label FSC ?
– Tetra Pak emballe la planète

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. ohlala les anciens il faut vivre avec son temps, packaging tout le monde comprends et puis ça vous fait pas de mal à vous mettre à l’anglais 🙂

  2. pourquoi utiliser le mot « packaging » ? n’écrivez-vous pas en Français ?

  3. Packaging :il existe un mot français pour cela : emballage. Merci d’utiliser les mots français quand c’est possible.

Moi aussi je donne mon avis