Le Covid-19 responsable de troubles de l’érection

Le coronavirus a chamboulé la vie de milliards d’individus. Toux, fièvre, fatigue, perte de l’odorat ou du goût, les symptômes développés par les personnes infectées sont multiples mais ce n’est pas tout. Plusieurs études révèlent que le Covid-19 a également affecté la sexualité des hommes.

Rédigé par Stéphanie Haerts, le 2 Oct 2021, à 11 h 01 min
Le Covid-19 responsable de troubles de l’érection
Précédent
Suivant

Les fonctions érectiles masculines ont souffert durant la crise sanitaire. C’est ce que démontre une soixantaine de publications scientifiques provenant de différentes universités américaines. Ces dernières ont étudié l’impact de la pandémie sur la sexualité des hommes.

Des troubles des fonctions érectiles liés à la pandémie

Les études que l’on peut retrouver dans Sexual Medicine Reviews relatent les effets du Covid-19 sur les fonctions érectiles. Le virus serait en effet capable d’affecter les tissus érectiles péniens ainsi que les vaisseaux sanguins. De même, le stress et les angoisses générés par la pandémie ont directement impacté la sexualité des hommes. Les travaux montrent  une baisse des rapports sexuels, de la masturbation mais aussi de la libido. Cependant, les problèmes d’érection ont eux augmenté.

Certains ne veulent même pas se faire vacciner de peur de connaître ces problèmes. Dans un tweet, Nicki Minaj a déclaré à ses 22 millions d’abonnés « Mon cousin de Trinidad refuse de se faire vacciner, parce que son pote l’a fait et il est devenu impuissant. Ses testicules ont gonflé. Son pote devait se marier dans quelques semaines, et maintenant la fille a annulé le mariage. » Manque d’informations ou véritables troubles liés au vaccin, une chose est sûre le virus du Covid-19 peut lui rester présent dans le pénis. L’urologue Aaron Sptiz explique dans des propos rapportés par Slate : « Dans environ 5 % des cas, elles (les études) ont révélé un effet négatif sur la fertilité masculine, une baisse de la numération des spermatozoïdes et de leur motilité, ou mouvement. Donc oui, il a été prouvé que lorsque des hommes sont infectés par le Covid, et en particulier dans les cas les plus graves de ce petit pourcentage, il peut y avoir un impact sur leur fertilité. On ne sait pas encore s’il sera durable ou pas. » Pour le moment, aucune preuve n’appuie le fait que le vaccin nuise à la production de testostérone ou qu’il provoque des troubles de l’érection.

Des dysfonctionnements démontrés par 60 études

troubles de l'érection Covid

Des problèmes d’érection liés au virus du Covid-19 – © Just dance

Pour mener à bien ces travaux, la revue de littérature a recherché les termes « COVID-19 », « érectile », « sexuel » et « dysfonctionnement » sur PubMed. Un total de 693 publications sont remontées. Toutes les études ont fait l’objet d’une sélection de titres et de résumés, et les citations potentiellement pertinentes ont été vérifiées lors d’une sélection en texte intégral. Les études ont été évaluées pour leur niveau de preuve. Sur les 60 études retenues, 23 provenaient des Etats-Unis, 10 d’Italie, six de Chine, cinq de Turquie, quatre d’Inde et deux provenaient du Canada, de la Grèce et du Brésil et une du Japon, de l’Iran, du Royaume-Uni, des Pays-Bas, de l’Égypte, de la Finlande et du Portugal. Revues narratives, enquêtes auprès des patients ou commentaires et éditoriaux d’experts, les études faisaient état de dysfonctionnements érectiles dus au Covid-19.

Comme l’indiquent les auteurs, « les études apportent les preuves que le Covid-19 peut avoir un impact biologique sur la dysfonction érectile à la fois en ce qui concerne la prévalence des troubles érectiles et leur gravité chez les hommes ». Les dossiers de 12 cliniques d’urologie ambulatoires à travers la Turquie ont été évalués pour comprendre les différences de problèmes sexuels et de reproduction des patients masculin pendant la pandémie. Parmi eux des problèmes andrologiques (priapisme, varicocèle, infertilité, hypogonadisme, anéjaculation, spermatocèle et testicules non descendus) ont été détectés chez 721 des 4 955 patients de sexe masculin inclus dans l’étude. Les résultats ont montré qu’il y avait une augmentation significative du diagnostic andrologique global chez ces patients pendant la période pandémique par rapport à la période pré-pandémique. Le nombre de patients diagnostiqués avec des troubles érectiles pendant la pandémie était significativement plus élevé pendant COVID-19 par rapport à la période pandémique pré-COVID-19

Des problème érectiles non soignés

troubles de l'érection Covid

Le stress est un facteur supplémentaire – © Steklo

Durant la pandémie, les hôpitaux se sont retrouvés débordés jusqu’à être contraints de déprogrammer des opérations. Certains hommes souffrant de troubles érectiles n’ont pas pu obtenir de traitements. Certains pensant que le problème n’était peut être pas si urgent, ils n’ont pas consulté leur médecin. D’autres hypothèses expliquant les troubles de l’érection ont été émises comme le stress durant cette période ainsi que les problèmes économiques liés à la perte d’emplois qui ont exacerbé l’anxiété et la dépression de certains.

Mais les hommes ne sont pas les seuls à connaître des troubles des organes sexuels. De nombreuses femmes ont fait état de troubles du cycle menstruel à la suite du vaccin contre le Covid-19. De nombreux témoignages rapportent du retard dans les règles, des menstruations particulièrement douloureuses suite au vaccin ou encore très abondantes. Ces troubles ont été évoqués par l’Agence nationale de sécurité du médicament des produits de santé (ANSM) comme un « signal potentiel » suite à l’injection du vaccin des sociétés Moderna et Pfizer-BioNTech.

Illustration bannière : Des troubles de l’érection dus à la pandémie – © Andrii Zastrozhnov
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. allumer son poste de télévision et voir les décomptes journaliers, des morts, des hospitalisations, les confinements, subir les dérives de décisions qui n’ont rien de sanitaires, ça a un impact sur le moral et donc la libido est forcément très impactée. Car si vous ne le savez pas encore, le nombre des effets indésirables et des morts des derniers vaccinscovidepuis l’an dernier est intolérable, un seul et unique conseil informez-vous en faisant VOS recherches

Moi aussi je donne mon avis