Des produits d’hygiène interdits aux États-Unis, mais autorisés en France

Ce sont près de 2.000 produits, notamment soupçonnés de contenir des perturbateurs endocriniens, qui sont touchés par une nouvelle interdiction aux États-Unis. En France, ces substances sont encore présentes dans les produits comme les savons, même si leur utilisation est limitée depuis 2014.

Rédigé par Valérie Dewerte - De Bisschop, le 8 Sep 2016, à 11 h 30 min

En ce début de mois de septembre, l’univers des savons américains est bouleversé. Dix-neuf principes actifs contenus dans des produits antibactériens seront interdits aux États-Unis. Et pour cause. Certains sont notamment soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens. Ces derniers entraînent des dérèglements physiologiques et pourraient altérer les fonctions de reproduction.

Un an pour modifier les savons antibactériens

Aux État-Unis, près de 2.000 produits sont touchés par la décision de l’agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux, la Food and Drug Administration (FDA)(2). Les industriels ont un an pour modifier ou retirer leurs produits du marché.

Tous savoir sur le savon

Des produits à risque encore présents dans les rayons

Parmi les molécules ciblées : le triclosan. Il est ce que l’on appelle un biocide. Textuellement : qui tue la vie. Il est présent dans 93 % des savons antibactériens américains, mais également en France : dans les produits d’hygiène et 51 produits pharmaceutiques, d’après la base de recherche publique Simmbad du ministère de l’Environnement.

Le triclosan limité en quantité en Europe

Des agences françaises sont en charge de l’étude des substances comme le triclosan, mais la législation est européenne. Une mesure a été prise pour limiter l’utilisation du triclosan en 2014 par la Commission européenne, sans pour autant l’interdire complètement. Son usage est autorisé à 0,2 % dans les bains de bouche et 0,3 % dans les produits pour le visage, les dentifrices et les savons pour les mains et le corps.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis