Le confinement fait s’effondrer les ventes de shampoing

Les Français auraient-ils décidé de ne plus prendre soin d’eux ? Depuis le début du confinement, les ventes de produits d’hygiène et de beauté sont en chute libre dans l’Hexagone.

Rédigé par Paul Malo, le 17 Apr 2020, à 10 h 06 min

Après plusieurs semaines bloqués chez eux, les Français ont clairement rogné sur les dépenses d’hygiène et de beauté.

Les achats de shampoing en berne pendant le confinement

Les Français dépensent-ils moins en cette période de confinement ? En matière d’hygiène et de beauté, c’est clairement le cas. C’est ce que révèle une étude du cabinet Nielsen. On constate ainsi un effondrement de 27,7 % des ventes de shampoing par rapport à l’année précédente. Et ce ne sont pas les seuls concernés…

Ainsi, parmi les produits d’hygiène et de beauté boudés par les consommateurs confinés, les ventes de laque ont chuté de moitié (- 56,4 %), les lotions de soin capillaires de 30 %. Et à quoi bon se maquiller quand on est enfermé chez soi ? Est-ce bien utile pour télétravailler ou participer à une visioconférence ? Le rouge à lèvres s’effondre de 82 %, celui du corps et des ongles de 43 % et celui des yeux de 68 %.

confinement vente shampoing

Pendant le confinement, l’hygiène est réduite au strict nécessaire © bbernard

Les Français rognent sur les dépenses d’hygiène

De même, pourquoi se parfumer quand personne sinon vos proches ne peuvent s’en rendre compte ? Les ventes d’eau de toilette et de parfum ont baissé de 53 % durant ce premier mois de confinement. L’hygiène personnelle semble même franchement en pâtir avec une baisse de 26 % pour le dentifrice et de 43 % des brosses à dents. Même les ventes de lames et de rasoirs ont au passage baissé de 24 %.

À lire aussi : Confinement : les apprentis-coiffeurs sortent les peignes et les ciseaux !

En parallèle, faute d’avoir la possibilité de se rendre chez le coiffeur ou en institut de beauté, les Françaises et les Français ont compensé en achetant plus de produits dépilatoires (+32 % en hypermarchés et +61 % en supermarchés) et bien sûr des colorations (+77 % en supermarchés).

Illustration bannière : les Français rognent sur les dépenses d’hygiène pendant le confinement © lunopark 
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Et ce n’est pas plus mal, autant de produits chimiques que les gens ne subiront pas sur leur corps ! Un (vrai) savon de Marseille suffit à tout faire.
    Quant au dentifrice, il n’est même pas indispensable si le brossage est efficace et, au moins, on n’a pas de goût de mauvais parfum qui reste dans la bouche.

    • ===> on n’achète pas 90% d’eau, c’est beaucoup d’économies, zéro déchet et énormément moins de polluants dans les eaux usées !
      Que du bénef !

Moi aussi je donne mon avis