Pendant 4 jours, le Portugal n’a fonctionné qu’aux renouvelables

Inédit : entre le 7 mai à 6h45 et le 11 mai à 17h45, soit durant 107 heures, la production d’énergies renouvelables du Portugal a suffi à couvrir la consommation électrique de l’entièreté du pays, un record mondial.

Pendant 4 jours, le Portugal n'a fonctionné qu'aux renouvelables

Cette constatation extrêmement encourageante pour l’avenir, a été faite par l’Association portugaise des énergies renouvelables, l’APREN, sur base des données fournies par REN, une entreprise portugaise affectée à la gestion du réseau électrique.

Le Portugal bat un record mondial : 4 jours de fonctionnement grâce aux énergies renouvelables uniquement

Durant 107 heures, le pays tout entier s’est donc passé des énergies fossiles pour sa consommation d’électricité, se contentant des énergies solaires, éoliennes et hydrauliques. Cette prouesse constitue une première mondiale !

Si selon José Medeiros Pinto, secrétaire général de l’APREN, « le parc éolien a été particulièrement performant » en ce début de mois de mai grâce à une météo favorable, ce résultat exceptionnel n’est pas lié au hasard. Depuis plusieurs années maintenant, le Portugal réalise d’énormes investissements dans le secteur des renouvelables.

Portugal énergies renouvelables

Installation de panneaux solaires

Pour preuve, selon Eurostat, la production d’électricité à l’aide des énergies renouvelables hydraulique et éolienne est passée, en 10 ans seulement, de 32,4 % en 2004 à 52,1 % en 2014.

La progression des énergies renouvelables en Europe

Le Portugal n’est pas le seul pays à avoir compris les enjeux des renouvelables. Le 8 mai, soit quelques jours avant la prouesse portugaise, l’Allemagne a produit tellement d’énergie électrique à l’aide du soleil, du vent, de l’eau et des biomasses, que les consommateurs ont été payés pour dépenser cette énergie ! En juillet 2015, le Danemark, quant à lui, était parvenu à produire 140 % de ses besoins en électricité à l’aide du vent.

À ce jour, la Suède détient la première place en la matière. 52,6 % de sa consommation en énergie proviennent des énergies renouvelables. La Finlande et la Lettonie se partagent la seconde marche du podium avec 38,7 % chacune. L’Autriche ferme la marche avec 33,1 %.

Si nous nous émerveillons devant de tels résultats, James Watson, le PDG de SolarPower International(1), l’agence internationale pour l’énergie solaire, a confié au qu’ils seraient « monnaie courante en Europe dans seulement quelques années »… Espérons !

Références :