Cosmétiques bio et naturels : ils embellissent aussi la planète

Rédigé par Kathy, le 18 Feb 2015, à 9 h 57 min

Comment utiliser des produits de beauté sans nuire à la planète et à sa santé ? En préférant les cosmétiques bio, évidemment ! Petite présentation générale.

Cosmétiques bio et cosmétiques naturels, une distinction importante

L’attrait pour les produits naturels et la sensibilité aux questions d’environnement n’ont jamais été aussi puissants. Conséquence directe sur le marché, où la beauté et la santé sont des catégories phares, etc les marques de cosmétiques bio sont de plus en plus nombreuses et les ventes atteignent des records.

Les valeurs du Bio et du naturel soutiennent le marché

Le consommateur est de plus en plus conscient de son environnement, dans sa diversité, voire dans sa fragilité.

Le respect de soi devient une valeur centrale que les sociologues identifient comme à la base de l’attirance pour le développement durable et du bio.

Qualité, produits naturels, transparence, respect de la biodiversité, équité sont les maîtres mots de la cosmétique bio. Le secteur de la beauté est assez naturellement investi par cette sensibilité bio et durable comme le montre la croissance du marché des cosmétiques bio.

beaute-cosmetiques-bio-maquillage-creme-visage-03

L’ensemble du process de fabrication des cosmétiques bio est concerné pour contrôler rigoureusement les matières premières et les emballages, maîtriser la filtration de l’air, etc.

Un cosmétique bio n’est pas forcément un cosmétique naturel

Pour un consommateur de plus en plus sensible au bien être, à l’hygiène et au naturel, le bio est à la mode. Tant mieux pour nous. Il va pourtant falloir faire certaines distinctions. Un cosmétique bio a un cahier des charges particulier : cela ne signifie pas que le produit ne présente aucun ingrédient susceptible d’être allergisant ou gênant pour votre peau. Dans la plupart des cas, il va quand même falloir lire les étiquettes.

Malgré de nets progrès, la conservation des formulations de produits cosmétiques bio reste leur talon d’Achille par rapport aux produits de synthèse qui utilisent des conservateurs chimiques. Certains spécialistes pensent qu’il est possible de conserver les cosmétiques bio sans conservateurs de synthèse mais à condition de respecter des règles strictes.

La cosmétique bio, un marché de plus en plus riche et inspiré

Le cabinet allemand BBE évaluait déjà le marché des produits bio à environ 770 millions d’euros en 2007. Le chiffre d’affaires du marché français des cosmétiques bio tournait alors autour de 150 millions d’euros, bien peu comparé au marché des cosmétiques de synthèse qui approche les 200 milliards d’euros de chiffre d’affaire en Europe.

Attention néanmoins aux faux produits naturels

Attention néanmoins aux faux produits naturels : faux savon d’Alep, faux savon de Marseille, etc.

Cependant le cosmétique bio est un marché fort dynamique qui grandit de 20 % par an en Europe porté par l’apparition de plus en plus de nouveaux produits et de nouvelles marques.

Le leader mondial des cosmétiques bio est le suisse Weleda. De nombreuses marques de cosmétiques bio et de distributeurs spécialisés apparaissent tandis que la grande distribution et les grands magasins s’y mettent.

Les cosmétiques bio attirent les grands groupes cosmétiques

Aujourd’hui c’est le côté « eco-friendly » et vert qui attire et qui fait apparaître des nouveaux produits entièrement naturels et porteurs de labels. Même Yves Rocher, un grand de la cosmétique en phytothérapie, a lancé une gamme de produits cosmétiques bio. Tout ce qui se trouve dans une salle de bains est concerné : crèmes de nuit, de jour, de contour des yeux, des lèvres, antirides, huiles de soin, masques de visage, gommages, laits corporels, antiboutons, anti vergetures, …

Encore une fois, soyez vigilants avec le cahier des charges appliqué et la composition des produits : tout ce qui est vert n’est pas naturel.

Cosmétique bio  – le label Cosmébio

beaute-cosmetiques-bio-maquillage-creme-visage-02

Seules les plantes peuvent être qualifiées de “BIO“, c’est-à-dire provenant de l’agriculture biologique. Autrement dit, les produits cosmétiques, crèmes, émulsions,… qui contiennent de l’eau, des conservateurs, des tensio-actifs ne peuvent pas se revendiquer comme à tout à fait bio. Généralement, un cosmétique bio propose une plus forte proportion de principes actifs qu’un produit traditionnel.

Le label Cosmébio indique que 95 % des végétaux utilisés sont issus de l’agriculture biologique, et que 10 % minimum de l’ensemble de la composition sont “bio”.

Le label Cosmébio exige que 95 % d’un produit cosmétique fini sont d’origine naturelle ; le reliquat de 5 % étant composés de conservateurs, si possible respectueux de l’environnement. Donc, avec un produits bio, on n’a normalement ni pesticides, ni engrais chimiques, ni colorants ou parfums de synthèse.

Ce label n’est pas le seul, on trouve aussi Cosmos-standard, BDIH, NaTrue, etc.

Des critères précis à respecter

Soulignons que la pratique “bio ” réprouve les emballages pléthoriques et préfère les packagings plus légers, biodégradables ou recyclables .

La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la répression des Fraudes veille au respect de ces critères de la cosmétique bio.

Les cosmétiques naturels et les cosmétiques bio répondent à un besoin d’être rassurés des consommateurs : selon un sondage TNS-Sofres, 43 % des femmes sont enclines à choisir un produit cosmétique bio. C’est dire combien les packages et les labels verts ont de l’avenir.

cosmetique bio

Attention, il ne faut pas les confondre avec les produits simplement appelés « naturels », notion très floue. Pour vous y retrouver, choisissez des produits avec un label évident, comme Cosmébio.

Quelques marques de produits cosmétiques bio, naturels, sans toxiques

  • Doux me : cette marque bio propose des produits cosmétiques frais, totalement exempts de conservateurs, et donc à conserver au réfrigérateur.
  • Logona  : marque allemande de cosmétiques bio certifiés comme par exemple les crayons à paupières à base de jojoba et de cires.
  • Weleda : produits cosmétiques 100 % naturels en vente en pharmacie et parapharmacie.

Cosmétique bio – Pas de tests sur les animaux

La plupart des sociétés de cosmétiques bio ont signé la charte One Voice, auparavant appelée Talis, et se sont engagées à ne pas utiliser d’animaux pour tester ou faire tester les ingrédients et leurs produits finis.

Les tests sur les animaux, un problème en voie d’extinction ?

© CC, Novartis AG

© CC, Novartis AG

La société Body Shop, rachetée par L’Oréal, a toujours été opposée aux expérimentations sur les animaux. L’Oréal a racheté SkinEthic, une société niçoise de reconstruction tissulaire afin de développer des techniques d’expérimentation in vitro sur peaux synthétiques. Le but est de trouver des substituts aux expériences sur les animaux.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Kathy a rejoint consoGlobe en 2012 alors qu'elle cherchait des informations pratiques pour rendre sa maison plus durable et l'entretenir naturellement....

19 commentaires Donnez votre avis
  1. formulatrice en cosmétique BIO
    je confirme qu’il ne faut pas confondre NATUREL ET BIO
    UN PRODUIT COMPLETEMENT BIO EST RECONNU PAR ECOCERT
    Le label Cosmébio exige que 95 % d’un produit cosmétique fini sont d’origine naturelle ; le reliquat de 5 % étant composés de conservateurs, si possible respectueux de l’environnement. Donc, avec un produits bio, on n’a normalement ni pesticides, ni engrais chimiques, ni colorants ou parfums de synthèse.
    Ce label n’est pas le seul, on trouve aussi Cosmos-standard

  2. shampoing soin qui contient de l’ammonium Lauryl sulfate? C’est un irritant … et je connais pas tout les autres. Chez SO BIO ETIC
    Formulé avec :
    Aqua (Water), Anthemis Nobilis Flower Water*, Ammonium Lauryl Sulfate,
    Coco-Caprylate, Glycerin, Decyl Glucoside, Xanthan Gum, Sodium Cocoyl Glutamate, Sodium Cocoamphoacetate, Cocamidopropyl Betaine, Benzyl Alcohol, Argilla, Lactic Acid, Sodium Chloride, Parfum (Fragrance), Kaolin, CI 77891 (Titanium Dioxide), Magnesium Aluminum Silicate, Benzoic Acid, Citrus Medica Limonum (Lemon Peel) Oil*, Mica, Limonene, Dehydroacetic Acid, Tocopherol, Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil, Sodium Levulinate, Sodium Benzoate, Montmorillonite. *ingrédients issus de l’agriculture biologique

  3. l occitale c est pas du tout bio ni yves rocher c est des mensonges! pour reconnaitre des produits bio il faut qui est un label dessus en france c est souvant ecocert il y a d autre label europeens en faite si vous voyez un rond vert ou avec fleurs plantes…c’est bio donc vous pouvez acheter les yeux fermees en super marche on trouve so bio ethic lovea j adore ces marque.. les petits plaisirs juvabio plus les marque de super marche carrefour bio bio naia leclerc monop bio, puis les grandes marques qui se mettent au bio garnier bio la moins efficace a pas acheter!! nivea bio pas testé mixa bio exellent exellente compo efficace et pas cher moins que garnier j’adore leurs produits bio! l arbre vert aussi…puis je crois que chez sephora il y a la gemme natural je sais plus quoi et yes to, sur internet on trouve marylou bio
    lea nature sante…en para nuxe fait du bio et caudalie a 1 euro pres c est le mm prix que les autres produits et plus sains en faite les cremes bio on les mm ingredients naturels que les cremes non bio mais en plus forte concentration se qui les differencies c’est qui n y a pas de concervateur pas de paraben silicones et pas de pretro chimie se dernier est le plus dangereux il porte le nom de pse suivi de chiffre. si vous voulez pas acheter du bio evitez les cremes avec les pse et les grosses lettres chiffres c’est deja pas mals.

  4. venez voir mon site : cosmetiques-biomonsite.com !! merci =)

  5. super article sur les cosmétiques mais …. Juste pour info, je ne vois pas la ligne de cosmétiques bio “Bio snöflowers” certifiée Ecocert, de magnifiques produits bio fabriqués par la championne de ski Raphaëlle Monod à partir de plantes de montagne. Ils sont distribués dans de nombreuses grandes surfaces à des prix très compétitifs. (les cosmétiques bio snoflowers sont d’ailleurs dans la boutique Cosmétiques – beauté de consoglobe) 🙂

  6. Bonjour,

    très bon article, très intéressant, mais pourquoi ne parler que du label français, alors qu’il existe pleins d’autres labels aussi exigeants : BDIH, Oasics… développés par d’autres pays et aussi présents sur les produits importés en France ?

  7. Bonjour,

    Je suis journaliste et recherche pour des reportages de 2/3 minutes des personnes qui pourraient me faire part de leurs astuces cosméto-bio. Exemple: comment faire un masque avec de l’huile d’olive et du gros sel…

    Tournage dans la bonne humeur assuré!!

    Intéressée? Répondez-moi vite et je vous donne mes coordonnées.

    A très vite

  8. wow! je n’ai que 11 ans et je m’intéresse déja trop aux choses bio , écologique et équitable

  9. oé c trop coll l’occitane comme marque de cosmétique bio !!!!!

  10. Commentaires ou opérations marketing ?
    A part cela, je suis vraiment partagée. Ma peau, très fragile, est en lambeau, après 1 mois d’utilisation de Weleda, qui contient de l’alcool comme conservateur.
    Quant à ceux qui n’en contiennent pas, il faut les utiliser très rapidement après ouverture. Dommage !!

    • Jean-Marie

      Oui c’est un des seuls inconvénients des produits de cosmétique bio ; comme ils ne contiennent pas de conservateurs chimiques, il ne faut pas les conserver longtemps. Il vaut mieux les jeter que risquer une allergie au cas où ils sont inutilisés depuis plusieurs mois. ceci dit, un produit cosmétique bio utilisé dans les délais … conserve (sic) tous ses avantages (pas de toxiques, ….)

  11. il y a aussi un laboratoire francais de cosmétiques bio qui a des partenariat dans le monde, pour le côté commerce équitable, c’est Body Nature dans les deux-sèvres, des produits cosmétiques en vente en démonstrations (réunion chez les particuliers) ce sont des produits à forte concentration, donc économique à l’usage, il créé des emplois dans toute la France.

  12. C’est bien de se rendre compte que le chimique n’a plus l’enjouement d’avant ce qui me gêne c’est que derrière tous ces articles bio tous ne sont pas réellement écologiques et contenus dans des emballages 100% biodégrable et c’est pourtant là l’intérêt de ne pas gaspiller et polluer.A citer les laboratoires français physio-concept.

  13. il est de plus en plus intéressant de voir que les individus se mobilisent autour du bio!!moi même depuis quelques temps, j’ai adopté la marque de cosmétiques bio d’origine bretonne COSMETIQUEMENT BIO, ses parfums rappellent ceux de l’Orient!!un délice pour la peau, un délice pour le nez!!je trouve, cependant, regrettable que des grands groupes profitent de cet engouement!!longue vie aux produits cosmétiques bio!!!

  14. Il y a aussi la marque de cosmétiques bio Forest People qui est agréée Nature & Progrès.
    Cette mention exige que 100% des produits cosmétiques intégrant la composition soient issus de l’agriculture Nature & Progrès.

  15. En effet je pense aussi que certaines nouvelles marques de cosmétiques bio sont prometteuse, et représentes particulièrement bien l’éthique associée aux cosmétiques bio. J’ai testé les produits La Cosmétique Naturelle by Rahma, ceux-ci sont très bios, et surtout très efficaces. le site c’est cosmetique-by-rahma

  16. Bien votre article mais dommage que vous ne citiez pas une nouvelle marque prometteuse dans laquelle CLARINS a recemment investi : KIBIO à mon sens la plus glamour et la plus plaisir de toutes les marques de toutes les marques de cosmétiques BIO citées !

  17. super bien votre article !! bravo mais il faudrait encore plus d’infos sur les produits préférés de consoglobe –
    Coquette

Moi aussi je donne mon avis