La pêche au chalut responsable des échouages massifs de dauphins sur les plages de l’Atlantique

Les chercheurs français et britanniques ont constaté une hausse alarmante du nombre de dauphins échoués sur les côtes de l’océan Atlantique.

Rédigé par Pauline Petit, le 19 Jul 2017, à 11 h 30 min

Depuis six mois, le nombre de dauphins échoués sur les plages a atteint son plus haut niveau depuis 14 ans, avertissent les chercheurs. En six mois, les dauphins échoués sur les côtes britannique et française se comptent au nombre de 1.000. Les médias locaux parlent d’un mystère, mais les scientifiques accusent la pêche industrielle.

Plus de 1.000 dauphins échoués depuis le début de l’année 2017

L’avocate spécialisée dans la protection de l’environnement, Lindy Hingley, a recensé des milliers de cas similaires de cétacés morts et échoués sur les côtes de la Manche et de l’Atlantique. Depuis une décennie, leur nombre a soudainement augmenté.

En France, où 800 dauphins ont été retrouvés morts, on estime que ce nombre est cinq fois inférieur au nombre réel de cétacés touchés. “Pour 800 dauphins échoués sur les côtes, 4.000 sont réellement morts dans l’eau“, d’après Hélène Peltier de l’Université de la Rochelle.

Des décès en augmentation à cause de la surpêche

Après de nombreuses autopsies, les chercheurs sont arrivés à la conclusion que c’étaient les chalutiers géants qui pêchaient dans la Manche qui étaient la cause de ces décès “accidentels“. En effet, les cétacés se prennent dans leurs filets, se blessent et finissent par mourir d’épuisement.

Il existe pourtant des solutions pour que les dauphins puissent éviter les filets de pêche, mais les chalutiers sont tellement sous pression financièrement qu’ils ne prennent pas la peine de les mettre en place.

Les associations de défense des animaux marins plaident pour une utilisation systématique de ces moyens d’évitement des filets de pêche. Toutefois, les pouvoirs publics semblent longs à mettre en place des lois contraignantes, surveillés par le lobby de la pêche. En outre, le Brexit ne devrait pas arranger les choses, la Grande-Bretagne étant à présent en dehors des règlement et quotas de pêche européens.

Illustration bannière : un dauphin échoué ©Claire Lewis – Cornwall Wildlife Trust Marine Strandings Network
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Ils doivent aussi être affamés à cause de la pêche industrielle. Blessés et affamés par nos méthodes déplorables d’exploitation et de poubellisation des océans. Il va falloir choisir entre les dauphins et toute la vie marine avec et nos assiettes de poissons et fruits de mer!

  2. Ce sont nos déchets qui les tues! Tout le plastique, les bouteilles, les paillètte, cigarètes. Ils absorbe phytoplancton et protiste, difficile pour eux de passer outre!

Moi aussi je donne mon avis