Les corps ne se décomposent plus dans les cimetières

Des corps qui ne finissent plus en poussière et ne retournent pas à la terre nourricière ?! Ou plus exactement qui se décomposent beaucoup plus lentement. La faute aux conservateurs, et spécifiquement à ceux présents dans notre alimentation ? Bigre ! Alors que notre ligne éditoriale est de vous faire découvrir qu’on peut « vivre mieux », faisons ici une exception pour vous montrer qu’on peut aussi mourir mieux…

Rédigé par Alan Van Brackel, le 1 Nov 2021, à 14 h 47 min

Pallier la décomposition naturelle plus lente

Quelles que soient les causes freinant la décomposition, il faut en tout cas trouver des solutions pratiques.

Faire circuler l’air

Dans le sol, par exemple avec de nouveaux caveaux : des cercueils entreposés dans un sarcophage de béton pour faire diminuer le temps de décomposition à douze ans avant que le caveau ne soit réutilisé.

Cette idée ne plaît forcément pas à tous, impliquant le partage d’un caveau par plusieurs générations.

Employer des cercueils en pin

…qui se décomposent plus rapidement que les bières en chêne. Certains cimetières allemands envisagent même d’inhumer des corps dans des sacs de toile. Certains cimetières « bio », en pleine nature, voient le jour dans certains Länder allemands.

corps

Choisir des cercueils en matières plus facilement biodégradables – © Robert Hoetink

Creuser des tombes plus profondes

Une solution adoptée dans plusieurs cimetières allemands et autrichiens.

Accélérer le processus chimique

Une solution proposée par une entreprise norvégienne qui propose d’injecter des produits chimiques pour accélérer la décomposition. Et rendre les sols encore plus pollués ?…

Augmenter les incinérations

Cette solution ne plaît pas non plus à tous.

corps

L’incinération n’est pas une solution qui plait à tous et a un impact sur l’environnement – © JGA

Technique encore interdite en France, l’humusation fait son chemin dans certains pays du monde : aussi appelée recomposition, elle vise à transformer le corps mort en compost humain, en utilisant des micro-organismes… comme au jardin !

Revoir la thanatopraxie

Des études, notamment en Amérique du Nord, ont montré qu’elle serait en effet en partie responsable du problème de décomposition. Les produits utilisés pour embaumer les corps comportent des composants toxiques (formaldéhyde, paraformaldéhyde, fongicides, bactéricides, virucides, biocides, …) dont certains pourraient directement ralentir la décomposition du corps.

Qu’est ce que la thanatopraxie ?

Il s’agit, selon le Larousse, de la « méthode permettant de retarder le plus longtemps possible la décomposition des cadavres par des techniques d’embaumement ».

Les produits utilisés pour l’embaumement ou la thanatopraxie, visant à rendre présentables les corps avant la mise en bière (donc à le conserver, même si cette conservation est supposée être limitée dans le temps), posent un problème environnemental, y compris en cas d’incinération puisque les installations pouvant filtrer les toxiques – comme le plomb ou le mercure – sont rares.

coup de coeur

 width=Funérailles écologiques – pour des obsèques respectueuses de l’homme et de la planète – guide de survie en milieu funéraire, de Laetitia Royant et Brigitte Lapouge

Lorsque nous sommes confrontés à la mort d’un proche, mille questions se posent aussi bien pour l’organisation des obsèques que pour les choix à faire, en particulier si l’on est dans une approche respectueuse de l’environnement.

À découvrir sur Cultura.com

 

Article republié

Illustration bannière : Cimetière – © Robert Hurworth
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Chercheur dans l'âme, partagé entre l'Europe et les Etats-Unis. Parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan...

79 commentaires Donnez votre avis
  1. Et des cercueils en carton pour les cremations

  2. Un corps ne pollue pas ,regardé les arabes ,ils enterrent leurs mort dans un linge à meme a terre ,et le corps se décompose extrêmement vite , stop au cercueil qui sont des Tupperware,voilà pourquoi les corps ne se décompose plus

  3. Oui à la crémation comme mesure d’hygiène et de salubrité.Maladies et souillures auxquelles l’humanité est sujette se trouvent dans le sol.Lorsque la crémation deviendra universelle,on constatera une nette amélioration des maladies.Nous sommes faits de plusieurs corps:physique,éthérique,astral et mental.A la mort on se retire des 2 premiers corps.Après enterrement le corps éthérique peut errer sur le « champ d’émanation »et persister jusqu’à désintégration du corps dense.Je plains tous les momifiés.Quitter au plus vite, tel est le but, le plan de la matière-physique et éthérique-pour accéder au plan astral ou mental, selon votre degré d’évolution spirituelle.
    Spirituel ne veut pas dire religieux!Si nous pouvions voir le monde éthérique, nous serions témoins d’une grande activité s’y poursuivant sans cesse!La crémation nous permet d’atteindre rapidement la vie qui se perpétue dans la jeunesse retrouvée, toutes maladies inexistantes…!
    La mort est une grande illusion;essayons de quitter ce plan de la matière le plus proprement possible, sans polluer !

    • PFFF! Si, en plus, vous croyez à ces conneries…

    • Didier, PFFF! Si, en plus, vous n’y croyez pas…

Moi aussi je donne mon avis