Élection présidentielle : des associations lancent le Pacte bio 2017

Les acteurs de l’agriculture biologique veulent faire de la France le leader européen dans le secteur et appellent les candidats à l’élection présidentielle à s’engager sur le sujet.

Rédigé par Sybille de la Rocque, le 10 Feb 2017, à 10 h 35 min

L’agriculture biologique tente de se faire une place dans l’élection présidentielle. Des associations se mobilisent et engagent les candidats et les élus à signer le Pacte bio 2017, pour faire de la France le leader du secteur en Europe.

Une pétition pour sensibiliser les élus à l’agriculture biologique

À quelques mois de l’élection présidentielle, les associations de promotion de l’agriculture biologique se mobilisent pour faire du bio un thème central de la campagne. Pour engager les élus et les candidats à se positionner sur ce sujet, la Fédération nationale d’agriculture biologique, le Synabio et Coop de France ont lancé un Pacte bio 2017.

Objectif de cette pétition : « inciter les candidats à l’élection présidentielle à créer un nouveau contrat de société entre producteurs, entreprises de transformation, de distribution et les consommateurs », et faire de la France le premier pays bio en Europe. Le Pacte bio 2017 a été soumis à tous les élus qui ont été invités à le signer en ligne. Ils sont près de 700 à avoir déjà répondu à l’appel.

pacte bio

Les Français se tournent de plus en plus vers le bio

Ce Pacte bio tient en 8 points principaux qui tiennent lieu d’objectif pour le pays. Amener la France au rang de leader du bio européen passera notamment par un soutien à ce secteur économique d’avenir et par le développement de ce mode de production. En 2022, « 20 % des surfaces agricoles en France devraient être cultivées en bio, contre 6 % actuellement », notent les auteurs.

La pétition invite également les candidats à se positionner en faveur d’une relocalisation de l’emploi agricole et agroalimentaire, source de création de plusieurs dizaines de milliers d’emplois. Les associations demandent, par ailleurs, une augmentation de la consommation de bio dans la restauration collective. Les objectifs du Pacte bio 2017 sont ambitieux, mais pas irréalistes, selon les acteurs de la filière qui affirment que si le bio ne représente que 2,4 % du marché alimentaire français aujourd’hui, il compte de plus en plus de producteurs (32 000 aujourd’hui, soit 10 % de plus qu’en 2015), tandis que les nombreuses études sur le sujet montrent que les Français sont davantage sensibles à la qualité de leur alimentation et consomment plus de produits bio qu’auparavant.

Aller plus loin : sur le site du Pacte bio.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Pour ceux qui sont dépourvus de réalisme , ce n’est pas avec la politique que vous obtiendrez une agriculture respectueuse. Ce n’est pas avec les écolos et les associations extrémistes que vous améliorerez le contenu de vos assiettes.
    En bio ou conventionnel on traite dans les deux cas et l’intensité est lié à la problématique pédoclimatique de chaque production.
    Il n’y a qu’une seule et unique solution : Permettre à l’agriculteur de gagner sa vie en produisant différemment . Mettre en corrélation étroite la recherche et l’agriculteur.
    Faite disparaître tous les voraces qui vivent du fruit des agriculteurs .
    Ce n’est qu’a ce moment là que vous aurez des progrès réels
    Tous ce que l’on vous raconte c’est un enfumage politico nombriliste .
    Si vous croyez que vous aurez des produits sans chimie uniquement parce que on a un label bio , alors votre cerveau n’est pas plus gros qu’un petit pois.
    Sachez que nous consommons 100 mille tonnes de médicaments qui pollue notre eau alors que les agriculteurs n’utilise au total bio compris que 66 mille tonne hors circulation de l’eau et je ne vous donne pas la quantité de chimie ménagère et industrielle . Alors faite fonctionner le peu la cervelle qui vous reste !!!!!!!!

Moi aussi je donne mon avis