Lancement de la San Fermín, fête à tuer les taureaux

Rédigé par Elodie, le 7 Jul 2015, à 16 h 23 min

Alors qu’en France, la corrida a été retirée du patrimoine culturel immatériel français, en Espagne le premier lâché de taureaux a eu lieu ce jeudi 7 juillet à l’occasion de la San Fermín, une fête traditionnelle où les hommes majeurs pourchassent et se font pourchasser par des taureaux dans les rues de la ville de Pampelune.

Une fête centenaire…

La San Fermín n’est pas une fête célébrant le saint patron de la ville de Pampelune qui est Saint Saturnin, mais célébrant un chef militaire qui vécut à Pampelune avant de se faire convertir par un religieux originaire de Toulouse, Saint Saturnin.

sanfermines-san-fermin-espagne-tauromachie-arene-corrida-ban

Depuis sa création au Moyen Âge, la fête fut rythmée par les processions religieuses et les corridas. Cette fête est d’ailleurs connue pour son encierro, qu’on connait plus comme le lâcher de taureaux dans les rues de la ville et qui a lieu tous les matins du 7 au 14 juillet à 8 heures.

Sur plus de 800 mètres, les taureaux sont lâchés et accompagnent des hommes majeurs jusque dans les corrales (les étables) attenantes aux arènes afin d’être combattus dans l’après-midi et tués lors de corridas.

Une fête contestée

Ce sont justement ces encierros qui sont contestés par les protecteurs de la cause animale et qui se finissent par la mise à mort de l’animal sur la place publique à coup de décharges électriques et de baguettes effilées. Une mise à mort qui dure une quinzaine de minutes en moyenne.

Les activistes sont de plus en plus nombreux à dénoncer cette fête qui amène à tuer une cinquantaine de taureaux durant les festivités.

sanfermines-san-fermin-espagne-tauromachie-arene-corrida-manifestation

Chaque année, avant le début de la San Fermín, une centaine de manifestants se déplacent afin de dénoncer ce massacre, souvent en se mettant en scène en partie dénudés avec de la peinture rouge pour représenter le sang rouge qui coule lors de la mise à mort de l’animal. Surtout que ces manifestants estiment que les participants à la San Fermín peuvent très bien faire la fête sans corrida et soulignent le fait qu’ils ne sont pas contre la fête en soi, mais contre la cruauté faite aux animaux lors de cette fête.

AnimaNaturalis, en partenariat avec la Peta, qui proteste contre la maltraitance des animaux, ajoute : « nous voyons ceci comme une injustice vitale contre les droits des animaux et ça nous dérange de maintenir la corrida pour attirer des touristes qui viennent justement à Pampelune parce que dans leurs pays d’origines, maltraiter des animaux est totalement interdit », selon Aída Gascón, directrice de l’association en Espagne.

Des manifestations qui, pour le moment, n’ont pas fait changé les règles de la San Fermín puisque les encierros ont encore lieu et attirent toujours autant de personnes prêtes à défier les taureaux.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Optimiste (un peu trop parfois), je suis une éternelle rêveuse qui collectionne les Petit Prince dans toutes les langues étrangères. A part la lecture, je...

8 commentaires Donnez votre avis
  1. La corrida n’a jamais été inscrite au Patrimoine Immatériel de l’Unesco, car l’Espagne, comme la France n’ont jamais introduite une demande et une reconnaissance – Ce sont les Assos Anti Corridas et autres, qui font courir ce bruit comme celle de Mr Garrigues – La France a enregistrée la Corrida comme patrimoine Culturel Français près du Ministère de La Culture et à ce jour y est toujours inscrite – Concernant l’affaire du Tribunal Cour d’Appel de Paris du 18 Mai 2015 pour une demande d’annulation de l’inscription de la Corrida au Patrimoine Immatériel Culturel Français, il a été décidé de la demande des Associations “Comîté Radicalement Anti Corrida et Droits des Animaux” un rejet de leur appel contre la Corrida, avec un rappel de la lecture du Ministre de la culture sur le satut quo de l’inscription de la corrida au Patrimoine Culturel de France, ainsi qu’ un droit de non recevoir pour Terres Taurines qui demandait une dissolution du CRAC
    Donc je vous certifie que la France est toujours inscrite au Patrimoine Immatériel Culturel de France – Vous pourrez consulter le jugement de la Cour d’Appel Administrative de Paris du 1er Juin 2015 ENREGISTRE AU GREFFE SOUS LE PV N° 13PA02011 – Mme Fuchs Taugourdeau Président – Mme Sirinelli Rapporteur – Mme Vigne Rapporteur Public
    Le CRAC en détient un double

  2. Tout celà est pour pacifier le jeux avec les écologistes pour les futures élections, ce n’est qu’à but politique, mais ils n’ont surtout pas demnadé d’annuer et de retirer l’inscription et la reconnaissance officielle de la Corrida au Patrimoine immantériel Culturel – Annuler l’Inscription serait se tirer une balle dans le pied pour le gouvernement, car bien des Maires, Députés, Sénateurs du PS se mettrait le feu dans leur ville, département et régions de PACA, Languedoc, Roussillon, Midi Pyrénées et d’Aquitaine, sachant que Manuel Valls à confirmé son attachement à la Corrida et au devoir de respect des Anti-corridas envers les personnes, organisateurs, aficionados des Tauromachies – Après, tout se discute, et je comprends très bien les personnes qui n’aiment pas, ou son contre, mais ces peronnes son violentes, injurieuses, et bien souvent se termine par des coups échangés – Au jour d’aujourd’hui tous les maires disposent de moyens pour pouvoir faire interdire toutes manifestations anti-corridas sur les espaces taurins, de faire intervenir la police pour les faire évacuer, de faire expulserles manifestants pour outrages, toutes violences verbales et physiques, troubles à l’ordre public et de poursuivre les organisateurs, manufestants devant la justice française pour y être condamné……..2014 à été l’année record des condamnations par la justice française pour Mr Garrigues et son asso Anti-corrida

    • Déjà sous le mandat de Sarkozy l’inscription avait été retirée de la liste en toute discrétion et quand on voit son résultat (est-il président de la république actuellement ?), rien n’a changé quant à son élection avec cette décision donc ce n’est pas en prenant une décision comme celle-ci qu’Hollande peut espérer gagner des voix (même auprès des écologistes, chose que je suis). Une réélection se basera plus sur ses résultats par rapport au chômage, à la sécurité et à l’environnement certes aussi mais à quand on sait que la part du nucléaire n’a fait qu’augmenter dans la production d’énergie en France et quant à la confirmation de la construction du ‘Ayraultport’, n’en parlons pas! On peut donc dire que son bilan est catastrophique à tous les niveaux donc ce n’est pas cette décision de retirer la corrida du Patrimoine immatériel qui va me faire changer d’avis.

      De plus, il est bien stipulé dans le règlement de l’Unesco que le terme doit être bien inscrit dans la liste pour être considéré comme patrimoine. Or, ce n’est pas le cas comme le montre le lien qui vous a été donné auparavant et qui ne reconnaît donc pas la corrida comme patrimoine.

      J’ai aussi contacté le Ministère de la Culture qui confirme la décision de la Cour d’appel de Paris donc va falloir qu’ils appliquent ce qui est dit (même si, je le répète, la corrida ne fait pas partie du patrimoine immatériel ni français ni espagnol puisqu’il n’est inscrit sur aucune liste officielle).

      Toutes les associations anti-corridas ne sont pas violentes fort heureusement(faire un sitting comme ce fut le cas pour cet ‘événement’ en Espagne est d’ailleurs beaucoup plus pacifique que de taper sur des gens juste parce qu’ils manifestent pour défendre des droits et/ou leurs idéologies). Malheureusement, exprimer son opinion, même pacifiquement, est très vite réprimé dans ce monde.

  3. Alors qu’en France, la corrida a été retirée du patrimoine culturel immatériel français – FAUX FAUX FAUX
    Nous pouvons confirmer que le gouvernement n’a jamais retirée la Corrida du Patrimoine Culturel Immantériel Français , que l’inscripition et la reconnaissancE est acquise, que Mr Garrigues et les Anti Corridas font courir une fausse INFO pour maintenir le trouble – Pour confirmation de la véracité de notre INFO et du maintien de l’INSCRIPTION, veuillez prendre contact directement avec le Minist-re de la Culture qui confirmera notre INFO
    Autres bonnes nouvelles : les aficionados français se préparent a fêter le retour des corridas à Barcelone avec la nouvelle loi adoptée par la commission du parlement espagnol et qui sera voté ce mois-ci juillet prochain, mettant fin à la loi catalane de prohibition de 2010 comme le retour des corridas à San Sebastian à partir du 15 août pour la semana grande avec 7 corridas, après l’échec du parti nationaliste Bildu pour tenter à défaut de l’impossibilité juridique d’interdire les corridas comme l’avait fait la Catalogne, de faire fermer les arènes

    • Alors pourquoi la corrida n’est pas mentionnée sur la liste officielle des patrimoines immatériels dans le monde entier sur le site de l’Unesco : http://www.unesco.org/culture/ich/index.php?lg=FR&pg=00011 ?

      Entre l’Unesco et vous (et le ministère de la culture donc), j’ai plutôt tendance à vouloir faire confiance à l’Unesco. Ne m’en voulez pas !

  4. décidemment l’homme ne respecte rien. même si cette fête a lieu depuis le moyen-âge (obscurentisme oblige) cela ne justifie en rien le massacre des animaux. je ne vois d’ailleurs pas le rapport entre un chef militaire converti au catholicisme et ces corridas. faut-il vraiment tuer des animaux dans la douleur pour s’amuser et fêter un homme ? c’est du “grand n’importe quoi” ! horrible ! dégoûtant ! inhumain ! injustifié ! encore une fois, j’ai honte d’être de la race humaine.

  5. Mais quelle horreur ! Au secours ! J’ai des bouffées de sadisme ! L’envie de faire subir les mêmes traitements à ces …(bip) moyenâgeux !!!

Moi aussi je donne mon avis