Des bornes de charge électrique sur autoroute

Des bornes de recharge électrique vont être installées sur les autoroutes l’année prochaine, comme l’a annoncé l’Association des sociétés françaises d’autoroute (Asfa), la semaine dernière.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 13 Dec 2016, à 9 h 46 min

Dès 2017, les conducteurs de voitures électriques pourront effectuer des trajets de plus longue distance sur autoroute, grâce à ces bornes de charge installées tous les 80 km. Les bornes pourront recharger tous les types de véhicules en moins de 30 minutes.

L’électrique davantage utilisé pour les trajets longue distance

Effectuer un long trajet avec un véhicule électrique est aujourd’hui un pari risqué, notamment à cause d’une autonomie encore trop limitée et de l’absence de bornes de charge sur les grands axes autoroutiers. Dans l’objectif de favoriser ces déplacements, l’Asfa envisage de déployer près de 200 bornes de recharge sur les grands axes français d’ici la fin 2017. « Les 200 bornes de recharge rapide installées ou en cours d’installation permettront de bénéficier d’un point de recharge électrique tous les 80 kilomètres sur le réseau autoroutier ou à ses abords immédiats », détaille l’Asfa dans un communiqué.

Ce dispositif sera financé par des opérateurs spécialisés tels que Sodetrel, dans le cadre du programme Corri-Door ou encore Tesla, Nissan et les grands groupes pétroliers. Grâce à une énergie totalement renouvelable, les bornes permettront de récupérer plus de 80 % d’autonomie en 30 minutes, alors qu’il faut presque huit heures pour une borne classique. L’annonce de l’Asfa joue en faveur d’une plus grande utilisation de l’électrique, grâce à des améliorations considérables.

autoroute-electriquesUn dispositif financé par plusieurs partenaires

Si l’Asfa n’a pas précisé le montant d’un tel investissement, elle souligne cependant que « la mise en place de ce réseau est co-financée par l’Union européenne et réunit EDF, Sodetrel, ParisTech, Renault, Nissan, BMW et Volkswagen. » Dans un communiqué, elle précise également que les automobilistes pourront recharger leur véhicule grâce à des abonnements souscrits auprès des opérateurs, ou par l’intermédiaire d’un achat dans certaines boutiques équipées, ou encore via leurs smartphones.

Les données de l’Avere-France (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique) montrent que fin septembre, la France possédait un peu moins de 15.000 bornes de recharge. Depuis le début de l’année 2016, la part de l’électrique a franchi le seuil du 1 % des ventes de véhicules neufs. Ainsi, 80.000 voitures électriques circulent aujourd’hui sur le territoire, selon cet organisme.

Gratuité des autoroutes en discussion

Annoncée dans le cadre lors du dernier pic de pollution atmosphérique, la gratuité des autoroutes pour les véhicules électriques est toujours en pourparlers avec les concessionnaires. Mais, selon une source anonyme proche du dossier : « techniquement, aujourd’hui le système de péage et le système d’identification des véhicules ne permet pas de faire la distinction entre moteur thermique et électrique ». Ce à quoi il ajoute : « l’État ne pratique pas lui-même la gratuité pour les véhicules électriques sur son propre réseau ».

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. une voiture électrique sur autoroute , c’est un non sens, pourquoi?
    plus elle roule vite, plus elle vide vite ses batteries, et passe donc énormément plus de temps en recharge
    alors que sur les routes , à vitesse normale pour aller de Paris à Marseille (par exemple) par la route , en faisant beaucoup moins de charges, elle sera arrivée avant celle qui aura pris l’autoroute
    de plus cela lui aura couter beaucoup moins cher , en péage et en recharge
    ce sont des imbéciles qui pense que les bornes doivent se trouver sur les autoroutes alors qu’elle serais bien plus efficaces sur les routes, et surtout accessible à tous sans faire de grand détours inutiles par les autoroutes
    même ceux qui serais , par stupidité sur les autoroute, pourrais en sortir et faire un petit bout par la route pour rejoindre cette absurdité d’autoroute
    économes en énergie et en finance
    Patrick

Moi aussi je donne mon avis