Environnement : des packagings écologiques de plus en plus innovants

Rédigé par Eva Souto, le 6 Nov 2013, à 15 h 52 min

Ne cherchez plus, les 3 nouveaux mots d’ordre pour créer un bon packaging ne sont autres que : réduire, réutiliser et recycler ! Ainsi, designers et autres créatifs, s’attèlent à proposer des emballages toujours plus respectueux de l’environnement. Mais loin de dénaturer la fonction première d’attrape-oeil du conditionnement, ils rivalisent d’ingéniosité et de créativité pour proposer des packagings de plus en plus innovants. Alors, réel attrait pour l’écologie ou nouvelle arme marketing des marques ? 

Les nouveaux packagings écologiques

Canne à sucre, carton ou encore bioplastique : les nouvelles matières qui emballent

Eco recharge palmolivepackagingL’éco-emballage a la côte et cela se voit : bouteille en canne à sucre de Volvic, rasoir en maïs emballé dans du carton de Bic ou encore éco recharges Saforelle envahissent petit à petit nos rayons.

Qui n’a pas déjà vu la bouteille verte commercialisée par Volvic ?

Qui n’a jamais utilisé d’éco-recharge pour remplir son pousse-mousse vide ?

Ou encore, qui n’a pas remarqué que Danone supprimait petit à petit le carton autour de ses yaourts (nb. Activia et Taillefine).

Alors, simple effet de mode ou tendance vraiment durable ?

L’eau en bouteille

A une époque où le marché de l’eau plate en bouteille était en recul, Volvic a choisi de miser sur l’écologie pour relancer ses ventes. C’est ainsi que la marque a commercialisé une bouteille siglée « d’origine végétale ».

bonhomme-croissanceL’emballage, composé de 20 % de plastique issu des résidus de canne à sucre a vite su trouver son marché et attirer par sa couleur détonante : le vert ! Derrière ce coup marketing, on notait cependant un objectif fixé par Danone : réduire de 40 % son empreinte carbone entre 2008 et 2012.

SVolvicur la même lignée, le groupe a supprimé les cartons autour de ses yaourts. Idem, avec une volonté de réduire de 30 % son empreinte carbone d’ici à 2012.

Il est très difficile de dire aujourd’hui si ces objectifs ont été atteints puisqu’aucune donnée sur le sujet ne semble avoir été actualisée sur le site de la marque.

Une marque qui n’est pas la seule à innover dans ses processus de fabrication de packaging. Parmi les plus innovants, la palme revient sans doute à Bic.

En effet, ces derniers proposent un emballage en carton 100 % recyclé, imprimé à l’encre d’origine végétale, pour contenir ses rasoirs. Mais loin de s’en contenter, ils dotent également leur rasoir d’un manche vert en bioplastique non issu du pétrole, mais du maïs.

Selon la marque, le bilan carbone du cycle de vie complet du rasoir serait donc de 43 g, soit 16g de CO2 de moins qu’un rasoir 3 lames équivalent (fait à base de plastique issu du pétrole). Revirement joliment effectué car la marque a toujours mis en avant le côté facilement jetable de ses produits, allant même jusqu’à proposer le téléphone jetable.

Alors, cette nouvelle voie vers le développement d’éco-emballages ne serait-elle donc pas encouragée par certains ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. ohlala les anciens il faut vivre avec son temps, packaging tout le monde comprends et puis ça vous fait pas de mal à vous mettre à l’anglais 🙂

  2. pourquoi utiliser le mot “packaging” ? n’écrivez-vous pas en Français ?

  3. Packaging :il existe un mot français pour cela : emballage. Merci d’utiliser les mots français quand c’est possible.

Moi aussi je donne mon avis