Choisir une chaudière à cogénération ou micro-génération

Écologique et innovante, la chaudière à cogénération ou micro-cogénération séduit de plus en plus de Français. C’est une chaudière un peu onéreuse mais très rentable sur le long terme. Zoom sur un système de chauffage gagnant-gagnant.

Rédigé par Yannis Richardt, le 20 Nov 2019, à 8 h 10 min

Aujourd’hui, les particuliers ont le choix entre plusieurs systèmes de chauffage pour leur logement. Mais depuis 2009, une nouvelle technologie a fait son apparition : la chaudière à cogénération. Le principe ? En produisant à la fois de la chaleur et de l’électricité, la chaudière à cogénération permet de chauffer son habitation tout en réduisant sa dépendance énergétique.

Qu’est-ce que la chaudière à cogénération ?

Après le développement de la chaudière classique et de la chaudière à condensation, un troisième procédé innovant a vu le jour : la chaudière à cogénération.

Au départ, cette technologie a d’abord été utilisée par l’industrie et les logements collectifs en raison de leur consommation d’énergie élevée. Mais avec l’augmentation du coût de l’énergie et notamment des énergies fossiles, il devient de plus en plus intéressant d’installer ce nouveau système de chauffage chez soi.

On parle alors de micro-génération pour les puissances plus faibles installées chez des particuliers.

chaudière à midro-génération

Pour son installation, les particuliers peuvent bénéficier d’aides de l’État © SpeedKingz

Désormais, chacun peut installer une chaudière à cogénération dans son logement pour produire simultanément du chauffage et de l’électricité.

Comment fonctionne une chaudière à cogénération ?

Grâce à la chaudière à cogénération, deux types d’énergies peuvent être produites : de la chaleur et de l’électricité. Mais alors, comment ça marche ?

Dans le cas de la cogénération, l’installation produit simultanément de la chaleur et de l’électricité grâce à un moteur alimenté avec un combustible. Celui-ci peut être fossile (gaz, fioul) ou renouvelable (bois, biogaz).

Le fonctionnement d’une chaudière à cogénération est très simple. Le moteur met en marche un alternateur qui permet de produire de l’électricité. En parallèle, l’alternateur en mouvement produit de la chaleur qui servira au chauffage et à l’eau chaude sanitaire du logement.

Bon à savoir

Il existe 2 types de chaudières à micro-génération, en version murale moins encombrante, et « au sol » plus volumineuse mais qui permet la production d’eau chaude avec un ballon.

Avantages et inconvénient de ce type de chauffage

Le premier avantage de la chaudière à cogénération c’est son rendement très important. Plus efficace qu’une chaudière à condensation classique, la cogénération permet ainsi d’économiser entre 20 et 40 % sur sa facture d’énergie.

Par ailleurs, la chaudière à condensation permet également de produire sa propre électricité. Celle-ci peut ensuite être utilisée pour l’autoconsommation de son logement ou être revendue à un fournisseur d’électricité. En cas de pic de consommation, être autonome en énergie est un gage de sécurité.

chaudière cogénération produire électricité

Vous pouvez faire le choix de l’autoconsommation ou la revente de l’électricité produite © Andrey_Popov

Enfin, la chaudière à cogénération présente un troisième avantage : son impact écologique positif. Habituellement, la production d’électricité dégage une grande quantité de chaleur qui n’est pas utilisée. Avec ce système, les pertes lors de la production d’énergie disparaissent réduisant dans le même temps les rejets de CO2 dans l’atmosphère.

Bien que cette technologie se développe de plus en plus en France, son prix très élevé reste son principal inconvénient. Alors qu’une chaudière classique coûte entre 3.000 euros et 6.000 euros en fonction du modèle choisi, il faut compter entre 10.000 euros et 20.000 euros pour installer une chaudière à cogénération.

Tout savoir sur les aides à la rénovation thermique

Pour aider les Français à investir dans ce nouveau système de chauffage, l’État a mis en place des aides financières pour la transition énergétique. En installant une chaudière à cogénération, il est ainsi possible de bénéficier d’un crédit d’impôt de 30 % sur le coût de l’installation.

Illustration bannière : La chaudière à cogénération : une solution économique et écologique © Dmitry Kalinovsky
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entrepreneur et citoyen engagé, je mets aujourd’hui mes compétences au service de consoGlobe pour rendre le monde meilleur.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis