Les douleurs articulaires touchent la moitié des Français

Les douleurs articulaires sont beaucoup plus courantes que ce que l’on croit. En fait, la moitié de la population française serait concernée. Souvent méconnues et parfois sous-estimées, les douleurs articulaires peuvent devenir une gêne au quotidien et perturber la vie de ceux qui en souffrent à divers niveaux et être même à l’origine de handicaps.

Rédigé par Valérie Dewerte, le 6 Oct 2016, à 10 h 35 min

Un sondage Ifop mené à l’occasion de la journée « ECR 2016 », organisée par la Fondation Arthritis, l’Inserm et la Société française de Rhumatologie, dévoile à quel point les douleurs articulaires sont courantes en France. Près de 50 % des Français souffriraient de douleurs articulaires dans le pays. Alors que le 12 octobre 2016 se tiendra la journée mondiale contre les rhumatismes, le sondage dévoile l’importance de mieux faire connaître cette maladie.

Les douleurs articulaires sont très répandues en France

Les douleurs sont courantes chez les personnes âgées, mais également chez les jeunes car, selon l’enquête, 33 % des 18-24 ans en souffriraient, tout comme 4.000 enfants sont atteints, en France, de rhumatismes inflammatoires. La situation est la même en Europe : 120 millions de personnes seraient touchées par des troubles musculo-squelettiques et des douleurs articulaires.

douleur articulation

L’impact négatif des douleurs articulaires sur le quotidien est réel

Outre la douleur en elle-même, les douleurs articulaires auraient une influence négative sur le quotidien. 74 % des personnes interrogées qui ont déclaré avoir souffert de douleurs articulaires estiment qu’elles ont eu un impact négatif sur leur vie. 66 % considèrent qu’elles ont perturbé leur sommeil et 56 %, les activités de loisir.

Pourtant, 30 % des Français estiment encore aujourd’hui que les rhumatismes ne sont pas une maladie, montrant que les douleurs articulaires sont mal connues et encore trop peu prises au sérieux par la population et les proches. Et cela, alors même qu’elles sont une des principales causes d’arrêts de travail et augmentent les risques de décès par maladies cardiaques et même de certains cancers. Les troubles musculo-squelettiques sont, de plus, la principale cause de handicap en Europe selon l’OMS.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis