La Californie interdit la vente de chiens provenant d’élevages : victoire pour les animaux abandonnés

La Californie vient d’interdire la vente d’animaux d’élevages dans les animaleries. Pour obliger à n’adopter que des chiens de refuge.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 21 Sep 2017, à 9 h 25 min

Les animaleries et autres établissements ne pourront désormais proposer que des chiens issus de centres d’adoption, refuges et chenils. Il s’agit du premier État américain à promulguer une loi d’une telle envergure, qui vise clairement à réduire la souffrance animale dans les élevages. Le texte a été approuvé par le Sénat ce 18 septembre. Il ne manque plus que la signature du gouverneur de Californie, Jerry Brown, pour que la loi soit entérinée définitivement.

Donner la priorité à l’adoption des animaux

La Californie est le premier État américain à interdire la vente d’animaux d’élevages dans les animaleries. Ces établissements, s’ils veulent continuer à fonctionner, devront désormais proposer des animaux issus de refuges, de centres d’adoption ou d’opérations de sauvetage. Ce texte vise avant tout à réduire la souffrance animale et donner la priorité à l’adoption d’animaux orphelins ou abandonnés pour éviter qu’ils ne soient euthanasiés.

animaleries

Chien d’élevage en animalerie © Bussakorn Ewesakul

Les associations de défense des animaux affirment qu’il faut mettre un terme aux élevages peu scrupuleux, où les animaux sont négligés et entassés dans des conditions insalubres. L’objectif de cette nouvelle loi est également d’inciter les personnes à acheter leurs animaux dans les refuges et non les animaleries.

Lire aussi : 98 % des Français sont sensibles au bien-être animal

Une loi approuvée à l’unanimité par le Sénat

La loi AB 485 régulant le sauvetage et l’adoption d’animaux de compagnie a été approuvée ce 18 septembre 2017 par le Sénat de Californie à l’unanimité. Les établissements proposant des animaux de compagnie à la vente seront dorénavant tenus de disposer des documents attestant de leur provenance et de l’afficher clairement dans leur box. Une amende de 400 dollars est prévue pour chaque infraction constatée.

Trente-six localités de Californie dont les villes de Sacramento, Los Angeles et San Francisco, ont déjà mis en place une loi similaire à l’échelle municipale. Cependant, c’est la première fois qu’une telle législation est appliquée à un État entier. Le président et fondateur de l’association Last Chance for Animals, Chris DeRose, précise qu’il s’agit d’une “victoire […], d’une entreprise audacieuse qui aidera à reloger 6 millions d’animaux non désirés entrant dans des refuges chaque année“.

Illustration bannière : En attente d’adoption © Suratn Sridama
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis