Diogene : la maison autosuffisante du futur ?

Rédigé par Eva Souto, le 13 Oct 2015, à 8 h 22 min

Une maison autonome en énergie et en eau, qui serait non polluante et écologique, cela a tout du rêve utopique. Et pourtant, il semblerait que l’architecte Renzo Piano rende le rêve accessible. Zoom sur Diogene, la maison autosuffisante et visionnaire.

Diogene, ou l’idée d’une habitation minimaliste

L’idée de Diogene(4) trotte dans la tête de Renzo Piano depuis qu’il est étudiant.

A cette époque, il vit dans un 2mqui lui laisse juste assez de place pour un lit, une chaise et une petite table.

Renzo Piano

De là, naît l’idée d’une habitation minimaliste.

Ainsi, il y a près de 10 ans, Renzo Piano, architecte, entame de son propre chef et sans commanditaire, la conception d’une petite maison qui suit cette logique. Divers prototypes voient le jour à Gênes, en contreplaqué, en béton et finalement, en bois.

Diogene : une maison autosuffisante

Diogène est conçue pour supporter toutes les conditions climatiques. Et cela, sans être raccordée à un réseau. Cela veut dire que la maison est totalement autonome et suffisante.

Diogene

Ainsi, l’eau de pluie est collectée sur le toit, nettoyée puis réutilisée. L’électricité, quant à elle, est fournie par les panneaux photovoltaïques.

Concernant l‘optimisation énergétique de la maison, Renzo Piano a étroitement collaboré avec Matthias Schuler, ingénieur réputé dans le domaine du développement durable, et avec Maurizio Milan, pour la technologie statique.

Lire page suivante : le secret de Diogene : l’optimisation !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

20 commentaires Donnez votre avis
  1. Très bon concept. La bonne nouvelle c’est que des études se font sur des panneaux photovoltaïques et batteries sans silicium mais organiques 🙂 Attention à la méthode au séléniure de cadmium qui lui est un métal lourd!! Le rendement est actuellement de l’ordre des 6% contre 14,5% (en moyenne)pour ceux au silicium. Le sable est un enjeu majeur pour la transition énergétique. le verre compilé est récupérable car les tortues font leur œufs dedans. Cette maisonnette est prometteuse, un peu plus d’espace ne serait pas forcement du luxe d’autant plus si on respecte la repousse des arbres pour le bois.

  2. Le concept individuel interroge. La démarche actuelle qui me semble raisonnable c’est le petit immeuble de 3/4 étages,construction performante; avec partage de laverie, coin rencontre etc,avec un impact très réduit sur les dépenses d’énergie, des ingénieurs y travaillent et cela semble être une solution qui limite l’emprise au sol et s’oppose à tous les effets négatifs de lotissements qui mangent la campagne et asservissent à l’automobile.

  3. tu men donne une je suis sdf

  4. Je la veux. Je ne fais pas la lessive, j’ai pas des tonnes de choses. J’ai déja vécu dans deux mètres carres. Si on veut plus de place on peut mettre un abri de jardin de la taille qu’on veut. C’est le concept qui est interessant.

  5. La théorie et la technique permet cela désormais mais cela restera dans une utilisation vraiment de niche et pour se faire plaisir. Le prix au m² ne doit pas répondre à un logement d’urgence non plus apparemment. 5 m² ne permet pas de vivre mais de survivre ou alors à utiliser par des scientifiques dans des situations de réponses provisoires. Prévoir aussi la salle de bain et les wc serait un minimum et de quoi ranger son minimum nécessaire… 5m² semble limite donc. Diogène avait une autre pensée et il vivait ou il était dans un environnement plus clément climatiquement. Bref un bel essais de prototype comme beaucoup d’autres mais il faut répondre aux besoins réels des gens et surtout au niveau du prix… Mr Ph Stark vient de sortir sa maison elle aussi conceptuelle, il l’estime abordable par tous entre 2600 la structure plateau brute et 4000 euros le m² fini… tout reste relatif dans le conceptuel.
    Mobigroup.fr
    Salutations

  6. Au-delà des doutes et cotés négatifs, nous pourrions être plus informés sur sa structure et son coût.
    Je vais donc, de ce pas, aller voir ce qui s’écrit “sous Diogène”. Salutations. J.B 78380 Bougival

  7. Bonjour
    C’est vrai que cette maison est un peu extrème, mais c’est un bon exemple à étudier pour limiter ses consommations, d’énergie mais ausi d’eau, d’écrans, d’appareils, de nourriture, de vêtements (je n’ai pas vu de rangements). Il faudrait l’envisager à plusieurs exemplaires de tailles adaptées dans des villages urbains ou campagnards. Est il possible de simplement commencer à préférer la lecture à la télé, la rando à la bagnole, à partager des espaces communs pour faire le fête, rencontrer les autres ? Il n’y a que le 1er pas qui coûte.

  8. Bonjour,

    Je salue cette initiative. Cependant, se pose quand même le problème de la construction qui n’est pas écologique. Les panneaux solaires sont polluants par exemple. D’ailleurs, si quelqu’un sait ici comment fournir de l’énergie totalement propre, je suis preneuse!
    Mis à part les moulins bien sûr 🙂
    Je pense notamment à l’éclairage.

  9. L’utilisation de l’aluminium ne me parait pas un atout écologique quand on sait ce qu’apporte son extraction… Cette cabane de luxe me semble une utopie pour jeu de bobo plus qu’une réelle solution à un problème.

  10. Très bon concept, mais pourrait-on l’ adapter a une famille avec quelques plus en confort en restant dans ce principe.

  11. Ha! J’avais oublié, Est-ce que les fondations minimes soient-elles résisteraient aux intempéries, aux inondations, aux coulées de boue aux tremblements de terre, aux tornades comme il s’en est produit dans le nord de la France ?

  12. Si elle pouvait être plus grande! disons des choix multiples de 7,5 m2, 25 m2,50 M2 à 75 m2 en ligne droite ou en L ou en U et peut-être ronde ou ovale, les vents sont moins agressif sur les deux dernières formes en cas de tempête. Pourriez-vous les concevoir? sinon l’idée m’a l’air géniale. Bonne continuation…..

  13. En tout cas c’est mieux qu’à Fleury-Mérogis !

  14. Je ne vois pas en quoi quelle est autonome , être un ingénieur pour trouverais cela et dire sa sera la maison du future .
    Une entièrement autonome ne pourra pas existé , autonome pour moi s’est apporté le repas des personne qui y vivent , la salade , la cuisse de lapin avec une purée , avec un morceaux de fromage et un fruit , sa va pas être simple .

    L’autonomie s’est avoir besoin de personne ,

    • Ils ont bien dit “Une maison autonome en énergie et en eau”.On ne cherche pas là a être entièrement autonome.

  15. Elle est adaptée à toutes les intempéries? Même aux hivers québécois?

    Le défi de la maison éco-responsable est plus grand au Québec malheureusement..

  16. Elle est adaptée à toutes les intempéries? Même aux hivers québécois?

    Le défi de la maison éco-responsable est plus grand au Québec malheureusement..

  17. et quid de la machine à laver le linge et du réfrigérateur?

    et l’ordinateur ? maison autonome mais pas pour y vivre en

    permanence? et à deux mission impossible? mais le concept est super

    intéressant pour remplacer le mobile home peut être?

    • comme il est dit, c’est une maison pour un style de vie minimaliste, étant minimaliste moi même, je peu vous dire que cette maison me conviendrai parfaitement.

      qui parle de machine a laver ?? on parle de minimalisme…. je fait mes lessive a la main, et pour mes deux tee-shirt et 2 pantalon.. quelque autre vêtement c’est largement suffisant.

      l’autonomie en eau et en Electricité est déjà une vrai bonne nouvelle, reste a savoir si c’est une maison durable en terme de duré de vie et si la température y est clémente en hiver comme en été..

Moi aussi je donne mon avis