Nouvelle vidéo choc dans un élevage porcin en Bretagne

Cette fois-ci, c’est près de Quimper et dans un élevage porcin que l’association L214 a réussi à tourner des images qui, une fois de plus, font vraiment mal au coeur !

Rédigé par Séverine Bascot, le 16 Mar 2017, à 14 h 25 min

L214 a rendu publique une nouvelle vidéo choquante : cette fois ce sont des images qui ont tournées dans un élevage intensif de cochons situé à Pouldreuzic dans le Finistère.

Des cochons élevés dans des conditions sanitaires déplorables

Tourné fin janvier sur le site de l’EARL de Trégonguen, une exploitation de taille moyenne, où naissent et sont engraissés plusieurs milliers de cochons chaque année,  le film met en évidence des « conditions d’hygiène déplorables […] engendrant des souffrances intolérables pour les animaux » qui finiront à l’abattoir.

La vidéo en question, âmes sensibles s’abstenir

 

Les images dévoilent des animaux maigres, blessés, malades, voire agonisants, forcés de vivre au milieu de cadavres en putréfaction ou d’ossements, notamment le cadavre d’une truie en état de putréfaction et plusieurs porcelets morts. Les enclos sont également surpeuplés et démunis de toute forme de litière.

Les animaux sont livrés à eux-mêmes, nourris automatiquement. Les défauts de ventilation entraînent des problèmes respiratoires pour les animaux, comme en témoignent les médicaments trouvés dans l’élevage.
déplore Sébastien Arsac, porte-parole de L214

Une exploitation insalubre

Au-delà de ces images effroyables, l’absence de nettoyage et de désinfection des bâtiments de cette exploitation porcine laisse aussi stupéfait ! Excréments dans les allées, épaisses toiles d’araignée, seringues usagées et produits vétérinaires périmés trônant dans la poussière… Un spectacle sordide !

élevage porcin

Vue d’un élevage porcin plus ‘salubre’ © Orest lyzhechka Shutterstock

D’autre part, tous les cochons de l’exploitation ont eu la queue coupée ; on aperçoit même le matériel chirurgical destiné à cette opération posé sur le sol dégoûtant. Or, cette pratique, utilisée pour éviter que les animaux ne se blessent entre eux en mangeant la queue de leurs infortunés congénères, ne doit pas être utilisée systématiquement, mais uniquement en cas de blessure apparente.

Toutes ces images apportent la preuve que cet élevage contrevient à plusieurs directives européennes et arrêtés français relatifs à la protection des porcs et des animaux d’élevage. L’association L214 a d’ailleurs porté plainte devant le tribunal de grande instance de Quimper pour maltraitance animale, et lancé une pétition demandant la fermeture immédiate de l’exploitation porcine. L’éleveur encourt une peine passible de six mois d’emprisonnement et 7.500 euros d’amende.

Suivez ce lien pour signer la pétition

Illustration bannière : Élevage porcin – © QiuJu Song Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. C’est le genre humain qui perd tous ces neurones depuis plus de 50 ans….. dans le temps on élevait les cochons, les vaches, les poules, etc. le plus simplement du monde en leur donnant surtout de la nourriture saine et en les laissant libres de leurs mouvements dans les cours, les champs, les poulaillers, etc. aujourd’hui on ne voit plus que des vaches qui pour manger des granulés (?) et du foin en rouleaux, doivent passer leurs têtes dans de la ferraille au lieu de leur donner à manger que du foin sain dans des mangeoires fixées au mur comme auparavant…. des cochons qui sont traités comme de la m…… au lieu d’être traités comme le font encore certains éleveurs Corses, dans la nature….. le poules c’est encore pire, dans des baraques fermées, se marchand dessus les unes avec les autres, dans leurs déjections et les poules mortes, et en donnant à manger des saletés du commerce ne connaissant même pas leur contenu….. C’est la tête de tous ces éleveurs qu’il faudrait changer avec des punitions exemplaires au lieu de fermer les yeux et laisser continuer cet enfer pour tous ces animaux !!!!!

  2. Les peines appliquées ne sont pas assez dissuasives. Combien ont-ils gagné avec ce trafic? Ils ont mis sur le marché des animaux malades, et la santé publique alors? Mais on peut condamner des éleveurs qui soignent leurs animaux (tres bien d’ailleurs) avec des huiles essentielles qui sont interdites, un comble de la bêtise réglementaire française! les services sanitaires sont en défaut, ils ont laissé faire, ils devraient être également sanctionnés. Et 6 mois de prison? On est en France voyons! La justice laxiste les laissera en liberté. Il faut leur reprendre tout. De toutes façons ils devraient être suivis de pres car ils recommenceront un peu plus loin avec d’autres animaux.

Moi aussi je donne mon avis