Électricité : le risque de pénurie plane sur la France cet hiver 2016

RTE signale ce mois de novembre 2016 que l’hiver 2016-2017 pourrait être le théâtre de coupures sur le réseau électrique français.

Rédigé par Valérie Dewerte, le 9 Nov 2016, à 9 h 45 min

Les Français vont devoir faire avec cet hiver 2016-2017 : RTE (Réseau de Transport d’Electricité) a prévenu mardi 8 novembre 2016 qu’un risque de pénurie sur le réseau électrique français était loin d’être un scénario impossible. Plusieurs paramètres jouent en effet en défaveur d’une production optimale d’électricité sur le territoire, alors que les températures commencent à baisser dans le négatif.

Des réacteurs nucléaires à l’arrêt qui ne produisent plus d’électricité

Plusieurs raisons ont poussé RTE à tirer la sonnette d’alarme pour cet hiver 2016-2017, où l’électricité disponible sur le réseau sera à un niveau jamais vu depuis dix ans. Depuis 2006, la production électrique française n’aura jamais été aussi basse. L’Autorité de Sûreté Nucléaire y est pour beaucoup, mais ce n’est pas le seul paramètre problématique.

La décision de l’ASN d’arrêter un tiers du parc nucléaire français porte un coup dur à la capacité de production électrique en France. RTE estime que même si une partie des réacteurs actuellement à l’arrêt devait redémarrer durant l’hiver, il suffit pour cela du feu vert de l’ASN, il y aura en moyenne neuf réacteurs à l’arrêt en France durant tous les mois hivernaux.

Mais ce n’est pas fini : RTE signale également que les énergies renouvelables ne sont finalement pas en mesure de compenser l’arrêt d’une partie de la production thermique d’électricité… Et les centrales hydroélectriques tournent, de leur côté, en sous-régime.

Des risques de coupures d’électricité en France ?

Tous ces paramètres accidentels conduisent RTE à penser que la France pourrait ne pas produire suffisamment d’électricité pour subvenir à ses besoins. Le seul paramètre qui reste inconnu est la température de cet hiver : si l’hiver est doux, la France pourrait s’en sortir, mais s’il est rigoureux, RTE devra mettre en place des priorités dans la distribution.

EDF et RTE ont déjà prévu le pire : afin de ne pas risquer des coupures d’électricité chez les ménages le matin et le soir, au moment du pic de consommation privée, plusieurs sites industriels pourraient connaître une coupure énergétique.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




8 commentaires Donnez votre avis
  1. It’s a joy to find soenmoe who can think like that

  2. L’ASN joue pleinement son rôle de prévention.
    Ceci montre qu’EDF et ses sous traitants ne sont même pas capable de suivre côté maintenance.
    Enfin, même si le gros problème demeure la mise au point de techniques de stockage performantes, les ENR produisent désormais une électricité moins chère que celle qui sera issue des futurs EPR ,s’ils fonctionnent un jour!
    Mais nos dirigeants semblent l’ignorer!

    • EEt encore l’ASN n’est pas méchante ! L’arrêt de la construction de ll’EPR aurait pu être prononcé depuis longtemps. Et EDF ne craint pas dd’exercer des pressions sur des auditeurs de l’ASN.

    • Énergie renouvelable oui, mis il faudrait aussi arrêter d’engraisser ceux qui la produisent et ceux qui en vivent sans rien faire.

    • entièrement d’accord avec Noël : pourquoi les énergie renouvellables ne suffisent pas? Pourquoi le parc hydroélectriques est il en sous régime? Parce que les opérateurs privés à qui ils appartiennent (beaucoup ne sont plus des concessions EDF, exemple, sur le Rhône) ne revendent l’énergie qu’elle peuvent produire que lorsque que la cotation des énergies vertes est au plus haut. Et oui, le prix de revente de l’électricité est un marché boursier comme un autre….
      Et je soupçonne l’Etat d’en profiter en plus pour nous montrer à quel point nous sommes dépendant du nucléaire plutôt que de pointer les problèmes des revendeurs d’Energie qui ne jouent pas le jeu…. (PS de ce côté là, seul EDF est obliger d’assurer la revente… cherchez le problème… et avant de crier Haro sur EDF, il faut creuser plus loin…)

  3. Côté énergies renouvelables, notre pays est largement à la traine!
    Si l’ASN a ordonné l’arrêt d’autant de réacteurs à cette période, c’est qu’elle estime que les laisser fonctionner présenterait un risque d’accident ,elle joue pla

  4. Bjr, n’est ce pas plutôt pour démontrer que les énergies renouvelables ne sont pas un bon plan?
    Où encore pour vouloir justifier la poursuite car soit disant nécessaire du nucléaire?
    C’est vrai que la France est encore depuis bien des gouvernements à la traîne dans les énergies renouvelables!!!

  5. Quel scandale , quelle honte ! Qu’est devenu ce pays ? Comment en 2016 ce pays peut encore en arriver à être en panne d’électricité , au 21è siècle ? Des dirigeants , politiciens et grands patrons corrompus par l’argent jusqu’à la moelle, aux détriment du peuple. On fini par comprendre hélas la Corée du Nord qui n’admet pas les échecs de ses dirigeants.

Moi aussi je donne mon avis