Comment soigner un arbre abîmé par une tempête

Il n’y a pas que le réchauffement climatique pour causer des orages ou des tempêtes, il faut juste savoir qu’il risque d’y en avoir de plus en plus. Alors autant savoir quoi faire au jardin après un orage ou une tempête surtout si ces phénomènes sont amenés à se multiplier ! Ici, apprenez à soigner un arbre abîmé.

Rédigé par Julien Hoffmann, le 12 Aug 2019, à 19 h 00 min

Au jardin après un orage ou une tempête, c’est souvent un constat accablant qui peut vous démoraliser par rapport à tout le travail fourni. Mais à coeur vaillant rien n’est impossible, et il vous suffira de savoir quoi faire pour donner une nouvelle chance à votre extérieur et surtout à vos arbres.

Commencez par un nettoyage

Un arbre touché de plein fouet par une tempête ou par la foudre d’un orage est quelque peu difficile à « lire » dans son entremêlement de branches de toutes tailles et de feuilles qui cachent les dégâts.

Un prunier après l’orage © Dorde

Commencez donc bien par dégager tout ce qui est tombé de l’arbre pour pouvoir vraiment jauger la situation et les éventuels gros dégâts avant d’être défaitiste.

Sauvez ce qui peut être sauvé

Les techniques de soins qui suivent ne sont à envisager que si l’on tient réellement à l’arbre et aux parties endommagées, car un arbre soigné après une tempête restera toujours faible et fragile à l’endroit des interventions.

En cas de cassure jusqu’à la souche

Vous pouvez envisager, si l’arbre est fendu jusqu’au sol, de resserrer les deux parties l’une contre l’autre et de visser le tout à l’aide de tire-fonds.

En cas de cassure d’une charpentière

Une charpentière est une branche de grosse taille qui part directement du tronc de l’arbre. Si une charpentière est cassée mais tient encore à l’arbre par des fibres arrachées dans le sens du tronc, il est possible d’intervenir en vissant directement la branche au tronc.

Encore une fois la technique peut fonctionner mais laissera un point de faiblesse à l’arbre, autant pour les prochaines tempêtes que pour les maladies éventuelles.

Que ce soit de grosses branches, des charpentières ou de plus petites branches en grand nombre, observez bien le résultat final une fois tout taillé. En effet, lorsqu’on enlève de la matière à un arbre, il peut s’en trouver déséquilibré,vet donc très fragilisé face aux prochains coups de vent.

Veillez à ce que son poids ne le tire pas d’un côté en particulier !

Coupez les branches cassées

De nombreuses branches de toutes tailles peuvent être cassées ou arrachées. Là, il ne sera plus possible de faire quoi que ce soit et il est alors obligatoire de les scier proprement afin d’éviter tous risques de pourritures ou de maladies qui pourraient affaiblir l’arbre entier.

Élaguez donc toutes ces branches en réalisant une coupe droite et lisse.

Si un arbre est au sol

L’arbre entier a pu souffrir de la tempête ou de l’orage et se retrouver gisant au sol.

S’il n’a pas été déraciné vous pouvez repartir de zéro en coupant la base du tronc à environ dix centimètres du sol. Réalisez une coupe horizontale droite qui verra des rejets apparaître par la suite sur tout le pourtour du tronc.

Arbre brisé au sol par une tempête © dcwcreations

Une fois les rejets apparus – souvent l’année d’après -, sélectionnez le plus vigoureux en fin de saison – à l’automne -, et éliminez tous les autres sauf à vouloir avoir plusieurs troncs par la suite.

Surveillez votre travail

Que se soit au sujet des branches que vous avez-vous-même sciées ou celles qui ont cassé et que vous auriez laissées telles quelle, il faudra impérativement prendre garde à ce que l’eau ne s’accumule pas et ne stagne pas à l’endroit de la blessure.

Si c’était le cas il vous faudra intervenir quitte à créer des « incisions » pour faire en sorte que l’eau s’évacue sans quoi vous aurez forcément des problèmes de pourriture. Un traitement antifongique peut se révéler des fois nécessaire.

Illustration bannière : Éclair en plein orage © Dark Moon Pictures
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis