Découverte en Argentine de Gualicho, le dinosaure ‘maudit’

Dans le nord de la Patagonie, une équipe de paléontologues a découvert les restes d’un dinosaure carnivore inconnu jusqu’à présent. Après une longue campagne très mouvementée, avec des accidents de véhicules, des prohibitions et un larcin, cette nouvelle espèce a pu être étudiée par les scientifiques. Gualicho shinyae est le nom donné à ce dinosaure de 1,70 mètre de hauteur, qui vivait il y a 95 millions d’années, à l’époque des célèbres tyrannosaures.

Rédigé par Lucia García Botana, le 15 Jul 2016, à 17 h 52 min

Le squelette de Gualicho a été retrouvé presque entier à Rio Negro. Ce qui a permis aux scientifiques de tirer des conclusions sur son lignage. Les premières conclusions indiquent qu’il s’agit d’un théropode carnivore, jadis présent sur le continent africain.

Cette nouvelle espèce de dinosaures vient d’être présentée en Argentine, mais les restes ont été découverts il y a plus de neuf ans. Quelques complications avaient alors repoussé les études des restes…

se-presento-gualicho-el-nuevo-dinosaurio-carnivoro-de-la-patagonia-

Présentation de Gualicho (Image : Mincyt )

L’histoire étonnante de Gualicho

En 2007, des scientifiques du musée Field de Chicago, ont entrepris une expédition dans la province de Rio Negro, une région où d’autres squelettes de dinosaures avaient été trouvés en 1999. C’est ici qu’en février 2003, la directrice de l’équipe, Akiko Shinya, a découvert les restes de Gualicho.

Mais un accident de voitures qui transportaient l’équipe, a interrompu l’expédition et la re-collection des restes de Gualicho, qui protégés, avaient été mis en attente en vue d’une prochaine expédition.

Les nouvelles autorités provinciales, ont ensuite empêché la poursuite du projet et quelques mois plus tard, les restes de Gualicho se sont volatilisés. Les chercheurs du musée Field avancent que l’équipe du musée argentin General Roca aurait extrait le squelette. Par la suite, beaucoup de complications ont émergé concernant la revendication des restes.

Finalement, les paléontologues argentins Apesteguia et Makovicky ont réussi a étudier cet exemplaire étonnant, qui aujourd’hui apporte de nouvelles informations sur l’évolution des dinosaures carnivores.

Gualicho, le dinosaure « maudit »

L’équipe dirigée par Apesteguía a décidé de nommer cette espèce Gualicho shinyae, en mémoire de la malchance qui a entouré la découverte de ce dinosaure. Le premier mot correspond a un esprit de la culture Tehuelche associé aux malédictions et à la magie noire, le deuxième a été choisi en honneur à Akiko Shinya, la scientifique qui a découvert les restes en 2007.

se-presento-gualicho-el-nuevo-dinosaurio-carnivoro-de-la-patagonia- (1)

Présentation de Gualicho (Image : Mincyt )

Des bras de 60 centimètres et le poids d’un ours polaire

Gualicho shinyae est considéré comme une « nouvelle espèce », d’une lignée de dinosaures carnivores inconnus. L’espèce de dinosaure la plus proche serait le Deltadromaeus, qui habitait entre le Maroc et l’Algérie, ce qui semble confirmer que l’Afrique et l’Amérique du Sud étaient unies à l’époque. Mais la principale découverte est le fait que ce type de théropodes carnivores peuplait les régions qui aujourd’hui correspondent à la Patagonie.

Le trait physique le plus représentatif de Gualicho sont ses bras de 60 centimètres, très courts comparés à son corps qui mesure entre 6 et 8 mètres de long. L’analyse du squelette a aussi révélé que ce dinosaure marchait sur ses deux pattes arrières. Ce dinosaure mesurait environ 1,70 mètres de hauteur et avait un poids estimé de 450 kg, l’équivalent à un ours polaire.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai grandi dans la région rurale de Galicia, en Espagne, où les montagnes et les forêts rencontrent l'océan Atlantique. Ma conscience envers la protection...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis