Couleurs et produits lissants- Des liens avec le cancer du sein

Selon une étude publiée par L’International Journal of Cancer, utiliser un produit capillaire augmenterait de 9% les risques de développer un cancer du sein.

Rédigé par Paul Malo, le 6 Dec 2019, à 11 h 40 min

On connaissait déjà la dangerosité de certains produits capillaires pour les cheveux eux-mêmes. Voilà que l’on apprend que teindre ou lisser ses cheveux peut aussi constituer un danger pour la santé.

Colorations et lissage – Un risque de cancer du sein qui explose pour les femmes de couleur

C’est en tout cas ce que souligne une étude parue dans l’International Journal of Cancer. Car le constat est clair : la coloration capillaire peut être associée à un risque accru de développer un cancer du sein(1).

Cette nouvelle étude des National Institutes of Health (NIH) et du National Institute of Environmental Health Sciences a suivi pendant huit ans (2003-2009) pas moins de 46.700 femmes de 35 à 74 ans, dont une soeur avait déjà souffert de ce cancer. Plus de la moitié ont dit utiliser des produits de teinte capillaire permanente. Environ 10 % ont également déclaré utiliser un produit lisseur chimique.

Ces femmes, ont constaté les chercheurs, avaient plus de risque de faire partie des 2.794 participantes ayant finalement souffert d’un cancer du sein à leur tour… Et tout spécialement si elles étaient noires.

Les produit colorants et lissants sont-ils plus dangereux pour les femmes de couleur ? © And-One

Globalement, l’usage de la coloration permanente augmenterait tout de même de 9 % le risque de développer un cancer du sein, comparé à celles n’en faisant pas usage. Mais ce risque explose littéralement à 45 % pour les femmes de couleur.

Ce chiffre montant carrément à 60 % de risque supplémentaire pour celles faisant usage de ces produits toutes les huit semaines ou plus.

En ce qui concerne les lisseurs chimiques, leur utilisation augmenterait de 18 % le risque de développer un cancer du sein, 74 % des femmes de couleur ayant déclaré en faire usage, contre seulement 3 % des femmes se déclarant « blanches » dans cette enquête.

Lire aussi : Les bons gestes pour prévenir le cancer du sein

Des formules qui changent constamment

Quelles en seraient les causes ? Les co-auteurs de l’étude pensent à une différence de formulation des colorants et des agents de lissage, les cheveux plus épais pouvant peut-être par ailleurs absorber plus de teinture.

Malheureusement, pour l’instant, les chercheurs ne voient pas comment réduire ce risque, ces produits capillaires comprenant plus de 5.000 composants différents. De plus, les formules changent constamment.

Illustration bannière : Coloration et lissage chimiques, des risques accrus de contracter un cancer du sein – © And-One

Références :
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis