Quelle est la ville la plus chère au monde pour habiter en colocation ?

Si la colocation progresse partout dans le monde, un autre phénomène est notable : les colocataires sont plus âgés et souvent salariés, selon un classement du site Appartager.

Rédigé par MEWJ79, le 25 Nov 2017, à 7 h 50 min

Le site Appartager a établi un classement des pays et des villes où les colocations sont les plus chères. Si New York remporte la palme avec plus de 1.100 euros de loyer mensuel, un autre constat est posé : les colocataires sont de plus en plus vieux et souvent salariés.

New York : ville la plus chère avec une colocation à 1.103 euros mensuels

Le phénomène de la colocation progresse en France, et c’est également un mode de logement qui s’est répandu à l’étranger… Dans certains pays, les prix de l’immobilier sont en forte progression et choisir l’option de la colocation devient une nécessité. Elle peut être aussi choisie pour son côté convivial, afin de faire des rencontres ou tout simplement pour de ne pas rester seul.

Pour faire un état des lieux des tendances et des prix du marché, Easyroommate (Appartager), le site leader de la colocation en France, a établi un classement des pays et des villes importantes les plus chères(1). En ce qui concerne les villes les plus peuplées, on retrouve New York en première position. Il faut y débourser  1.280 dollars mensuels en moyenne (1.103 euros) pour vivre en colocation. Soit un loyer supérieur à de nombreuses locations d’appartements individuels.

Les villes et pays les moins chers sont en Amérique du Sud

Après Big Apple, Hong-Kong (909 euros), où vivent un grand nombre d’expatriés professionnels, se classe deuxième. Puis vient Zurich (872 euros par mois). La capitale anglaise, Londres, reste fidèle à sa réputation avec un loyer moyen de 767 euros. 

La région parisienne, elle, est la 7e zone urbaine la plus chère au monde en colocation. Il faudra tout de même payer 647 euros par mois. Enfin, les trois villes les moins chères sont toutes situées en Amérique du sud : Bogota (184 euros), Mexico (236 euros) et Rio de Janeiro (305 euros). Mais les conditions de vie ne sont pas les mêmes qu’en Europe notamment.

Après les villes, l’étude s’est aussi intéressée aux pays. Pour trouver une colocation en Suisse, il faudra payer un loyer de 776 euros par mois. En seconde position on trouve le Luxembourg, pays dans lequel on doit s’acquitter en moyenne de 752 euros pour profiter d’un appartement avec des parties communes. Puis viennent les États-Unis, l’Australie et le Royaume-Uni. La France arrive 9e de ce classement avec 465 euros en moyenne par mois pour un loyer. Pour les trois pays les moins chers en colocation, direction de nouveau l’Amérique du Sud : la Colombie (172 euros), le Mexique (190 euros) et le Brésil (239 euros).

Les salariés de plus en plus nombreux à partager des logements

En revanche, un chiffre peut surprendre, celui de l’âge moyen des colocataires, en progression en France, mais aussi à l’étranger. En mai 2016, le constat avait été fait par un autre sondage du site SeLoger, en partenariat avec Appartager(2). Ainsi, dans l’Hexagone, la moyenne d’âge est passée de 26,5 à 27 ans, et la proportion de colocataires de plus de 40 ans est en augmentation, ayant atteint les 10 % au premier trimestre 2016, alors qu’ils étaient encore 9 % en 2015, à la même période.

colocation

© goodluz

Finies les colocations pour les seuls étudiants ! Désormais, de plus en plus de salariés vivent ainsi. La part de colocataires salariés au Luxembourg est de 77 %, 72 % à Singapour et 71 % à Hong Kong. En France, la majorité des colocataires sont des salariés (47 % – 12e place).

Enfin, les colocations mixtes sont de plus en plus courantes. Le Royaume-Uni, la Belgique et Hong Kong, où la part de professionnels est importante, sont les pays les plus disposés à tenter l’expérience. A contrario, les habitants des pays latins ne semblent pas prêts à partager les locations avec des femmes. Seulement 59 % des Brésiliens et des Italiens acceptent de vivre dans une colocation mixte…

Illustration bannière : 3 colocataires – © Monkey Business Images
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis