La corrida avec mise à mort enfin interdite aux Baléares

Les Baléares viennent de voter une loi régulant drastiquement la corrida, interdisant la blessure ou la mise à mort de l’animal.

Rédigé par Pauline Petit, le 25 Jul 2017, à 10 h 50 min

Les taureaux de cet archipel espagnol seront épargnés ! C’est le résultat d’une loi, votée hier au Parlement régional des Baléares. Elle régule drastiquement la corrida, interdisant aux toreros de tuer l’animal et n’autorisant “aucun instrument pointu susceptible de produire des blessures et/ou la mort du taureau“.

Interdiction de la corrida : où en est-on ?

Les défenseurs des animaux se réjouissent de cette mesure prise par le gouvernement de gauche, alors que la droite, qui défend la corrida au nom des traditions populaires, estime que le texte sera censuré par la justice.

corrida

En effet, l’interdiction pure et simple de la corrida qui avait été prise par la Catalogne en 2016 a été annulée par la justice, estimant qu’il s’agissait d’une décision que les régions n’avaient pas le droit de prendre. C’est pourquoi les Baléares n’ont pas interdit la pratique, mais l’ont fortement réglementée.

La corrida en baisse de régime en Espagne

Les Baléares ne sont pas la seule région où les taureaux sont épargnés : l’autre archipel espagnol, les Canaries, ont également interdit la corrida, depuis 1991.

La corrida n’a pas le vent en poupe en Espagne : même si elle reste autorisée sur la majeure partie du territoire, les défenseurs des animaux gagnent du terrain contre cette “fiesta nacional”. Certains États lâchent peu à peu leur soutien à cette pratique, à l’instar de Madrid qui a supprimé les subventions à l’école de tauromachie.

En outre, le nombre de corridas est en baisse en Espagne : selon le ministère de la Culture, elles sont passées de 475 en 2012 à 386 en 2016, alors que le nombre de fêtes traditionnelles et populaires est en augmentation : la preuve que l’on peut maintenir la tradition sans tuer d’animaux !

Illustration bannière : corrida – © Yurii Andreichyn
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. TOUTES LES TORTURES D’ANIMAUX AINSI QUE LEUR ESCLAVAGE SONT DES RITES VENANT DU ROYAUME DE LUCIFER! BIENTÔT CE SERA AU TOUR DE CES HOMMES D’EN SUBIR LES MÊMES EFFETS.
    TOUS CEUX QUI Y PRENNENT PART AINSI QUE LEUR PUBLIC NE SONT QUE DES ÊTRES SANS ÂME ET RIEN D’AUTRE.L’UNIVERS S’EN CHARGERA ET LES A DÉJÀ MAUDITS, EUX ET TOUTE LEUR DESCENDANCE. iLS DISPARAÎTRONT ALORS À JAMAIS.
    CE N’EST QU’UNE QUESTION DE TEMPS, MAIS PAS DU TEMPS TERRESTRE…

Moi aussi je donne mon avis