Faut-il nettoyer sa toiture ? Conseils et astuces

Nettoyer sa toiture peut multiplier sa durée de vie face aux éléments et aux aléas du temps. Mais un tel nettoyage n’est pas anodin et nécessite que vous réfléchissiez bien à la façon dont vous allez devoir procéder. Comment nettoyer sa toiture efficacement et sans prendre de risque.

Rédigé par consoGlobe, le 19 Jun 2020, à 14 h 26 min

Soigner l’entretien d’un bien, c’est lui garantir une durabilité maximum… ce qui est à la fois bon pour lui, votre portefeuille et l’environnement. Mais comme tous travaux sur un bâtiment, nettoyer sa toiture nécessite avant tout de s’interroger sur la nécessité d’une telle opération, et aussi de prendre certaines précautions que nous vous livrons ici.

Est-ce utile de nettoyer sa toiture ?

C’est inévitablement la première question à se poser pour éviter de perdre du temps et de l’argent inutilement.

Nettoyer sa toiture nécessite de s’équiper © Skorzewiak

Si l’entretien des gouttières est important à réaliser pour éviter tout débordement ou toute stagnation de l’eau, laisser la mousse sur le toit n’est pas forcément un mal si elle ne prolifère pas.

Nettoyer sa toiture : Une prise de risque à calculer

Comme pour tous travaux en hauteur, pour entretenir son toit il faut bien calculer et prévenir les risques

Impossible de nettoyer sa toiture sans monter sur le toit – Le risque physique

Si vous ne faites pas appel à un professionnel pour nettoyer votre toiture vous allez devoir y monter ou alors vous munir d’un échafaudage pour ce faire.

Travailler en hauteur comporte toujours un risque, surtout quand il s’agit ensuite de manier des outils ou si la toiture est déjà un peu fragile (tuile fendue qui pourrait casser sous votre poids, etc.). Pesez bien le pour et le contre !

Veillez également à bien sécuriser les abords au cas où vous feriez tomber de la saleté ou des débris !

L’impact écologique

Certes il peut être séduisant d’avoir un toit impeccable, mais ce n’est pas une chose forcément nécessaire et vous aurez surtout utilisé beaucoup d’eau pour le nettoyer.

Les produits d’étanchéification et autre antimousse ont aussi un impact sur l’environnement qui n’est pas négligeable. Là encore il vous faudra peser le pour et le contre de l’utilité de la démarche.

Le risque matériel

Nettoyer sa toiture permet de faire un tour du propriétaire et de trouver d’éventuels problèmes comme une tuile cassée, une tuile faîtière qui se serait dessellée ou encore une ventilation qui se serait bouchée.

Mais évoluer sur un toit multiplie aussi les risques de casser quelque chose sans le faire exprès. Prévoyez bien votre intervention le cas échéant pour ne pas vous retrouver avec un trou dans votre toit alors que la nuit qui arrive s’annonce orageuse.

Conseils pour nettoyer un toit

Mousse qui s’accumule trop et qui contient l’humidité ; branchages bloqués auxquels s’accrochent d’autres débris ; lichens qui accentuent à la porosité de vos tuiles  ; aiguilles de résineux dont l’acidité ronge la terre cuite et d’autres matériaux… Voici le genre de problèmes qui peuvent être jugulés par un nettoyage du toit. Pour être sûr·e de ne pas avoir à recommencer de sitôt, privilégier la fin de l’automne, quand toutes les feuilles sont tombées.

La touche finale au nettoyage de votre toit © Indy Edge

Une fois que vous aurez pris toutes les précautions de sécurité pour votre personne (harnachement, échafaudage sécurisé, etc.) et pour les alentours (au cas où des débris tomberaient du toit) :

  • Utilisez un nettoyeur haute pression en respectant les distances recommandées et en commençant par le haut de votre toit tout en descendant pour pousser la saleté vers le bas.
  • Prenez garde à ne pas faire entrer d’eau entre les tuiles ou au niveau des ouvertures d’aération.
  • Nettoyer avec soin les arêtes et les faîtages, les éléments décoratifs et les raccords de cheminées qui sont souvent les endroits les plus sales et fragiles.
  • Une fois votre nettoyage haute pression achevé, enlevez tous les débris accumulés dans vos gouttières notamment pour éviter la stagnation de l’eau qui permet aux moustiques de proliférer.
  • Finissez par une inspection extérieure de votre toiture (regardez si vous n’avez brisé aucune tuile, etc.) et une vérification intérieure pour voir si vous avez des infiltrations.

Ne vous reste plus, à partir de là, qu’à attendre bien au chaud que l’automne s’installe !

Illustration bannière : Quand la saleté s’installe vraiment…© Dimitar Perfect
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis