Comment monter son récupérateur d’eau ?

Au-delà du seul prix de l’eau qui n’est pourtant pas à négliger, utiliser de l’eau de pluie permet surtout de diminuer son empreinte écologique. Pourquoi utiliser de l’eau potable pour arroser, nettoyer son vélo ou ses outils de jardin alors qu’on peut utiliser celle qui tombe du ciel grâce à un récupérateur d’eau ?

Rédigé par Aurore, le 27 May 2022, à 14 h 56 min
Comment monter son récupérateur d’eau ?
Précédent
Suivant

Un récupérateur d’eau ou une cuve à eau, trop compliqués à installer ? Léa, 27 ans, qui vient d’en installer un chez elle, nous prouve le contraire et nous donne des conseils judicieux.

Une cuve à eau pour récupérer l’eau de pluie : premières impressions

Léa habite dans le nord de la France. Elle a récemment fait l’acquisition d’une cuve à eau de pluie cylindrique 310 litres et nous raconte ses premières impressions.

« Un samedi matin, un camion arrive devant chez moi. Livraison de mon récupérateur d’eau ! J’ai commandé un modèle Cuve à eau de pluie cylindrique 310 l. Carton assez encombrant. Le récupérateur fait presque 1 m de haut pour un diamètre de 80 cm. Pas trop lourd, je le déplace facilement toute seule. Je déballe le carton – sans colle, il pourra donc me servir pour réaliser ma butte de culture en lasagnes étant donné sa taille. Ça n’a pas l’air très compliqué (en tout cas beaucoup moins que les meubles Ikea) à première vue ! »

Dans le carton, elle a trouvé :

récupérature d'eau

  • La cuve
  • Le couvercle
  • Un robinet
  • Un petit tuyau de 20 cm de long
  • Un filtre / collecteur à placer sur la gouttière

 

Les outils dont j’ai besoin :

  • Une scie à métaux pour découper la gouttière (je la vole à mon homme !).
  • Une perceuse avec scie cloche pour faire les trous du robinet et du tuyau de raccord à la gouttière (bon, je ne savais pas ce que c’était une scie cloche… ça se fixe au bout d’une perceuse).

Il fait beau dehors alors au boulot !

Bon à savoir

Choisissez toujours un modèle pour récupérer l’eau de pluie muni d’un couvercle pour moins avoir à le nettoyer d’une part, mais aussi et surtout pour éviter que des moustiques n’y élisent domicile et y pondent leurs oeufs !

Étape n°1 : Où placer son récupérateur d’eau ?

Avoir un récupérateur d’eau, c’est bien, autant faut-il savoir où le placer dans son jardin.

Léa a vite réglé ce problème : « Ce n’est pas super esthétique… mais super utile. Je décide de le mettre le long d’un mur sur le côté de ma maison, il ne sera pas visible depuis notre terrasse, mais reste très accessible.
Le seul hic est que le petit tuyau de raccord entre la gouttière et le récupérateur d’eau ne fait que 20 cm, ce qui veut dire que le récupérateur d’eau doit être collé à la gouttière… 
»

Elle a facilement contourné ce problème en allant acheter un tuyau plus grand dans un magasin de bricolage, sans trop dépenser pour autant.

récupérateur eau

Bien placé, il ne vous restera plus qu’à le dissimuler pour que l’installation soit plus esthétique © sylv1rob1

Notre conseil pour installer la cuve du récupérateur d’eau

Une fois rempli, votre récupérateur pèsera bien plus lourd. Pensez à sa stabilité en glissant dalles ou pavés en dessous pour qu’il ne s’enfonce pas dans le sol.

Une astuce pour cacher une cuve trop visible comme celle de Léa

C’est le moment ou jamais de faire pousser des plantes le long de votre mur et en l’occurrence des plantes grimpantes pour courir sur votre récupérateur d’eau !

Étape n°2 : Placer le filtre collecteur sur la gouttière

Pour Léa, « c’est sans doute la chose la plus compliquée à faire ! L’idéal est de se munir d’une scie à métaux pour découper facilement sa gouttière (plastique ou aluminium). Petite remarque, cette cuve est faite pour les gouttières rondes uniquement. Il faut découper la gouttière sur une hauteur moins importante que la hauteur du collecteur. Ce dernier vient s’emboîter dans le trou ».

récupérateur eau

À chaque étape, des schémas vous expliquent comment effectuer les diverses opérations

Notre conseil :

il faut bien se renseigner sur le modèle que l’on achète et son adaptabilité à vos écoulements.

Étape n°3 : Ajouter le tuyau

L’étape n°3 consiste à ajouter le tuyau.

« Le tuyau doit former une pente vers le bas afin de favoriser l’écoulement de l’eau entre la gouttière et la cuve. Une légère pente suffit ».

Étape n°4 : Faire des trous dans la cuve !

Léa continue ses explications pour l’installation d’un récupérateur d’eau dans un jardin :

« C’est là qu’interviennent la perceuse et la scie cloche de diamètre 26 (2.6 cm) ».

Mais où faire le trou pour fixer le tuyau provenant du filtre collecteur ?

« Il suffit de placer la cuve devant le tuyau, de donner au tuyau une légère inclinaison vers le bas,en prenant garde à ce qu’il ne plie pas, et de faire un repère sur la cuve avec un feutre. Et voilà, il ne reste plus qu’à percer au niveau du repère. On fixe ensuite le tuyau qui part de la gouttière sur le récupérateur ».

récupérateur eau

Le diamètre des scies cloches est directement indiqué dessus © Alexandr Makarov

Et pour le robinet ?

«C’est encore plus simple pour le robinet, on perce le plus bas possible afin de pouvoir vider complètement la cuve quand on ouvre le robinet. C’est aussi pratique pour pouvoir vidanger et nettoyer la cuve de récupération d’eau ».

« Voilà tout est en place, il ne reste plus qu’à attendre la pluie ! Il m’aura fallu en tout 30 min pour installer mon récupérateur d’eau ».

Notre astuce

Pensez à vérifier que votre toiture n’est pas trop sale et à la nettoyer si besoin est, car, sinon, c’est votre récupérateur qui risque de s’encrasser à toute vite.

Lire aussi : Faut-il nettoyer sa toiture ?

Bilan de l’installation du récupérateur d’eau

« À l’usage, sa capacité me convient parfaitement pour arroser les plantes de mon jardin et donner à boire à mon chien. La cuve n’a pratiquement jamais été vide depuis mars (bon ok, j’habite dans le Nord…).

Je conseille de placer un objet lourd sur le couvercle si votre cuve se trouve en plein vent, ce dernier ne tient pas très bien et je l’ai retrouvé plusieurs fois sur le carrelage de la terrasse. Au niveau de l’entretien, pas grand-chose à faire : nettoyer le filtre tous les mois pour retirer les feuilles, la cuve reste propre à l’intérieur ».

récupérateur eau

Avec les récupérateurs d’eau, finie l’eau de pluie de mon toit qui me file entre les doigts © markara

Article republié

Illustration bannière : Le volume d’eau de pluie collecté par un récupérateur d’eau peut être impressionnant © Anna Nikonorova
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Tout cela est bien… mais si vous voulez quelque chose d’utilisable, vous devez penser plus grand. J’ai 2 réservoirs reliés de 1000 litres – le type en plastique dans des cages métalliques – alimentés par deux gouttières avec un filtre à eau. Ils sont à l’ombre de la grange. J’utilise une pompe à eau électrique pour transférer l’eau à travers un long tuyau jusqu’à mon site de potager. Ça marche!. La pompe est équipée d’un pressostat qui l’arrête s’il n’y a pas d’eau qui coule.

  2. Quelqu’un a-t-il installé un récupérateur d’eau sur une descente d’eau pluviale de véranda (section de cache est carrée) ? Je serais intéressée par son expérience.

    Merci

Moi aussi je donne mon avis