Ces substances que nous cachent … les lingettes Pampers

Dans la série d’articles « Ces substances que nous cachent… », on décrypte pour vous les étiquettes des plus grandes marques. Ici, les substances contenues dans les lingettes pour bébé Pampers.

Rédigé par Jean-Marie, le 14 Feb 2020, à 14 h 30 min

Les lingettes, danger ou pas ?

Il faut reconnaître qu’on n’est pas certains que chacune de ces substances soient toxiques dans les doses proposées. En revanche, il est clair qu’on ne maîtrise pas le cumul et le mélange. La co-exposition et la bio-accumulation de toutes ces molécules créent un effet cocktail qui n’est pas sans risque. Le mieux est donc de s’abstenir notamment pour les petits, car « plus on est jeune, plus le risque d’être exposé à une altération du système hormonal ou des modulateurs endocriniens est grand ».

Des risques non immédiats mais à long terme dans le développement de l’enfant

Selon le Pr Dominique Belpomme, cancérologue, « des doses très faibles de perturbateurs endocriniens, notamment pendant la grossesse, peuvent induire des cancers qui surviennent quarante ou cinquante ans plus tard. Il faut donc limiter au minimum l’utilisation des cosmétiques chez la femme enceinte et le bébé. »

lingette bebe

Les lingettes, à éviter © Adam Radosavljevic

Et force est donc de constater avec les professionnels de santé du Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) de Lyon qu’il y a « une augmentation de 1 % du cancer chez l’enfant en Europe chaque année depuis vingt ans. On peut constater par ailleurs une augmentation d’un facteur de 10 à 50 des malformations urogénitales en Europe sur les trente dernières années. »

Le bilan de Que Choisir

Des lingettes ont été passées au labo de Que Choisir avec les résultats suivants :

– 94 % des lingettes et laits de toilette testés pourraient être nocifs.

– 27 lingettes et six laits ont été soumis aux tests de l’association de consommateurs.

– Seuls deux produits ont réussi l’examen : les lingettes Naturel Caresse de Bébé Cadum, et le lait de toilette Natessance.

– Le phénoxyéthanol, un produit toxique, se retrouve dans 14 lingettes et trois laits. 12 lingettes et deux laits contiennent des allergènes avec un record : les lingettes Eco de Naty, 700 fois plus chargées que les mieux notées.

– Les parabènes, suspectés d’être des perturbateurs endocriniens, sont présents dans six marques de lingettes.

L’UFC-Que Choisir réclame un renforcement de la législation européenne et demande aux fabricants d’éliminer les composants incriminés, ce qui n’est pas une utopie puisque deux marques y sont parvenues.

En conclusion : tout cela nous incite dès à présent à être vigilant pour nos petits, mais pour les adultes aussi. L’utilisation des lingettes est certes pratique, mais n’est pas sans risques potentiels pour la santé.

coup de coeur

Lot de 12 Lingettes Lavables Bébé, Pompom

12 lingettes bébé en pur coton bio lavables et réutilisables pour la toilette de bébé. Plus saines pour s’occuper des soins et « zéro-déchet » pour penser aussi à la planète.

À découvrir sur Bébé au naturel

 

Article mis à jour et republié

Illustration bannière : Bébé nettoyé avec une lingette – ©triocean

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

10 commentaires Donnez votre avis
  1. On ne le dira jamais assez: un carré de coton avec une noisette de liniment oléo-calcaire (vendu pas cher en parapharmacie ou fabriqué soi-même): c’est hyper efficace, ça sent bon (contrairement aux parfums de synthèse des lingettes), c’est pas cher, et c’est le top pour éviter toute irritation et tout risque pour le bébé !!!

  2. ma dermato vient de me conseiller les lingettes pampers, bien que j’aie un psoriasis…je crois le medecin ou les ecolo bobo?

  3. Je ne comprend pas…meme les lingettes Cadum contiennent du Castor Oil. Pourquoi on dit quelles sont bien? Qui a fait ces tests?

    • Savez-vous ce qu’est « le castor oil » ?? Ce n’est pas de l’huile de castor comme vous avez l’air de penser mais de l’huile de ricin qui est une huile végétale naturelle.

  4. rien de mieux que du liniment oléo-calcaire avec du coton. de nombreuses sage femmes et maman le diront !

  5. Très très intéressant cet article mais je souligne que l’AFSSAPS n’existe plus et est remplacée par l’ANSM

  6. C’est vrai que les lingettes m’ont toujours paru suspectes… mais j’en utilise quand même. J’ai commencé à utiliser des lingettes à la naissance de ma fille aînée, pour ses petites fesses, et puis, elles se sont répandues partout dans la maison et mon sac à main. Elles simplifient tellement la vie ! J’ai l’impression de vivre dans une maison plus propre et plus saine, je passe une lingette désinfectante sur les poignées de porte, la lunette des WC, le sol… Les industriels jouent de notre peur (excessive ?) des microbes pour nous faire faire n’importe quoi. Comment ferai-je sans ? Avec un chiffon et de l’alcool à brûler ? Mais, mon chiffon est-il assez propre ? Les lingettes exploitent nos névroses, mais ne nous rend pas moins névrosés.

    • n’oubliez pas que trop de propreté nuit à l’hygiène, notre corps est composés d’anticors et depuis que tous les produits existent, ils ne « travaillent » plus et ne luttent plus naturellement contre les agressions extérieurs, aussi nous attrapons plus facilement des maladies. La preuve : dans les hôpitaux, nous attrapons des maladies dites « nosocomiales » qui n’existaient pas avant cet excès de propreté. A réfléchir….

  7. « très instructif ! Mais ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi les autorités de santé n’interdisent pas purement et simplement toutes les substances dangereuses ou susceptibles de l’être ?? Dans le doute abstient toi comme on dit !! Pourquoi ne peuvent ils pas étudier les substances en faire des cocktails et je ne sais quoi pour démontrer une bonne fois pour toute qu’elles sont nocives ?? Je suis révoltée et encore plus du fait que j’ai des enfants à qui j’ai tartiné les fesses de pétroles et autres produits chimiques contenus dans divers laits de toilette, lingettes et eaux nettoyantes. Ce qui me mets aussi en colère, c’est la manière dont certaines marques mettent en valeur leurs produits en assurant justement la compositions de ceux-ci du genre : « sans phtalates, sans parabens, sans phénoxyéthanol etc…., 99% d’ingrédients d’origines naturels »… Même Pamela Anderson est plus naturelle que le sois disant 1% restant de la composition qui cache alors d’autres substances comme les PEG, Lauryl Sulfate de Sodium ou d’amonium, les polysorbates (que vous n’avez d’ailleurs pas écrit en gras sur vos listes d’ingrédients ?)… Bref, tout cela pour de l’argent, toujours et encore… C’est déplorable ! Je suis donc passée là aussi « au vert », et je découvre grâce à vous différentes personnes et blogs pour entre autre faire soi même ses cosmétiques (merci ByReo et Julien 🙂 ) ce qui semble être le plus approprié de nos jours !

    • reflechir c’est y repondre…les gens se soucient des lingettes, mais ca ne les derange pas qu’on soit 9 milliards a consommer et polluer, et les cigarettes sont en vente libre. pourquoi? les accises tabac rapportent plus que ce que coute le traitement des cancers induits par cette m…ah le flouze!…

Moi aussi je donne mon avis