Déco chambre d’enfants : pensez Feng Shui

Le Feng Shui, ‘médecine de l’habitat’, permet de faire circuler agréablement les énergies. Suivez ses préceptes pour aménager la chambre de vos enfants.

Rédigé par Sylvie Fabre, le 16 Feb 2020, à 16 h 00 min

Règles de base d’une chambre d’enfant harmonieuse

  • Le lit : il doit offrir une vue libre vers la porte et les fenêtres. Choisir le cadre et la tête en bois, un matériau qui a un effet neutre sur le chi, des draps et un jeté de lit en tissu naturel. Ne jamais laisser le lit défait pendant la journée. Nettoyer et ranger régulièrement l’espace sous le lit pour éviter la stagnation de l’énergie chi. (Pour instaurer l’harmonie entre deux enfants partageant la même chambre, il faut placer les deux têtes de lit dans la même direction.)
  • L’espace : le centre de la pièce doit rester libre. L’aire de jeu doit bénéficier largement de la lumière du jour.
  • Les rideaux : de grands rideaux fermés ralentissent le passage de l’énergie chi par les fenêtres pour un sommeil calme et réparateur.
  • Le sol : tapis ou moquette de laine, nattes en fibres naturelles ou dalles de liège.
  • Les miroirs : le lit ne doit pas se refléter dans un miroir. Le miroir double les énergies et perturbe le sommeil.
  • Les rangements : étagères de bois, malles en osier ou sacs en coton sont à multiplier pour faciliter le rangement du soir.
chambre enfant feng shui

Chambre d’enfant © united photo studio

Le Feng Shui : une tradition millénaire

Application directe de la philosophie du Tao, le Feng Shui (littéralement « Vent et Eau ») repose sur les mêmes principes que l’acupuncture ou le Qi Cong : l’univers est créé et animé par une énergie éternelle qui tire sa puissance de deux principes opposés et complémentaires, le Yin et le Yang.

Harmoniser les courants d’énergie circulant dans le sol, dans l’atmosphère et dans le corps humain, tel est l’objectif de cette « médecine de l’habitat ». Il y a plus de trois mille ans, les Chinois l’ont d’abord utilisée pour déterminer les sites les plus favorables aux tombes des aïeux, afin qu’ils aident leurs descendants encore en vie. Puis on a commencé à pratiquer le Feng Shui pour ériger les palais, les bâtiments gouvernementaux, les monuments. Tout comme nos ancêtres choisissaient l’emplacement des cathédrales… Jusqu’à concevoir des villes entières selon ses principes.

À Hong Kong, on estime que 90 % des immeubles sont Feng Shui, ce qui expliquerait sa prospérité exceptionnelle. Si bien qu’aujourd’hui, de grandes banques et des entreprises multinationales font appel à des experts Feng Shui pour la construction et l’aménagement de leur siège social.

Comme l’acupuncteur qui prévient plus qu’il ne guérit, le Feng Shui devrait, comme en Chine, être appliqué avant même la construction de la maison ou, du moins dès l’installation de la famille dans la maison : en distribuant les pièces selon les besoins et les aspirations de chacun des membres de la famille.

Article republié

Illustration bannière : Chambre d’enfant- © Photographee.eu

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Rédactrice en chef de presse féminine, auteur de livres pratique orienté naturel, graphiste, prof vacataire à l’université et bien d'autres cordes à...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis