800 dauphins se sont échoués sur la côte Atlantique en 3 mois

Depuis le début de l’année 2017, plus de 800 dauphins se sont échoués sur la côte Atlantique.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 24 Mar 2017, à 9 h 40 min

Il s’agit d’une situation « alarmante » et « sans précédent » : en seulement trois mois, l’Observatoire Pelagis de La Rochelle a fait état de 800 cétacés morts le long de la côte Atlantique française, soit 30 fois plus que le niveau habituel. Deux départements ont été particulièrement touchés : la Vendée et la Charente-Maritime, qui enregistrent à eux-seuls 490  chouages.

La pêche accidentelle à l’origine de ce phénomène d’échouage de dauphins

L’Observatoire Pelagis de La Rochelle et le Réseau National d’Échouage tirent la sonnette d’alarme. Les départements de Vendée et de Charente-Maritime auraient enregistré 490 échouages de dauphins depuis le début de l’année 2017, un phénomène particulièrement intense au cours des périodes de vent fort qui ont eu lieu début février et début mars. Cependant, les scientifiques affirment que les tempêtes ne seraient pas la cause de la mort de ces animaux.

Après avoir examiné les dauphins échoués, les chercheurs ont découvert des traces de capture accidentelle sur la plupart d’entre eux. Certaines marques auraient été causées par des engins de pêche, d’autres par la manipulation directe des animaux au moment de leur remontée à bord, selon l’Observatoire Pelagis. L’organisme a réalisé des examens approfondis sur 134 dauphins échoués. Les résultats montrent que 90 % d’entre eux sont morts par capture accidentelle dans un engin de pêche.

Deux principales zones de mortalité déterminées par les scientifiques

Les analyses ont permis de déterminer deux zones de mortalité : l’une se trouve près des côtes de Charente-Maritime et de Vendée et l’autre au large, à proximité du talus continental, à environ 150 km des côtes. Les pêcheurs ont confirmé ces hypothèses, en indiquant que plusieurs groupes de dauphins avaient été observés sur leur zone de pêche depuis le début de l’année.

Seule une fraction des dauphins morts en mer atteint les côtes et s’échoue. L’Observatoire Pelagis, précise que « 82 % des dauphins morts coulent et se décomposent en mer », sans jamais atteindre la grève. Ainsi, en réalité, plus de 3.500 dauphins seraient morts au large de la côte Atlantique depuis le début de l’année. Selon les chercheurs, « le taux de mortalité additionnel observé chaque année dans le golfe de Gascogne pourrait ne pas être soutenable à terme pour la population de dauphins communs ».

Illustration bannière © Jasmin Awad – Shutterstock

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Madame Royal prépare sa retraite. Elle ai fatigué de la nature, laisser la tranquile !

  2. Il faut abolir la pêche!!! Tout comme il faut abolir les abattoirs?

    Combien de temps va t-il falloir pour que l’humain comprenne que les animaux sont essentiels et qu’il faut les respecter et non les tuer!

    Il y en a assez!!!

Moi aussi je donne mon avis