Eco-pâturage : les moutons broutent vos gazons

Rédigé par Mark, le 15 Jul 2014, à 17 h 26 min

Envie de pastoralisme ? Faire tondre se pelouse par des moutons, ça vous dit ?

Le pâturage de pelouse a le vent en poupe : l’exemple d’Ecopaturage

Si la ville de Paris s’y est mise, elle n’est pas la seule. C’est un fait : on pratique de plus en plus en France l’éco-pâturage ou l’écopastoralisme comme on dit parfois. EcoTerra, Dervenn, Vertdéco, etc. Certaines entreprises proposent à présent ce service aux particuliers possédant un grand terrain, ou aux entreprises.

On emploie pour ça des moutons d'Ouessant © CC, Korigan

On emploie pour ça des moutons d’Ouessant © CC, Korigan

Comment cela fonctionne-t-il ? L’entreprise ne fait pas appel à des machines mais propose des moutons : ce sont eux les éco-tondeuses. Une action à la fois économique et écologique. L’entreprise s’assure du bien-être des moutons et que la prestation se déroule comme prévu.

Les moutons d’Ouessant, une race sauvée de justesse

Le mouton d’Ouessant a failli disparaître. Comme son nom l’indique, il est issu de l’île d’Ouessant dans le Finistère à l’ouest de la France. Quelques animaux ont néanmoins survécu et la race a été préservée, plus menacée à l’heure actuelle, surtout depuis qu’on les utilise dans les parcs et jardins.

© CC, Oli44

l’habitat naturel du mouton d’Ouessant © CC, Oli44

Le mouton d’Ouessant est un petit mouton (50 cm au garrot maximum, pour 20 kg), trop longtemps considéré comme trop petit justement, pour être utilisé pour la laine ou mangé. On a néanmoins compris depuis qu’ils étaient néanmoins résistants et pouvaient même être utiles dans des situations comme l’éco-pâturage.

Le mouton d’Ouessant peut être manipulé facilement, n’enfonce pas les sols qu’il broute vu sa légèreté et tolère des climats variés.

© CC, Eponimm

© CC, Eponimm

Mettre en place l’éco-pâturage

Tout terrain n’est pas adapté à l’éco-pâturage : il faut qu’il ait suffisamment de nourriture. On part du principe que le mouton mangera TOUT, fleurs et buissons compris.

On compte environ 3000 m² pour 2 moutons minimum. Pour le bien-être des animaux, on ne laisse pas un animal seul.

Il faut aussi assurer la sécurité des animaux et notamment face aux prédateurs, animaux ou humains. On clôture donc soigneusement le terrain.

Pour ce qui est normes, ECOCERT a lancé une certification environnementale de gestion des espaces verts  (EVE).

© CC, BS Thurner Hof

© CC, BS Thurner Hof

Des avantages écologiques

En supprimant les machines, on se rapproche de la nature : les sols n’ont pas besoin d’être préparés et on n’a pas besoin de désherbant, ni de gérer les déchets. Enfin, la pratique est bonne pour la biodiversité puisque les petits animaux ne seront pas tués par les tondeuses.

*

Je veux témoigner

Lisez également sur l’écopaturage :

illustration : © CC, 4028mdk09

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Quand il n'écrit pas, Mark jardine ! Partageant son temps entre Dijon et Londres, il met au service ses compétences pour faire avancer le monde vers un...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. écopaturage et écopastoralisme ne sont pas les mêmes concepts :
    écopâturage c’est la tondeuse écologique présentée ici
    (éco)pastoralisme c’est le paturage des espaces naturels avec un objectif écologique : garder le milieu ouvert pour favoriser la biodiversité, prévention des incendies …

  2. pme oie duvelay chasseleuil 43350 paulien peut revoir gestion propite
    locataire plus 1552 ha agri+forest+eaux +possilite camper +2maison liberinage tel 0471004630ou 0149770765+0608619162ou0471400608 contre petit
    cadeaux euro autre type monaiterre ns conton sur vs&07520 pierre doux

  3. Il faudrait avant tout éduquer les humains. Si le seul but est de remplacer
    la tondeuse, on a tout faux. Il faut aimer le vivant et la nature.
    Penser à construire une cabane pour l’hiver, la nuit ou la pluie et le vent.
    Prévoir une grosse bassine d’eau fraiche et savoir leur prodiguer un minimum
    de soins obligatoires : tout cela s’apprend ! On peut entourer les arbres et
    planter ses fleurs ailleurs. Etc, etc… Oui, dans ce cas c’est écologique et
    tout le monde y trouve son compte y compris ces charmants petits moutons,
    la faune et la flore idem.

  4. On n’a qu’à regarder ces moutons pour se rendre vite à l’évidence qu’ILS NE SONT PAS TRAITÉS convenablement. Leur laine est emmêlée et ils sont sales et mal entretenues. C’est bien la France pour accepter que des animaux soient ainsi traités. Les moutons seront trimballés et manqueront tout probablement d’eau. Je ne suis pas du tout d’accord avec cette nouvelle méthode de tondeuse.

    • Comment à partir de simples photos insinuer que ces moutons “ne sont pas traités convenablement”!Vous avez une méconnaissance complète de l’élevage, car on parle bien ici d’élevage et non d’animaux de compagnie à qui l’on met un petit imperméable quand il pleut.

  5. je serais partante pour les moutons mais a l hiver quand fait t ont c est le retour en arriere qui devais arriver et plus de buissons decoratif moins d abeilles plus de fleurs n on plut quelle est la bonne solution

  6. A Raiatea aux “Iles Sous Le Vent” mon frère a fait venir 2 moutons de Nouvelle Zélande comme tondeuses et ça marche.

  7. Très bien.

Moi aussi je donne mon avis