Que faire au jardin après un orage ou une tempête ?

Vents violents, fortes pluies, grêle… La nature s’est déchainée et vous vous attendez au pire pour votre jardin et encore plus pour le potager. Avant d’aller constater les dégâts, voici nos conseils pour savoir que faire au jardin après un orage ou une tempête dans l’immédiat mais aussi sur le long terme …

Rédigé par Julien Hoffmann, le 27 Jul 2019, à 9 h 10 min

Au jardin après un orage ou une tempête, c’est souvent un constat accablant qui peut vous démoraliser en pensant à tout le travail fourni pour en arriver là. Mais à coeur vaillant rien n’est impossible et il vous suffira de savoir quoi faire pour donner une nouvelle chance à votre extérieur.

Les premiers réflexes au jardin après un orage ou une tempête

Avant de tout piétiner de rage, apprenez de l’orage et portez secours aux survivants !

Fruits au sol après le passage d’un orage © Grisha Bruev

Observez bien votre jardin après un orage pour apprendre à mieux le protéger

Après un orage ou une tempête, allez dans votre jardin et regardez, observez… C’est le moment idéal pour apprendre beaucoup de choses à la fois sur votre jardin et sur ce qui y pousse.

Vous comprendrez quelles plantes sont les plus fragiles mais aussi l’incidence de tels événements sur votre jardin. Le ruissellement des eaux, par exemple, est quelque chose à observer à la loupe.

En connaissant ainsi mieux le phénomène d’érosion des sols à votre échelle, vous pourrez agir préventivement pour mieux protéger votre jardin avant le prochain orage.

Au potager, vérifiez vos fruits et légumes

En fonction de l’intensité de l’orage mais surtout s’il y a eu de la grêle, il vous faudra inspecter méticuleusement vos fruits et légumes. Le vent peut faire que les fruits se cognent et ainsi les blesser aussi sûrement que la grêle ou les branchages qui tombent au sol.

La plupart du temps ces fruits et légumes ne présentent aucun signe extérieur de blessure mais dans les heures et les deux jours qui suivent ils peuvent très rapidement pourrir.

Il est donc avisé de récolter au maximum tout ce que vous avez au potager après l’orage et de les transformer rapidement.

Rincez vos plants

Quand de grosses gouttes tombent, elles créent des projections : elles sont tellement lourdes qu’en frappant le sol, elles vont envoyer de la terre partout autour.

Les plants cultivés se retrouvent ainsi avec une couche de terre humide sur leur feuilles qui pourrait favoriser certaines maladies comme le mildiou pour les tomates ou l’oïdium pour la courgette par exemple.

Une terre typiquement nue qui va fortement souffrir d’un orage © Far700

Hormis les maladies, cette petite couche va également diminuer la capacité de photosynthèse des feuilles car la lumière arrivera moins facilement.

Un petit coup d’arrosoir (inutile d’en faire trop !) avec de préférence de l’eau de pluie pour ne pas gâcher une ressource précieuse sera alors parfait.

Secourez vos plantes

Il faudra vous occuper d’une part de vos arbres en prenant en charge les branches abîmées et d’autre part, de toutes les plantes que le vent et la pluie combinés auront fait ployer.

Redressez toutes les plantes qui n’auront pas été assez fortes pour faire face et tutorez-les si nécessaire.

En en redressant certaines, vous saurez que leur vie s’arrête là… Vous pouvez toujours tenter de leur donner une chance, mais également essayer de les remplacer par de nouveaux pieds si tant est que ce ne soit pas trop tard dans la saison.

Impact de grêle sur feuilles © Alex M1

Jardin sans paillage ? Donnez un coup de frais à votre terre

Si vous n’avez pas paillé tout votre jardin d’une manière ou d’une autre (ce que nous vous conseillons vraiment de faire à l’automne prochain !), vous risquez de voir se former ce que l’on appelle une « croûte de battance » à la surface de votre terre.

Cette croûte, due aux fortes pluies justement, devient rapidement très dure et va empêcher beaucoup de vos légumes de pousser (carottes, poireaux, panais, etc.) tout en rendant votre terre encore plus vulnérable aux prochaines pluies, car elle n’aura plus la capacité d’absorber l’eau.

Vous voilà donc parti pour biner joyeusement et sans économiser votre énergie afin de limiter au maximum le phénomène !

Illustration bannière : L’orage gronde et le jardin se prépare © Vladimir Shulikovskiy
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis