Économiser l’énergie : l’Ademe lance un accompagnement incitatif pour les PME

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) vient de mettre en place un dispositif d’accompagnement pour petites et moyennes entreprises afin de les inciter à faire des économies d’énergie au quotidien.

Rédigé par Anton Kunin, le 10 Nov 2017, à 12 h 00 min

Le dispositif est unique dans la mesure où la prestation n’est payante que si des économies d’énergie ont véritablement été réalisées sur une année.

Économies d’énergie : les entreprises ont bien des progrès à faire

En France, les entreprises sont responsables de 60 % de la consommation totale d’énergie. Leur activité est également très productrice de déchets (64 millions de tonnes par an), dont le traitement leur coûte 3,9 milliards d’euros par an. Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il existe des marges de manoeuvre importantes pour réduire l’énergie consommée d’une part et les déchets d’autre part.

Lire aussi : Gaz à effet de serre : 100 entreprises sont responsables de 71 % des émissions

À ces fins, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a développé un dispositif intitulé « TPE & PME gagnantes sur tous les coûts ! ». Il s’agit pour une entreprise volontaire, de recevoir un ingénieur de l’Ademe qui va analyser les pratiques existantes, identifier les économies possibles et établir un plan d’actions. Les préconisations exprimées font l’objet d’un suivi et d’une évaluation un an plus tard.

L’Ademe ne se rémunérera qu’en cas de résultat positif

Pour rendre le dispositif le plus incitatif possible, l’Ademe propose de se rémunérer en fonction du résultat. Ainsi, le diagnostic et la formulation des recommandations n’impliquent pas une rémunération immédiate. En revanche, si 12 mois plus tard l’entreprise constate que les économies réalisées ont atteint un certain plancher (défini à l’avance en fonction de la taille de l’entreprise), elle doit reverser à l’Ademe une contribution égale à la moitié de ce plancher.

Lire aussi : La No Impact Week 2017 : une semaine pour changer l’entreprise

Cette rémunération n’est due qu’une fois ; elle se calcule sur le résultat des économies réalisées uniquement la première année. Autrement dit, la première année, sur les 100 % d’économies réalisées, l’entreprise en reversera 50 % à l’Ademe qui utilisera ces fonds pour financer des interventions de même type dans d’autres entreprises, y compris, à l’avenir, des établissements de plus petite taille.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.gagnantessurtouslescouts.fr

Illustration bannière : Des économies dans les petites et moyennes entreprises – © ESB Professional
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis