Confinement : les supermarchés passent aux fruits et légumes 100 % français

Alors que les marchés se sont fermés et que les Français sont confinés, la grande distribution devient le seul canal encore en mesure de vendre fruits et légumes produits en France.

Rédigé par Paul Malo, le 25 Mar 2020, à 11 h 15 min

Il aura fallu une épidémie et la fermeture des frontières pour voir cela : les grandes surfaces passent nécessairement à un approvisionnement intégralement français.

Asperges et fraises arrivent en magasin

En plein confinement et en pleine épidémie de coronavirus, l’accent vient d’être mis par le gouvernement sur le besoin de main d’oeuvre pour les prochaines récoltes. Mais du côté des grandes surfaces, c’est sur le fait de vendre les productions françaises que l’on insiste.
Après une première ruée sur les supermarchés pendant laquelle les consommateurs se sont jetés sur les produits surgelés et les pâtes, les ventes de fruits et légumes ont d’autant plus chuté que cantines et restaurants ont fermé leurs portes.

confinement fruit et légume

C’est le début de la saison des asperges © frank60

Le ministre de l’Économie et des Finances en a appelé au patriotisme économique, demandant aux grands distributeurs de s’approvisionner en priorité en produits français. Une nécessité d’autant plus urgente que, désormais, les marchés sont également fermés.
Depuis quelques jours, asperges et fraises produites en France sont désormais mises en avant en grandes surfaces, notamment chez Intermarché et Leclerc. Sur son blog, Michel-Édouard Leclerc a ainsi annoncé stopper l’approvisionnement en asperges, tomates, concombres ou fraise, de toute autre origine que France.

Pas d’approvisionnement hors de France

La grande distribution devient donc à l’heure actuelle le seul canal de vente des fruits et légumes produits dans l’Hexagone. Et ce alors que les Français doivent désormais faire et prendre tous leurs repas à la maison. La loi sur l’alimentation Egalim votée en février 2019 avait déjà mis l’accent sur la souveraineté alimentaire, l’épidémie devrait paradoxalement accélérer le mouvement.
« Toutes les chaînes sont en train de passer à un approvisionnement français. Les produits étrangers qui sont présents en rayon seront écoulés, mais après il n’y aura pas d’approvisionnement hors de France », a ainsi expliqué la Fédération du commerce et de la distribution, qui a également plaidé pour des prix accessibles.

Confinement : comment préparer un stock alimentaire ?
Les vrais stocks à constituer en cas de pénurie

La question se pose aussi pour la filière de la pêche, notamment en Bretagne et dans les Hauts-de-France, la majorité des bateaux étant actuellement au port, en France comme en Europe. Le soutien doit par ailleurs s’élargir aux filières du poisson et de la viande.
Les grandes surfaces font ainsi de leur mieux pour garder ouverts les rayons à service, boucherie, poissonnerie et fromagerie afin de continuer à offrir des débouchés aux producteurs français.

Illustration bannière : Les enseignes de la grande distribution s’approvisionnent auprès des agriculteurs français © emasali stock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. C’est faux la grande distribution n’est pas actuellement « le seul canal de vente de fruits et légumes produits dans l’hexagone ».
    Les magasins bio sont ouverts comme tous les commerces alimentaires et vendent des fruits et légumes issus principalement de récoltes locales, comme ils l’ont toujours fait d’ailleurs ! Les producteurs, maraîchers … n’ayant plus la possibilité de vendre leurs produits sur les marchés ont,quant à eux, mis en place des services de livraison de paniers à domicile de fruits, légumes, fromages, pain … D’autres ont opté pour la vente à la ferme ».
    Je constate encore une fois que la grande distribution est la seule mise en avant mais il y a actuellement bien d’autres canaux de distribution et il serait bon de le rappeler également d’autant plus que ces acteurs œuvrent toute l’année pour fournir des produits cultivés en France contrairement aux grandes surfaces qui ne distribuent que du made in Espagne !
    Ceci dit je suis très contente que la marchandise française arrive enfin en grande surface !!! Cela permettra en plus d’aider les exploitations en cette période de crise.

  2. Oui mais on en reparlera après le confinement, les supermarché recherche toujours le moins cher pour faire plus de marge, ils veulent nous faire croire qu’ils ont découvert que l’on a des produits FRANÇAIS.

  3. Je ne sais s’il faut vraiment s’en réjouir… Je pense à ceux qui habitent près de la place du marché, et qui maintenant vont devoir faire des kilomètres pour acheter chez un intermédiaire supplémentaire…
    Quand au fait de ne plus s’approvisionner à l’étranger, ça me convient du moment qu’il y a toujours des oranges, des citrons, des bananes, des ananas, « made in France » en quantités suffisantes pour tous le français qui en veulent. 😉

Moi aussi je donne mon avis